• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Comte Auguste

    Philosophe français (1798-1857). Né en 1798 à Montpellier, de parents catholiques, perdit la foi au Lycée dès 14 ans. Brillant élève en mathématiques, il fut ensuite admis à l’école polytechnique, à Paris, où il compléta sa formation par la lecture de nombreux ouvrages philosophiques, principalement de Hume, Condorcet, de Maistre et de Bonald, Bichat et Gall. De 1818 à 1824, il fut disciple et secrétaire de Saint-Simon (1760-1825), célèbre réformateur socialiste; il en reçut une vigoureuse impulsion vers la philosophie sociale, et y puisa plusieurs de ses idées maîtresses.

    Biographie

    «Étrange destinée. Toute la vie de Comte est un roman. Sa postérité se partage entre l'incompréhension de disciples bornés et l'indifférence, voire la répugnance, d'esprits qui auraient pu apprendre beaucoup, si seulement ils l'avaient lu. Le mathématicien en lui dénonce l'aveuglement du calcul algébrique; il est aussi sévère à l'égard des savants de son temps qu'à l'égard des littérateurs et des journalistes. Fondateur du positivisme, il va même jusqu'à conclure que la science c'est du passé, tandis que l'avenir c'est l'art. Il voit dans la Révolution le plus grand événement de l'histoire universelle et, en même temps, il ne songe qu'à mettre fin à la crise qu'elle a ouverte. Cet examinateur de l'École polytechnique chante l'amour pur. Cet homme de foi annonce la fin des superstitions et, en même temps, institue la religion de l'Humanité. Il condamne le féminisme abstrait de l'âge négatif pour mieux rendre à la femme sa place première dans l'humanité régénérée. Son admirable correspondance avec Clotilde de Vaux, au cours de "l'année sans pareille" (1845), fera dire à Alain: "On lit bien Les nuits de Musset!" Le difficile est de lire les dix volumes de cette oeuvre sans se soucier des commentaires, dont la plupart sont médiocres ou même mensongers. On est payé de retour quand on découvre parfois, au seuil même de la folie, une lucidité qu'on retrouve seulement chez Kant et Hegel qui, avec lui, sont peut-être les derniers grands noms de l'histoire de la philosophie inaugurée par Platon. Nous voilà ainsi en présence d'un auteur auquel des lecteurs férus de modernité ne comprendront jamais rien.»

    JACQUES MUGLIONI, "Auguste Comte (1798-1857)", Perspectives: revue trimestrielle d'éducation comparée (Paris, UNESCO: Bureau international d'éducation), vol. XXVI, n° 1, mars 1996, p. 221-234 ©UNESCO: Bureau international d'éducation, 2000.

    Oeuvres

    L'Oeuvre d'Auguste Comte présentée par lui-même

    Cours de philosophie positive. 2 vol. Paris, Hermann, 1975.

    Leçons de sociologie.

    Système de politique positive. 4 vol. Paris, Anthropos, 1969

    Du pouvoir spirituel. 1 vol. comprenant les opuscules de jeunesse. Paris, Le livre de poche, Pluriel, 1978.

    Le catéchisme positiviste. Paris, Garnier-Flammarion, 1966.

    Discours sur l'esprit positif. Paris, Société positiviste internationale, 1923; rééd. Paris, Vrin 1987.

    Traité philosophique d'astronomie populaire. Paris, Fayard, 1985.

    La synthèse subjective. Paris, chez l'auteur, 1856.

    Henri Gouhier (dir. publ.), Oeuvres choisies, Paris, Aubier, 1946.

    Correspondance générale, 8 volumes, Archives positivistes, Mouton, 1973; Paris, Vrin, 1984.


    Textes en ligne

    Oeuvres de Comte disponibles sur Gallica (Bibliothèque nationale de France)
    Système de politique positive (1851-1854) - extraits

    Textes à télécharger de la
    Bibliothèque des sciences sociales (formats Word, PDF et RTF):

    Discours sur l'esprit positif (1842)
    Catéchisme positiviste (1852)
    Système de politique positive. Extraits des tomes II et III du Système de politique positive publié entre 1851 et 1854.
    Plan des travaux scientifiques nécessaires pour réorganiser la société (mai 1822)


    Extraits de livres de Comte:

    Opuscules de philosophie sociale (1819-1828)
    Cours de philosophie positive. Première et deuxième leçons. Cours en 72 leçons. (1830)
    Discours sur l'esprit positif. Première partie (Supériorité mentale de l'esprit positif): chapitre I: loi de l'évolution intellectuelle ou loi des trois états. Cours enseigné entre 1830 et 1850 et publié en 1844.
    Discours sur l'ensemble du positivisme. Préambule général (1848).
    Système de politique positive. Tome II: chapitre II et IV (1851)
    Catéchisme positiviste. Ensemble du dogme (1852).


    En traduction anglaise

    The Positive Philosophy of Auguste Comte. Édition préparée par Harriet Martineau: volume 1 (McMaster University, PDF)
    volume 2 (McMaster University, PDF)
    volume 3 (McMaster University, PDF)

    Documentation

    Arbousse-Bastide, Paul. L'éducation universelle dans la philosophie d'Auguste Comte. 2 vol. Paris, Presses universitaires de France, 1957.

    Aron, Raymond. Auguste Comte et Alexis de Tocqueville, juges de l'Angleterre. Oxford, Clarendon Press, 1965.

    Aron, Raymond. Les étapes de la pensée sociologique: Montesquieu, Comte, Marx, Tocqueville, Durkheim, Pareto, Weber. [Paris], Gallimard, 1967. Réédition: Gallimard, 1983.

    Collectif. Auguste Comte, qui êtes-vous? Préface d'Edgar Faure. Paris, La Manufacture, 1988.

    Gouhier, Henri. La vie d'Auguste Comte. Paris, Vrin, 1965.

    Gouhier, Henri. La philosophie d'Auguste Comte : esquisses. Paris, Vrin, 1987.

    Muglioni, Jacques. Auguste Comte, un philosophe pour notre temps. Paris, Kimé, 1995.


    Textes en ligne

    Le monde d'Auguste Comte, par Steven Kreis

    Angèle Kremer Marietti, Le biologique et le social chez Auguste Comte. Rapport et conséquence. Texte d'une communication (Dogma).

    Angèle Kremer-Marietti, L’Homme biologique selon Comte et les théories nouvelles. Communication. Giornata di studi in memoria di Mirella Larizza, Pisa, 12 maggio 2000.

    Angèle Kremer-Marietti, Auguste Comte et l'éthique de l'avenir, Revue internationale de philosophie, 1998/1; sur le site de Dogma.

    Angèle Kremer-Marietti, L'économie positive d'Auguste Comte: entre celle de Jean-Baptiste Say et celle de Milton Friedman. Communication présentée lors du Colloque "La tradition économique française 1848-1939", Lyon, les 2 et 3 octobre 1997 (Dogma).

    Angèle Kremer-Marietti, Auguste Comte et la philosophie du langage. Texte publié par le Ministère de la Culture de Tunisie, par l’Académie Tunisienne des Sciences, des Lettres et des Arts, dans les Actes du Colloque de Carthage (27-30 Avril 1999) :
    Auguste Comte et le positivisme, deux siècles après
    , «Beït Al-Hikma» Carthage,
    Tunis, Orbis, avril 2000.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Données biographiques
    Nationalité
    France
    Naissance
    1798, Montpellier
    Déces
    5 septembre 1857
    Documents Associés
    Pierre Lasserre
    Esthétique, art, positivisme, utilité sociale de l'artiste, poésie, rapport entre la science et l'art
    Maurice Lagueux
    Jacques Muglioni
    Positivisme, histoire, morale, politique, autorité, mémoire, instruction, esthétique, modernité
    Raccourcis

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.