• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Islam


    Le Dôme doré de Jérusalem
    Photo: L'Encyclopédie de L'Agora

    Définition

    D'origine arabique, "Islam" signifie "abandon, soumission à la volonté de Dieu". Étymologiquement, il est apparenté au mot salam qui signifie paix.

    Religion monothéiste, l'Islam est la religion révélée au prophète Mahomet (c. 570-632) par l'ange Gabriel. Mahomet est le "Dernier messager", de la lignée des prophètes bibliques, ceux de l'Ancien Testament, Adam, Abraham, Moïse, et Jésus dont les musulmans rejettent le caractère divin.

    Le Coran
    Le Coran regroupe sous forme de sourates (chapitres, au nombre de 114), les paroles divines, transmises au prophète par l'ange Gabriel au cours d'une période s'étalant sur 22 ans, qui dévoilent aux hommes le mystère (ghayb) de leur destin. D'après les fidèles, le Coran serait le livre définitif, celui qui vient après la Torah juive et l'Évangile chrétien.

    On distingue deux périodes dans la transmission du message divin: la période de la Mecque, et celle de Médine. Les sourates de la première période qui reprennent dans plusieurs passages l'histoire des prophètes bibliques, rappellent aux hommes l'imminence du Jugement, à la suite duquel les fidèles d'Allah se retrouveront au paradis, alors que les mécréants et les riches infidèles seront précipités en enfer. Les sourates mecquoises affirment également le dogme fondamental de l'Islam: «Il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah; ... il n'y a personne qui puisse se mesurer à lui», et instituent les pratiques obligatoires de la nouvelle religion: la prière et le respect de la zakat, une aumône légale qui vise la redistribution de la richesse entre riches et pauvres.

    Devant l'hostilité des clans puissants, irrités par les prêches et les condamnations lancées à leur endroit par le prophète, Mahomet fut forcé de fuir la Mecque en 622, date qui marque le début du calendrier islamique, Il trouva refuge à Médine où il devait jouer un rôle d'arbitre entre les tribus locales. Les sourates de l'époque médinoise, d'un style moins poétique, moins apocalyptique, composent une loi morale, une constitution qui règle la vie des fidèles, les pratiques commerciales — le prêt à intérêt leur est désormais interdit —, et précise les rapports hiérarchiques entre les hommes et les femmes. Elles contiennent également de nombreuses prescriptions relatives à la vie religieuse et établissent le caractère obligatoire du pélèrinage et du jeune du ramadan.

    L'historiographie soutient que Mahomet était analphabète et que contrairement aux commandements donnés à Moïse sous forme de tables gravées dans la pierre, le contenu du Coran fut transmis oralement au prophète, puis retranscrit par la suite par écrit, du vivant du prophète. Le mot "Qu'ran", tiré du texte sacré, peut d'ailleurs être traduit par "récitation". Pour s'assurer que les fidèles connaissaient bien les lois coraniques, on les enjoignaient — comme c'est encore le cas aujourd'hui — à réciter chaque sourate répétitivement, jusqu'à mémorisation complète du texte sacré.

    Le Coran est complété par la Sira qui contient l'ensemble des paroles et actes de Mahomet. Les deux livres constituent les fondements de l'Islam. Le devoir du musulman est de chercher à travers l'étude scriptuaire de la Sunna, regroupant l'ensemble des traditions qui remontent jusqu'au prophète ou à ses compagnons, à en donner la meilleure interprétation pour établir la Charia, la loi orale équivalent à la Torah juive.

    Les six éléments de la foi islamique
    L'Islam est une religion ouverte à tous, sans égards à la race. Aucune autorité ne détermine l'entrée, ou l'expulsion, d'un fidèle au sein de la communauté des croyants. Il suffit d'accepter les dogmes fondateurs. La première condition est la récitation sincère de la chahada par laquelle on reconnait qu'«il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah et que Mahomet est le messager d'Allah». Le croyant partage également les croyances suivantes:
    — en Dieu (en arabe, Allah)
    — les anges
    — les Écritures saintes (le Coran, la Sira)
    — les messagers de Dieu (Mahomet et tous les prophètes)
    — le jour du Jugement
    — que le bien et le mal sont issus de Dieu (en fait, le mal est le fait d'être entraîné hors du bien par le Diable)

    Les cinq piliers de l'Islam
    La récitation de la chahada ne suffit pas à conduire le fidèle au Ciel au terme de sa vie. Elle ne fait que le sortir de sa condition de réprouvé. Pour gagner le Ciel, le fidèle doit respecter les cinq obligations canoniques prescrites dans le Coran:
    — la récitation sincère de la Chahada
    — le récit quotidien (cinq fois par jour) de la prière (Salat)
    — respecter la zakat (aumône obligatoire qui purifie les biens)
    — observation du jeune du ramadan
    — effectuer un pélerinage à la Mecque (Hadjdj).

    Les communautés islamiques
    Dans les communautés qui observent l'Islam, le pouvoir législatif n'appartient qu'à Dieu, qui est la vraie source de la loi. Par contre le pouvoir exécutif est exercé par un des auxiliaires du Prophète: le calife.

    Le choix de ce dernier, qui souleva de graves controverses dès les débuts de l'Islam, est à l'origine des schismes qui ont divisé les musulmans en communauté rivales. En l'absence de prescriptions enchâssées dans le texte sacré sur la question de la transmission du pouvoir exécutif, la division s'installa entre Chiites (légitimistes), aux yeux desquels le califat devait être réservé «aux membres de la maison» de Mahomet, Sunnites (qui observent la Sunna) qui reconnaissaient l'autorité du calife en place, et les Karidjiites qui préconisaient le principe électif du califat qui devait être attribué au plus méritant d'entre tous.

    Les Chiites qui représentent aujourd'hui 10% du monde musulman, se soumettent à un imam, qu'ils considèrent leur chef religieux et civil. La majorité des chiites, qui sont surtout présents en Iran et en Irak, croient que le dernier imam fut caché par Dieu et que l'Ayatollah Khomeini (l'ancien chef spirituel de l'Iran) fut peut-être même une incarnation de cet imam.

    Les Sunnites représentent plus de 90% de la population islamique et leurs communautés sont regroupés autour d'un chef politique chargé de faire respecter l'autorité de Dieu, en s'appuyant sur les ulémas ou docteurs de la loi, à qui est confiée l'interprétation de la Charia.

    À la suite des événéments terroristes récents qui ont creusé un fossé entre l'Occident chrétien et l'Orient musulman, les Chiites sont considérés, à tort selon certains spécialistes qui estiment qu'ils pratiquent une religion plus ouverte et plus tolérante que les Sunnites, comme l'aile extrémiste de l'Islam (les fous d'Allah iraniens ou les kamikazes du Hezbollah libanais.

    Rôle et condition de la femme dans l'Islam
    L'Islam n'empêche pas la femme de travailler, mais insiste avant tout sur ses rôles domestique et familial. L'interprétation dominante de la loi islamique interdit néanmoins aux femmes l'accès à des postes importants, notamment au sein de la fonction publique, interprétation qui prévaut encore aujourd'hui dans la plupart des pays musulmans.

    Le Coran ne prescrit pas formellement le port du voile, mais indique que la femme, tout comme l'homme, ne devraient pas être l'objet du désir sexuel, C'est pour cette raison que la femme se recouvre dans plusieurs pays musulmans du voile (hijad) afin d'éviter de dévoiler des parties dénudées de son corps et d'exposer les hommes non «mahran» (qu'elle pourrait épouser) à la tentation. La question vestimentaire et du sort des femmes suscite de nombreux débats en Occident, mais la perception de la condition féminine par les musulmanes elles-mêmes diffère sensiblement de la nôtre. Pour certaines, «l'Islam loin dévaloriser la femme, lui accorde des privilèges par rapport à l'homme».




    *******




    L'apport de l'Islam à la culture universelle
    «Notre dette à l'égard [de l'Islam] est énorme... [...]

    Si l'on élargit l'éventail des fleurons culturels à l'ensemble du monde arabe (et persan, puisque les deux sphères se sont enrichies mutuellement), la liste des penseurs, philosophes, poètes, juristes, physiciens ou mathématiciens est impressionnante mais nous les connaissons peu : Saadi, Omar Khayyam, al-Ghazali, al-Khansa, Madjnoun Layla (le fou de Laïla), Djamil, Hafiz, ibn Sina (Avicenne), ibn Rushd (Averroès), Maïmonide (un médecin juif), al-Farabi, ibn Khaldoun (le premier sociologue, longtemps avant Auguste Comte ou Durkheim), etc. Arrêtons ici mais ajoutons par contre, et c'est une remarque capitale, que nombre de poètes étaient également juristes, mathématiciens et philosophes de premier ordre, témoignant par là de l'unicité du savoir et surtout du caractère poétique de ce savoir, c'est-à-dire créateur. On ne peut s'empêcher ici de se remémorer, quelques siècles et cultures plus tard, la formule géniale du psychologue suisse Jean Piaget : "comprendre c'est inventer".

    La science était belle, inspirée et utile. On n'est pas bien loin de l'atmosphère de la Grèce antique et on peut même affirmer que sans l'école de traduction de Bagdad et la pléthore de commentateurs qui ont récupéré Platon, Aristote, Plotin et tout le néo-platonisme subséquent pour le transmettre ultérieurement à la Scolastique médiévale, l'Occident aurait oublié ses racines helléniques. Rappelons également que si Aristote était considéré comme le Magister primus, le Magister secundus était le très grand philosophe al-Farabi (v. 870-950), auteur par ailleurs de traités scientifiques et musicaux réputés. Et puisque nous évoquons la dette de l'Occident à l'égard de l'Orient, qui prouve bien que nous avons un solide fonds commun, n'oublions pas que Dante plaçait Saladin aux côtés d'Hector, d'Énée et de Jules César dans le panthéon des païens vertueux de sa Divine Comédie; n'oublions pas non plus que Frédéric II, empereur germanique du XIIIe siècle, apprit l'art de gouverner auprès des politiciens arabes et que Machiavel, trois siècles plus tard, était en contact avec les stratèges persans par l'entremise de Venise.

    Qui s'est promené, ne serait-ce qu'en Andalousie, et a visité la Mezquita de Cordoue, cette magnifique cathédrale enchâssée dans une mosquée non moins somptueuse, ou encore les jardins et les céramiques de l'Alhambra de Grenade, sentira à quel point ce monde a vécu de beauté et d'harmonie. Harmonie dans tous les sens du terme et également sociale car les ahl al-Kitab, les gens du Livre, musulmans, chrétiens et juifs vivaient généralement en bonne intelligence, tous étant issus d'Abraham et Jésus étant reconnu comme un prophète par le Coran au même titre que Moïse. Il y a dans l'Alhambra une cour des Myrtes d'une douceur et d'un équilibre dont on ne retrouve d'aussi bouleversantes incarnations que dans la Grèce antique (le myrte, notons-le, symbolisait l'amour dans la mythologie grecque). On pense par association à ces vers ravissants du poète Djamil, mort en 701 de notre ère et dont l'inspiration amoureuse est une des plus tendres de la poésie arabe :
    Ô Bathna, vous m'avez infligé un si long tourment,
    que mon désir ferait pleurer sur moi les tourterelles…

    Ou encore à ceux-ci de Hafiz, mort en 1388, le plus délicat et le plus raffiné des poètes persans, auteur des célèbres Ghazels : Que la vision de ton amour, brillante comme une étoile, soit toujours plus étincelante dans ma pensée.
    Que toutes les beautés de ce monde soient au service de ta beauté.
    Que tous les cyprès s'inclinent devant ta sveltesse.
    Que les yeux qui refusent de subir ton enchantement versent du sang au lieu de larmes.
    Qu'elles soient omeyyades, abbassides, fatimides, almohades, almoravides ou encore mameloukes, ces émouvantes manifestations sont pour la plupart musulmanes. L'anthropologue et psychanalyste algérien Malek Chebel ne devrait donc pas nous surprendre lorsqu'il évoque "cette logique fondamentale de l'islam qui veut que l'effort de compréhension soit préférable à tout, y compris au dogme fermé, pourvu qu'il se nourrisse de beauté." On sait en effet que cette religion qui refuse la représentation, inadéquate par définition, et dont le rituel est quasiment inexistant, trouve son premier élan dans le Coran, livre de beauté avant d'être recueil de préceptes juridiques et d'interdits moraux. Le nom d'Allah se décline ainsi de quatre-vingt dix-neuf façons, toutes plus inspirées les unes que les autres, la centième appellation étant mystérieuse, ineffable et accessible aux seuls illuminés. La 24e sourate (chapitre du Coran), très poétique, dit que "Dieu est la lumière des cieux et de la terre. Sa Lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un verre pareil à un astre étincelant qui s'allume grâce à un arbre béni : un olivier qui n'est ni de l'orient ni de l'occident et dont l'huile brillerait sans qu'un feu la touche ou peu s'en faut. Lumière sur Lumière." On imagine la splendeur de cette description en arabe…»

    JEAN-PHILIPPE TROTTIER, «Les sentiments blessés de l'honneur et de la beauté chez les Arabes», L'Agora, vol. 10 no 1, été 2003

    Documentation

    Textes généraux et de référence
    Emilio Platti, Islam… étrange?, Paris, éditions du Cerf, 2000: "L’Islam est à la fois proche et lointain, fascinant et rebutant, exotique et barbare pour l’occident sécularisé et laïque. Et réciproquement. C’est dans ce contexte d’étrangeté et de proximité que l’auteur situe cette «introduction à l’islam». Son propos est de faire apparaître le cœur de l’islam, l’attitude du musulman en relation au Dieu unique." (SRI)

    Jacques Jomier, cours sur l’Islam (DOMUNI France): «L’Islam (...) est un mouvement à la fois politique et religieux, source d’une cohésion communautaire assez exceptionnelle. Ne voir en lui qu’un ensemble de dogmes serait une erreur. Ces dogmes existent – mais ne doivent pas faire oublier l’emprise sentimentale que l’Islam exerce sur ses membres, emprise doublée parfois d’un contrôle social sévère sur les récalcitrants. Que de fois n’entend-on pas dire qu’un musulman ne se convertit quasiment jamais à une autre religion! (...)»

    Brague, Rémi. Quelques difficultés pour comprendre l’Islam, 12 mai 2004 (Groupe de prospective du Sénat)

    J.- M. Gaudeul, Bibliographie sur l’Islam en Europe, Secrétariat pour les relations avec l’Islam, Église catholique de France
    J.-M. Gaudeul, Bibliographie sur l’Islam en Afrique, Secrétariat pour les relations avec l’Islam, Église catholique de France

    Voir également :
    Aussi : "Islam", Les 100 portes du Proche-Orient (Alain Gresh et Dominique Vidal, sur le site du Monde diplomatique)

    Le prophète Mahomet (ou Mohammad ou Mohammed)
    Geoffroy Janssens, Le prophète Mohammed (Oumma. com)
    Alexandre del Valle, Mahomet ou le premier islamiste, 9 juillet 1997 (Islam Info)
    Daniel Pipes, Lessons from the Prophet Muhammad's Diplomacy, The Middle East Quarterly, vol VI, no 3, septembre 1999
    Daniel Pipes, Who was the Prophet Muhammad?, The Jerusalem Post, 12 mai 2000
    Ibn Warraq (éd.), The Quest for the Historical Muhammad, Amherst, N.Y.: Prometheus Books, 2000. 554 p.. Compte rendu de Daniel Pipes, Middle East Quarterly, septembre 2000
    Gabriel Said Reynolds, Muhammad Through Christian Eyes, Books & Culture. A Christian Review, janvier-février 2002: "Demonic charlatan or moral exemplar? The church's mixed response to Islam's prophet."

    Histoire de l'Islam
    Francis Robinson (éd.), Cambridge Illustrated History of the Islamic World, Cambridge University Press, 1996
    Ira Lapidus, A History of Islamic Societies, Cambridge University Press, 1988
    Paul Halsall, Internet Islamic History Sourcebook, Fordham University
    Abdallah Laroui, Islam et histoire - Essai d’épistémologie, Paris, Flammarion, coll. "Champs", 2001. Compte rendu de Thierry Sarmant (PARU, 1er octobre 2001)

    Le Coran - les principes de foi et les pratiques
    Michael Cook, The Koran: A Very Short Introduction, Oxford University Press, 2000 (Paperback). On peut lire en mode image quelques pages du livre sur le site Amazon.com
    Geoffroy Janssens, Le Coran (Oumma. com)
    The Qur’an - Teachings and Practice (The Spirit of Things, Radio National, Australian Broadcasting Corporation, 23 septembre 2001)
    Paul Kurtz, Religious Correctness and the Qur'an, Free Inquiry magazine, vol. 22, no 1, hiver 2002. Un point de vue humaniste athée sur la question.
    Docteur Abdallah, Une vision islamique de la mort (Oumma. com)
    Mohammad Ali Amir-Moezzi, Le voyage initiatique en terre d'islam. Ascensions célestes et itinéraires spirituels, Louvain, Peeters («Bibliothèque de lÉcole des Hautes Études, Section des Sciences religieuses» 103), 1996 (direction; comprend: «Limam dans le ciel. Ascension et initiation [Aspects de l'imamologie duodécimaine III]», p. 99-116).
    Douglas E. Streusand,
    What Does Jihad Mean?, The Middle East Quarterly, vol IV, no 3, septembre 1997
    F.E. Peters, Mecca: A Literary History of the Muslim Holy Land, Princeton University Press, 1994
    F.E. Peters, The Hajj: The Muslim Pilgrimage to Mecca and the Holy Places, Princeton University Press, 1994
    Ahmad Kamal, The Sacred Journey. The Pilgrimage to Mecca, toExcel, 1961, 2000. Vous pouvez en faire la lecture en mode image sur le site iUniverse.com
    Ibrahim Halitim, Le Hadj; Marche détaillée des rites du Hadj (pèlerinage) (Oumma. com)
    M. Faher, Ramadan: les origines (Oumma. com)
    Docteur Abdallah, Le Ramadan: quelques aspects spirituels, sociaux et médicaux (Oumma. com)
    Le ramadan: un fait social et politique (CNRS Info, no 388, décembre 2000)
    Mohammed Hocine Benkheira, Islam et interdits alimentaires. Juguler l'animalité, Paris, PUF, 2000
    Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh, Les interdits alimentaires. Chez les juifs, les chrétiens et les musulmans, Secrétariat pour les relations avec l’Islam, Église catholique de France
    Mohammed Hocine Benkheira, «Chairs illicites en Islam», Studia Islamica 84, 1996, p. 5-33.
    Laurie Chapman,
    Regard sur la souffrance, une perspective islamique, Nouveau dialogue, no 123, 1999
    Mohammed Hocine Benkheira, Le corps et l'Islam, Nouvel Observateur, hors série no 39 "La pudeur"
    Moussa Allem, La musique et le chant sont-ils permis en Islam? (Oumma. com)
    Mohammad Ali Amir-Moezzi, Lieux dislam. Cultes et cultures de lAfrique à Java, Paris, Autrement (« Monde » hors série 91/92), 1997 (direction).

    La "grande famille" musulmane
    Graham Fuller et Rend Rahim Francke, What Does It Mean To Be Shi`i?, The Middle East Quarterly, vol VII, no 1, mars 2000. Le chiisme est-il aussi radical qu'on le dit?
    Mohammad Ali Amir-Moezzi, Le Guide divin dans le shî'isme originel. Aux sources de lésotérisme en Islam, Lagrasse, Verdier, 1992

    Islam et civilisation
    Marshall G. S. Hodgson, The Venture of Islam: Conscience and History in a World Civilization, 3 vols. Chicago, Chicago University Press, 1974
    John L. Esposito, Islam: the Straight Path, Oxford, 1991
    Malek Chebel, Dictionnaire des symboles musulmans, Paris, Albin Michel, 2001 (rééd.)
    Souâd Ayada, Une grande figure de l’Islam multiple. Compte rendu de: Averroès, L’Islam et la Raison, Paris, Flammarion, Garnier Flammarion, 2000 (PARU, 23 novembre 2000)
    Islamic Medical Manuscripts (U. S. National Library of Medicine)
    Malek Chebel, Encyclopédie de l’amour en islam, Payot, 1997 (rééd.)
    Malek Chebel, L’imaginaire arabo-musulman, Paris, PUF, «Quadrige», 2002
    Malek Chebel, Le sujet en islam, Paris, Seuil, 2002

    Statistiques
    Carte: les musulmans dans le monde (Le Courrier de l'Unesco)
    Voir aussi: Slimane Zhéghidour, Un Islam, des islams, Le Courrier de l'Unesco, novembre 2001

    Islam: politique et société
    Olivier Roy, L’échec de l’Islam en politique, Paris, Éditions du Seuil, 1992
    Mohammed Benkheira, L’Amour de la Loi. Essai sur la normativité en Islam, Paris, PUF, 1997. Compte rendu de Christian Décobert, Archives de sciences sociales des religions, 45e année, no 110, avril-juin 2000
    David F. Forte, Studies in Islamic Law: Classical and Contemporary Application, Austin & Winfield, 1999, 280 p.
    Document sonore: "Studies in Islamic Law". Vous pouvez écouter en format Real Audio la conférence de David Forte, professeur de droit, Cleveland-Marshall College of Law. Ashbrook Colloquium, John M. Ashbrook Center for Public Affairs, Ashland University, Ohio, É.-U., 19 octobre 2001)
    Colloque «Islam et libéralisme» (Cyber-Institut, Euro 92) (format PDF)
    Dean Ahmad, L'économie politique de la société islamique classique, Cyber-Institut, Euro 92) (format PDF)
    Ahmad Shafaat, Pouvoir et opposition: une perspective islamique, Nouveau dialogue, no 132 "Religion et société: deux sphères sous influence", 2000
    "Islam et politique dans le monde (ex)-communiste". Numéro thématique des Archives de sciences sociales des religions, 46e année - 115, juillet-septembre 2001
    Geoffroy Janssens, Le calendrier islamique (Oumma. com)
    Voir le dossier Islamisme dans lEncyclopédie de LAgora

    Critique et autocritique de lIslam
    Islam: le temps de l'autocritique. Dossier du Nouvel Observateur, 4 octobre 2001. On peut y lire un intéressant dialogue entre Dariush Shayegan, philosophe iranien, et Tariq Ramadan, théologien musulman
    Écoutons la «nouvelle conscience islamique». Entretien avec Abdou Filali-Ansary. Propos recueillis par Sophie Boukhari. Le Courrier de l’UNESCO, novembre 2001
    Tommy Chouinard, Islam: religion de paix et d’amour? Religion en confession, Voir Montréal, 4 octobre 2001. Entretien avec Jean-René Milot
    Islam "hijacked" by Terror (BBC News).
    Koenraad Elst, The Rushdie Rules, The Middle East Quarterly, juin 1998. Sur les relations difficiles entre lIslam et la libre pensée
    Salman Rushdie, A War That Presents Us All With a Crisis of Faith, The Guardian, 3 novembre 2001. Islam vs islamisme
    Alexandre del Valle, Existe-t-il un islam modéré? (sur le site Conscience politique)
    Alexandre del Valle,
    L'échec de la réforme de l'islam profite plus aux anglo-américains qu'au monde musulman, 11 juillet 1997 (Islam Info)
    Alexandre del Valle,
    Une théocratie conquérante, 9 janvier 1997 (Islam Info)
    Général Salvan,
    Un Vatican II est-il possible pour l'Islam?, 17 mai 1999 (Islam Info)
    Soheib Bencheikh, Marianne et le Prophète. L'Islam dans la France laïque, Paris, Bernard Grasset, 1998. 282 p.
    Un point de vue critique, qui défend la laïcisation des sociétés islamiques: Ibn Warraq, La nature totalitaire de l'Islam; Les origines de l'Islam; L'Affaire Rushdie: le vrai visage de l'intolérance islamique. Extraits de Pourquoi je ne suis pas musulman, LAge d'homme, 1999 (Islam Info)
    Compte rendu de ce dernier ouvrage, par Maxime Rodinson, Institute for the Secularization of Islamic Society, février 2000.
    On lira également de Ibn Warraq: Statement on the World Trade Center Atrocity
    Ibn Warraq: Why I Am Not A Muslim (The Religion Report, Radio National, Australian Broadcasting Corporation, 10 octobre 2001). On peut faire l’écoute de cette émission en Real Audio

    L'Islam et les autres religions
    Bat Ye'or, The Dhimmi: Jews and Christians under Islam. Préface de Jacques Ellul. Fairleigh Dickinson University Press/Associated University Presses, c1985, 2001 (5e réimpression), 444 p. Lire, sur le site de l'auteur, l'introduction et la table des matières. On lira aussi ici la version française de la préface de Jacques Ellul
    Bat Ye'or, Islam and Dhimmitude. Where Civilizations Collide, Fairleigh Dickinson University Press/Associated University Presses, 2002. Lire, sur le site de l'auteur, l'introduction et la table des matières
    Bat Ye'or,
    Juifs et Chrétiens sous l'Islam: les dhimmis face au défi intégriste, Paris, Berg International, 1994. 420 p. Compte rendu de Daniel Pipes, Middle East Quarterly, décembre 1994
    Bat Ye'or, The Decline of Eastern Christianity under Islam. From Jihad to Dhimmitude: 7th - 20th Century. Avant-propos de Jacques Ellul. Fairleigh Dickinson University Press/Associated University Presses, 1996. Lire, sur le site de l'auteur, l'introduction et la table des matières

    The Myth of Islamic Tolerance. Entretien de Bat Ye'or. Propos recueillis par Michael Cromartie, Books and Culture. A Christian Review, vol 4, no 5, septembre-octobre 1998

    L'Islam est-il une religion comme les autres? À propos de louvrage: Jean-Claude Barreau, Tous les dieux ne sont pas égaux, J.-C. Lattès (Libres.org). Voir aussi, du même auteur: De l'Islam en général et du monde moderne en particulier, Belfond - Le Pré aux Clercs, 1991
    Pierre-Yves Lambert, L'élargissement du concept d'ahl al-kitâb en Islam à des religions autres que celles explicitement mentionnées dans le Coran (travail dans le cadre du cours "Étude approfondie de questions d'anthropologie sociale et culturelle" à l'ULB, début 1986)
    Paul Peachey, George F. McLean and John Kromkowski (éd.), Abrahamic Faiths, Ethnicity and Ethnic Conflicts, "Cultural Heritage and Contemporary Change". Série 1. Culture and Values, vol. 7, Council for Research in Values and Philosophy, 1997. Texte intégral de l’ouvrage en ligne. On s’intéressera tout particulièrement les textes suivants: Mustafa Malik, "Chapter IV. Ethnicity and Islamic Modernization"; Yusuf Talal DelLorenzo, "Chapter VIII. Ibrahim: A Family Portrait"; Chaura Bourdouh, "Chapter XII. Ethnicity and Community in Islam"; Sulayman Nyang, "Chapter XV. Scriptural Faith and Ethnicity: Some Lessons from the Islamic Experience"; Khalid Duran, "Chapter XXI. The Vocation of Islam in a Conflictual World"
    Diane Steigerwald, L’Islam: les valeurs communes au judéo-christianisme, Montréal-Paris, Médiaspaul, 1999
    Le dialogue islamo-chrétien. Interview du Père Paolo, fondateur de la communauté monastique de Deir Mar Moussa. Propos recueillis par François Le Forestier. Immédiatement, 17 février 2006
    Islam et Christianisme. Texte intégral de l'article publié dans la chronique "Comprendre" de la revue mensuelle Fêtes et Saisons, no 462, février 1992
    Chrétiens et Musulmans: une histoire douloureuse. Texte intégral de l'article publié dans la chronique "Regarder" de la revue mensuelle Fêtes et Saisons, no 462, février 1992
    Regards chrétiens sur l'Islam - Obstacles au témoignage, par Jean-Pierre Dassonville: "aperçu général sur la façon dont le musulman analyse et rejette le christianisme"
    J.-M. Gaudeul, Chrétiens et musulmans: Dialogue à l’aigre-doux sur Internet, Secrétariat pour les relations avec l’Islam, Église catholique de France. Nombreux hyperliens

    L'Islam et l'Occident
    Tony Sullivan, L'Islam et l'Occident: chassons les malentendus, Cyber-Institut, Euro 92

    L'Islam en terre d'accueil
    Franco Cardini, Europe et Islam, histoire d’un malentendu, Paris, Seuil, 2000 (collection «Faire l’Europe»)
    Imanja Ramampy, L’Islam en terre d’accueil, Nouveau dialogue, no 128, "Lieux du pluralisme", 2000
    Stefano Allievi, Les convertis à l’Islam, les nouveaux musulmans d’Europe, Éditions l’Harmattan, 1998

    L'Islam et la femme
    Amel Mansouri, Les femmes dans la religion musulmane, Nouveau dialogue, no 126, 1999). Point de vue musulman. Pour l’auteur, "loin de défavoriser la femme, I’Islam lui accorde des privilèges par rapport à l’homme".

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Documents Associés
    Yvonne Haddad
    religion, immigration, communautés musulmanes, mosquée, oecuménisme
    Ehsan Naragui
    civilisation, philosophie, échanges culturels
    Jean-Philippe Trottier
    Islam, islamisme, Coran, Proche-Orient, relations entre l'Occident et le Proche-Orient, poésie, littérature et science arabes, Louis Massignon
    ZÉNIT
    religion, Islam, islamisme, oecuménisme, Église catholique
    André Patry
    Religion, civilisation, islamisme, Coran, Bible
    Charles Renouvier
    Islam, Mahomet, révélation, mazdéïsme, judaïsme, christianisme
    Jacques Jomier
    Charles Renouvier
    Islam, Mahomet, Coran, loi morale
    Raccourcis

    Le Saint Coran (Association des musulmans et musulmanes de l’Université de Sherbrooke, Qc); autre traduction; recherche lexicographique
    Coran, ouvre-toi! (Lorraine Rossignol, Le Monde, 30 nov. 2001)
    Secrétariat général de l'Organisation de la Conférence islamique
    Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO)
    Les 100 portes du Proche-Orient (Alain Gresh et Dominique Vidal, sur le site du Monde diplomatique)
    Institute for the Secularization of Islamic Society
    Muslim Freethinkers
    Islam Info: un site critique
    Oumma.com: l’Islam ouvert et tolérant sur Internet (Fr.)
    Le musulman francophone: nombreuses informations, point de vue généralement apologétique
    Islamic Gateway
    Islamic City in Cyberspace
    Islamic Studies, Islam, Arabic and Religion (site d'Alan Godlas)
    L'Islam (volet de l’exposition virtuelle Religions au quotidien, conçue par le Riksutställningar (Stockholm, Suède)). Sur le site Musées et millénaire
    Comprendre l'Islam et les musulmans
    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'Islam...
    Arabesques: la civilisation islamique en image
    The Islamic World to 1600 (Dept. of History, University of Calgary, Can.)
    Guide des mosquées de France
    Association des musulmans de l'Université de Sherbrooke (Qc)
    Islam-Occident: site universitaire sur le dialogue islamo-chrétien
    Answering Islam. A Christian-Muslim Dialog
    Secrétariat pour les relations avec l'Islam (SRI - Église catholique de France)
    Revue Se comprendre consacrée au dialogue islamo-chrétien
    Project Open Book: Documenting the Persecution of Christians in the Islamic World: un site qui traite d'une réalité occultée par la plupart des médias occidentaux
    Bibliographie commentée sur le monde arabe
    Bibliographie

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.