• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Ellul Jacques

    Jacques Elllul était professeur de philosophie à l'Université de Bordeaux. Il est l'auteur d'une quarantaine de livres et de centaines d'articles. Dans son ouvrage le plus important, Le système technicien, il a démontré que la technique constitue un système. Voilà pourquoi, aux États-Unis notamment, où il est mieux connu que dans son propre pays, la France, Ellul est au centre du débat et de la réflexion sur la technique.

    Entrevue de Jacques Ellul (La trahison de la technologie) - entrevue complète - YouTube

    Émission "Rencontres", Radio-Canada. Jacques Ellul s'entretient avec Marcel Brisebois. On peut télécharger la bande sonore de cette entrevue télévisée en format mp3 sur le site "Dieu parmi nous", animé par Raymond Beaugrand-Champagne :première partie; deuxième partie.

    Biographie

    Jugement de Roger Payot, suite à la publication de La raison d'être,Méditation sur l'Ecclésiaste, en 1987

    «Nous savons depuis longtemps que Jacques Ellul représente — avec deux ou trois autres — le meilleur de ce que j'oserais appeler la « pensée protestante » en France. J'entends par là, plus encore qu'une appartenance confessionnelle ou une identité de thèmes et d'idées, une tournure d'esprit, des références communes, un ton, un angle d'attaque (c'est le mot qui convient) caractérisé par une extrême pertinence, un sérieux dans l'information qui n'exclut pas l'audace des hypothèses, un esprit critique aiguisé, un humour permanent, une ironie constante — au sens kierkegaardien — qui peut retourner sa pointe en autocritique, un sens du dialogue et de l'autre qu'accompagne un individualisme méthodologique et intellectuel bien compris.» À propos de son livre:Lecture indispensable pour ceux qui n'ont jamais bien compris l'Ecclésiaste comme pour ceux qui croient l'avoir compris. Oeuvre d'un homme vivant qui dialogue avec un texte vivant, l'un et l'autre placés sous le regard du Dieu vivant.»

    Roger Payot, Le Bulletin des Lettres, 15 juin 1987, numéro 467

    Hommage d'Ivan Illich

    « Jacques Ellul, c'est pour moi un honneur et une grande joie que d'être invité par Daniel Cérézuelle à participer à cet hommage. Monsieur Ellul, j'aimerais plutôt dire Maître Jacques, j'ai été touché par votre comparaison du maître avec le boeuf qui, en tirant la charrue ouvre un sillon. Je me suis efforcé de vous suivre dans un esprit de filiation, avec tous les faux pas que cela implique. Veuillez accepter la moisson et reconnaître les fleurs dans ce que vous pourriez regarder comme de mauvaises herbes. Ainsi puis-je exprimer ma gratitude envers un maître à qui je dois une orientation qui a infléchi de façon décisive mon chemin depuis quarante ans. Ma dette à son égard est indiscutable, et j'ai pu le vérifier tout récemment. [...]

    La technique est entrée dans mon existence en 1965 à Santa Barbara, le jour où, chez Robert Hutchins, John Wilkinson m'a donné un exemplaire de Technological Society qu'il venait de traduire sur la recommandation pressante d'Aldous Huxley. Depuis lors, les questions soulevées par votre concept de la technique ont constamment réorienté l'examen de mon rapport aux objets et aux êtres. J'ai adopté cette notion ellulienne parce qu'elle éclaire une mutation de l'esprit: c'est une notion qui permet de cerner, entre l'éducation, les transports, les activités médicales et scientifiques modernes, le seuil auquel ces entreprises absorbent, conceptuellement et physiologiquement, le client dans l'outil; le seuil auquel les produits de consommation se muent en produits qui, eux-mêmes, consomment; le seuil auquel le milieu technique transforme en chiffres ceux qui y baignent; le seuil auquel la technique se transforme manifestement en Moloch. Pendant dix bonnes années après ma rencontre avec vous, Monsieur Ellul, j'ai concentré mon étude principalement sur ce que la technique opérait: ce qu'elle faisait à l'environnement, aux structures sociales, aux cultures et aux religions. J'ai étudié le caractère symbolique ou, si vous préférez, perversement sacramentel des institutions pourvoyeuses d'éducation, de transport, de logement, de soins de santé ou d'emploi. Je ne le regrette pas. Les conséquences sociales de la domination par le moyen de la technique, qui rend les institutions contre-productives, doivent être comprises pour en mesurer les effets sur l'hexis (l'état) et la praxis qui définissent l'expérience de la modernité. Il faut regarder leur horreur, en dépit de la certitude qu'elle dépasse nos sens. »

    IVAN ILLICH, "Hommage à Jacques Ellul", L'Agora, vol 1 no 10, 1994.

    Oeuvres

    Livres

    Étude sur l'évolution et la nature juridique du Mancipium (thèse de doctorat en droit). Bordeaux, Delmas, 1936.

    Essai sur le recrutement de l'armée française aux XVIe et XVIIe siècles. Mémoires de l'Académie des sciences morales, 1941. Prix d'histoire de l'Académie française.

    Introduction à l'histoire de la discipline des Églises réformées de France, chez l'auteur, 1943.

    Le fondement théologique du Droit. Paris/Neuchatel, Delachaux et Niestlé, 1946. Coll. « Cahiers théologiques de l'actualité protestante » # 15-16.

    Présence au monde moderne. Genève, Roulet, 1948. Réédité avec une préface de Bernard Rordorf, Lausanne, Presses Bibliques Universitaires/Éditions Ouvertures, 1988.

    Histoire des institutions. Paris, PUF: T. I et II: L'Antiquité, 1951.
    T. III: Le Moyen Âge, 1953.
    T. IV: XVIe-XVIIIe siècles, 1956
    T. V: XIXe siècle, 1957.
    Réédition: PUF, 1991.
    Le Livre de Jonas. Paris, Foi & Vie, 1952.

    L'homme et l'argent. Paris/Neuchatel, Delachaux et Niestlé, 1954. Réédition: Presses Bibliques Universitaires, 1979.

    La technique ou l'enjeu du siècle. Paris, Armand Colin, 1954. Réédition: Economica, 1990.

    Propagandes. Paris, Armand Colin, 1962. Réédition: Economica, 1990.

    Fausse présence au monde moderne. Paris, Librairie protestante; Lausanne, Librairie de l'Ale, 1963.

    Le vouloir et le faire. Paris, Labor & Fides, 1964.

    L'illusion politique. Paris, Robert Laffont, 1965. Réédition: Livre de poche, 1977.

    Exégèse des nouveaux lieux communs. Paris, Calmann-Lévy, 1966. Coll. « Liberté de l'esprit ». Réédition: La Table Ronde, 1994.

    Politique de Dieu, politiques des hommes. Paris, Éditions Universitaires, 1966.

    Les chrétiens et l'État (en coll. avec Jacques Jullien et Pierre L'Huillier). Mame, 1967.

    Histoire de la propagande. Paris, PUF, 1967. Réédition: 1976.

    Métamorphose du bourgeois. Paris, Calmann-Lévy, 1967. Coll. « Liberté de l'esprit ». Réédition: La Table Ronde, 1998.

    Autopsie de la révolution. Paris, Calmann-Lévy, 1969. Coll. « Liberté de l'esprit ».

    L'impossible prière. Paris, Le Centurion, 1971. Première édition: Prayer and Modern Man (1970). Lire des extraits de l'édition anglaise.

    Jeunesse délinquante (en coll. avec Yves Charrier). Paris, Mercure de France, 1971.

    Contre les violents. Paris, Le Centurion, 1972. Coll. « Révisions » # 9.

    De la Révolution aux révoltes. Paris, Calmann-Lévy, 1972. Coll. « Liberté de l'esprit ».

    L'Espérance oubliée. Paris, Gallimard/NRF, 1972. Coll. « Voies ouvertes ».

    Éthique de la liberté. Genève, Labor et Fides, 1973-1974. 2 vol. Coll. « Nouvelle série théologique ».

    Les nouveaux possédés. Paris, Fayard, 1973. Coll. « Évolutions ».

    L'Apocalypse, architecture en mouvement. Paris, Desclée, 1975. Coll. « L'Athéisme interroge » # 10.

    Sans feu ni lieu: signification biblique de la grande ville. Paris, Gallimard, 1975. Paru d'abord en anglais: The Meaning of the City. Réédition: La Table Ronde, 2003.

    Trahison de l'Occident. Paris, Calmann-Lévy, 1975.

    Le système technicien. Paris, Calmann-Lévy, 1977. Coll. « Liberté de l'esprit ». Réédition: Le Cherche midi, 2004.

    L'idéologie marxiste chrétienne. Paris, Le Centurion, 1979.

    L'Empire du non-sens. Paris, PUF, 1980.

    La foi au prix du doute. Paris, Hachette, 1980.

    La parole humiliée. Paris, Seuil, 1981.

    Changer de Révolution. L'inéluctable prolétariat. Paris, Seuil, 1982.

    Les combats de la liberté. Genève, Labor et Fides; Paris, Le Centurion, 1984.

    La subversion du christianisme. Paris, Seuil, 1984.

    Conférence sur l'Apocalypse de Jean. Nantes, Éditions de l'AREFPPI, 1985.

    Un chrétien pour Israël. Monaco, Éditions du Rocher, 1986.

    Ce que je crois. Paris, Grasset, 1987.

    La Genèse aujourd'hui (en coll. avec François Tosquelles). Ligné, Éditions de l'AREFPPI, 1987.

    La raison d'être. Méditation sur l'Ecclésiaste. Paris, Seuil, 1987.

    Anarchie et christianisme. Lyon, Atelier de Création Libertaire, 1988. Réédition: La Table Ronde, 1998.

    Le bluff technologique. Paris, Hachette, 1988. Réédition: 1990.

    Si tu es le Fils de Dieu. Souffrances et tentations de Jésus. Paris, Éditions EBV/Centurion, 1991.

    Ce Dieu injuste...? Théologie chrétienne pour le peuple d'Israël. Paris, Arléa, 1991.

    Déviances et déviants dans notre société intolérante. Toulouse, Erès, 1992.

    Silences (poèmes). Bordeaux, Opales, 1995.

    Oratorio: les quatre cavaliers de l'Apocalypse. Bordeaux, Opales, 1997.

    Islam et judéo-christianisme. Paris, PUF, 2004.


    Articles

    « Sur la révolution technique et ses conséquences pour l'action morale et politique », Concilium, no 26, juin 1967, pp. 89-97.

    « Le problème de l'éthique sociale d'un point de vue réformé », Une morale chrétienne pour la société?, Paris, Desclée de Brouwer, 1972, pp. 45-56. « Recherches et débats » # 76.

    « Témoignage et société technicienne », dans Enrico Castelli, dir. Le témoignage (actes du colloque organisé par le Centre international d'études humanistes et par l'Institut d'études philosophiques de Rome en janvier 1972). Paris, Aubier, Éditions Montaigne, 1972, pp. 441-455.

    « Les antinomies de la foi chrétienne et du progrès », Lumière & Vie, tome XXII, janvier-mars 1973, pp. 69-80.

    « La technique considérée en tant que système », Les études philosophiques, no 2: La technique, avril-juin 1976, pp. 147-166.

    « Car tout est grâce », dans Olivier Abel, dir. Le pardon - Briser la dette et l'oubli. Paris, Éd. Autrement, avril 1991, pp. 120-136.

    « De l'inertie au combat », dans Catherine Chalier, dir. La patience - Passion de la durée consentie. Paris, Éd. Autrement, mars 1992, pp. 90-97.


    Textes en ligne

    Foi chrétienne et politique. Extrait de Thèses sur foi chrétienne et politique. Publié dans Évangile et liberté, septembre 1995.

    Documentation

    Cahiers Jacques Ellul: Pour une critique de la société technicienne. Cahiers dirigés par Patrick Troude-Chastenet. No 1 paru en 2003. Contient des textes de Jacques Ellul, Bernard Charbonneau, Patrick Troude-Chastenet et al. Voir le sommaire.

    Cérézuelle, Daniel. La technique et la chair. De l’ensarkosis logou à la critique de la société technicienne chez Bernard Charbonneau, Jacques Ellul et Ivan Illich. Article rédigé en vue d'une communication au colloque sur Jacques Ellul qui s'est tenu les 21 et 22 octobre 2004 à l'université de Poitiers. Voir le programme du colloque. Publié dans : Patrick Troude-Chastenet (dir.), Jacques Ellul, penseur sans frontières, L'Esprit du Temps, coll. « Jacques-Ellul », 2005.

    Garrigou-Lagrange, Madeleine. À temps et à contretemps (entretiens avec Jacques Ellul). Paris, Le Centurion, 1981.

    Goddard, Andrew. Living the Word, Resisting the World: The Life and Thought of Jacques Ellul. Paternoster Press, 2002.

    Hanks, Joyce Main. Jacques Ellul: A Comprehensive Bibliography Update, 1985-1993. Stamford CT, JAI Press, 1995. « Research in Philosophy and Technology, Volume 15 ».

    Hanks, Joyce Main. Jacques Ellul: An Annotated Bibliography of Primary Works. Stamford CT, JAI Press, 2000. « Research in Philosophy and Technology, Supplement 5 ».

    Porquet, Jean-Luc. Jacques Ellul, l’homme qui avait (presque) tout prévu. Le Cherche midi, 2003, 288 p. Présentation sur le site de l'éditeur. Recension par Balthazar Alessandri, revue Immédiatement, septembre 2004.

    Troude-Chastenet, Patrick. Entretiens avec Jacques Ellul. Paris, La Table Ronde, 1994.

    Troude-Chastenet, Patrick (dir.). Jacques Ellul, penseur sans frontières, L'Esprit du Temps, coll. « Jacques-Ellul », 2005. Ont collaboré à l'ouvrage : Daniel Cérézuelle, Pascal Chabot, Liberté Crozon Cazin Caboupe, Etienne Dravasa, Claude Ducouloux-Favard, Sylvain Dujancourt, Fabrice Flipo, David W. Gill, Alain Gras, Jean-Philippe d'Introno, Randal Marlin, Didier Nordon, Jean Robert, Lucien Sfez, André Vitalis, Bertrand Warusfel. Voir la présentation du livre sur le site de l'éditeur.

    Troude-Chastenet, Patrick. Lire Ellul. Introduction à l'oeuvre socio-politique de Jacques Ellul. Talence, Presses Universitaires de Bordeaux, 1992.

    Troude-Chastenet, Patrick (dir.). Sur Jacques Ellul. Préface de Ivan Illich. L'Esprit du temps, 1994. Ont collaboré à cet ouvrage : Daniel Cérézuelle, Pierre de Coninck, Alain Gras, Gilbert Hottois, Ivan Illich, Serge Latouche, Jean-Louis Loubet del Bayle, Lazare Poamé, Friedrich Rapp, Jean-Louis Seurin, Lucien Sfez, Franck Tinland, Gabriel Vahanian, Marc van den Boosche, André Vitalis, Maurice Weyembergh. Présentation sur le site de l'éditeur.

    Troude-Chastenet, Patrick. Christianisme, personnalisme et fédéralisme dans l'oeuvre de Jacques Ellul, in L'Europe en formation, no 315-316, hiver 1999-printemps 2000 (format PDF).

    Vahanian, Gabriel. Anarchie et Sainteté ou l’Illusion du Sacré.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-02-27
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    France
    Naissance
    6 janvier 1912, Bordeaux
    Déces
    19 mai 1994
    Documents Associés
    Daniel Cérézuelle
    Incarnation, être, action, sens, Jésus-Christ, technique, liberté, individualité
    Pierre Moulié
    Jean Robert
    Technique, système technicien, Jacques Ellul, Ivan Illich, incarnation, proportion, convivialité, outil, non-pouvoir, autonomie
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.