• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Iris versicolor

     Iris

     

     


     

    Définition

    «L'Iris versicolor est essentiellement grégaire, croissant généralement en colonie de plusieurs centaines de plantes. Ces colonies ne sont d'ailleurs pas le produit direct de la multiplication végétative, par les rhizomes, d'un seul individu, comme il arrive pour tant d'autres espèces colonisatrices. Les individus de la colonie sont tellement distincts par la taille, la forme et la coloration des pièces florales, qu'au moment de la floraison, les clones, qui n'occupent guère plus que quelques mètres carrés, sont facilement délimitables.»1 
    L'Iris était utilisé par les Amérindiens et rapidement adopté par les colons. Il a entre autres des propriétés cathartiques, vermifuges et diurétiques.

    1.Frère Marie-Victorin, Flore Laurentienne, Presses de l'Université de Montréal, Montréal, 1964, p.667.

    Essentiel

    Dans le langage des fleurs, l'iris accompagne une bonne nouvelle.

    Iris, c'est l'arc en ciel qui annonce la pluie ou le retour du beau temps.

    Les rayons du soleil se dardent sur l'enflure
    D'un nuage opposé qui, rosoyant d'humeur,
    Nous fera bientôt voir de l'Iris la voûture,
    Peignant notre horizon de sa cambre lueur.


    écrit Pierre de Marbeuf (l'Iris)


    C'est aussi l'une des premières fleurs du printemps annonçant le retour des journées chaudes.

    «Quelqu'un connaît-il ma cachette ?
    C'est un lieu calme, où le ciel clair
    En un jour de printemps rachète
    Le mal qu'ont fait six mois d'hiver.

    Il y coule des eaux charmantes ;
    L'iris y naît dans les roseaux ;
    Et le murmure des amantes
    S'y mêle au babil des oiseaux.

    Là vivent, dans les fleurs, des groupes
    Épars, et parfois réunis,
    Avec des chants au fond des coupes
    Et le silence au fond des nids.

    (...)
    Je comprends peu qu'on soit superbe
    Et qu'il existe des méchants,
    Puisqu'on peut se coucher dans l'herbe
    Et qu'il fait clair de lune aux champs.

    (...)»

    Victor Hugo (Chanson d'autrefois)


    Enfin le parfum de l'iris est associé à une sensualité lourde et sombre.

    « (...) Leur prunelle verdâtre, où nagent assombris
    Le reflet de la source et le bleu des iris,
    A le calme accablant des lentes attirances.

    On rêve des baisers qui seraient des souffrances,
    Des hymens énervants et longs, les reins taris...
    Ô nymphe, ô source antique aux froides transparences !»


    Jean Lorrain (Les nymphes)

     

    «(...) Les vieilles chambres
    Veuves de pas
    Qui sentent tout bas
    L'iris et l'ambre ;

    La pâleur des portraits,
    Les reliques usées
    Que des morts ont baisées,
    Chère, je voudrais

    Qu'elles vous soient chères,
    Et vous parlent un peu
    D'un coeur poussiéreux
    Et plein de mystère.»


    Paul-Jean Toulet (Aimez-vous le passé...)


    Iris est l'emblème floral du Québec depuis 1999 et il est représenté sur son drapeau. Selon plusieurs chercheurs, le fleurdelysé est en fait un iris! Jusqu'à cette date, la Québec était la seule province canadienne dont l'emblème floral ne soit pas indigène.

    Documentation

    Fiches d'identification
    1. Article de la Flore Laurentienne en ligne, avec photos de différentes espèces
    2. fiche du gouvernement du Québec

    Fiches botaniques et usage médicinal:
    1-PasseportSanté
    2. Plantes Sauvages, fiche sur l'iris des marais

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-07-29
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.