Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

La «cyberdépendance»

Jean Garneau
Les médias parlent beaucoup de la «cyberdépendance» et de ses dangers. On la compare à l'alcoolisme, à la toxicomanie et au «gambling» compulsif. On parle de familles et de mariages brisés, de carrières en décrépitude, de jeunes qui deviennent des criminels. Certaines recherches laissent croire que 6 ou même 10 pour cent des internautes en seraient sérieusement atteints. On voit apparaître des services et des centres pour le «traitement de cette maladie». Qu'en est-il au juste?

Dans un groupe de trois articles, le psychologue Jean Garneau discute la valeur scientifique des recherches sur lesquelles s'appuient ces affirmations. Il se sert de son expérience clinique pour étudier les phénomènes qu'on attribue à cette nouvelle forme de «dépendance» et les replacer dans une perspective plus proche de la réalité psychique. Par un examen des sources de l'usage excessif d'Internet, il ouvre la porte à une compréhension de la nature réelle des problèmes qui s'y cachent. Il peut ainsi proposer des solutions plus pertinentes et plus efficaces que la simple transposition des méthodes de traitement de l'alcoolisme que plusieurs mettent de l'avant.

À lire également du même auteur

La «cyberdépendance»
Les médias parlent beaucoup de la «cyberdépendance» et de ses dangers. On la compare à l'alcool