• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Francophonie

    Tout est possible

    Charles Durand

    La renaissance de langues mortes comme l'étaient l'hébreu en Israël, le grec dans la Grèce longtemps dominée par les Turcs, le norvégien après des siècles de domination danoise, nous rappelle que tout est possible dans le domaine de la langue. N'est-ce pas un inquiétant aveu de faiblesse de la part des francophones que d'être les premiers responsables du déclin de leur propre langue comme ils le sont en ce moment? La responsabilité est lourde dans le cas de ceux qui «vivent au centre d'un espace où la langue française ne semble pas avoir de concurrent direct et immédiat, ils semblent avoir perdu conscience qu'ils sont les héritiers et copropriétaires d'une langue, qui n'est ce qu'elle est que par les efforts constants d'une élite, qui a réussi, sur une période de plusieurs siècles, à en faire un outil de communication puissant et parfaitement adapté aux besoins de ses utilisateurs.»

    Comme dans toutes les causes, la Francophonie a ses intégristes, ses chevaliers, ses combattants, ses défaitistes, ses excités et ses "mous", ses théoriciens, ses renégats et ses indifférents. Il ne fait toutefois aucun doute que c'est les francophones, et les francophones seuls, qui détermineront le futur de leur langue et la taille de son aire de diffusion, en dépit des influences négatives extérieures qui se font sentir. Le XX` siècle a été témoin de la renaissance d'une langue morte, l'hébreu, qui n'était plus parlé depuis le IV` siècle avant J.C. La renaissance de l'hébreu en tant que langue parlée et écrite, et dont l'usage s'étend à de plus en plus de domaines à l'intérieur des frontières de l'État d'Israël, n'est pas le succès du seul travail d'Eliezer Ben-Yehuda.1 Ce tour de force est le reflet de la volonté d'un peuple. Dans le domaine de la langue, tout est possible. Rien n'est irréversible. Celui qui se plie aux tendances du moment et qui n'essaie pas de tracer son propre chemin ne laisse jamais son nom dans l'Histoire. Celui qui laisse le hasard et les forces extérieures décider de son sort est voué à l'extinction. Les gran­des civilisations n'attendent pas les résultats des sondages d'opinion dans le reste du monde pour définir ce qu'elles veulent être.


    Les francophones, plus particulièrement ceux qui vivent au centre d'un espace où la langue française ne semble pas avoir de concurrent direct et immédiat, semblent avoir perdu con­science qu'ils sont les héritiers et copropriétaires d'une langue, qui n'est ce qu'elle est que par les efforts constants d'une élite, qui a réussi, sur une période de plusieurs siècles, a en faire un outil de communication puissant et parfaitement adapté aux besoins de ses utilisateurs. Cet outil, qui leur donne accès à une culture commune, leur procure également les points d'ancrage et les références nécessaires pour assurer le développement et l'épanouissement des individus dans la liberté et dans l'indépendance de nations ombrageuses et impérialistes. De plus, plus particulièrement pour la France, comme le souligne Dominique Gallet, sa langue, qu'elle partage avec plus de quarante peuples sur tous les continents, constitue un des fondements mêmes de son rôle international. Nul n'oublie le poids des chefs d'État d'Afrique francophone, en 1993, dans la négociation de l'exception culturelle française qui a été incluse dans les accords du GAT.
    Les problèmes affectant la langue française aujourd'hui ont un impact négatif sur la diffusion des éditions de langue française, non seulement à l'étranger, mais aussi dans les pays francophones, et plus particulièrement comme nous l'avons vu, dans le domaine de l'édition scientifique. Dans les zones géographiques ou dans des spécialités où le français est en concurrence directe avec l'anglais, les problèmes affectant le français entraînent une paupérisation des auteurs et des éditeurs, des librairies et des bibliothèques, et par voie de conséquence, un appauvrissement général de la qualité des informations disponibles en français. L'avènement des nouvelles technologies de l'information n'y changera rien. La prise de conscience de ce phénomène est importante pour les populations francophones.

    1-Ben-Yehuda (1858 - 1922). Initiateur du grand dictionnaire de la ­langue hébraïque ancienne et moderne. Il a enrichi l'hébreu de plus de 4 000 mots nouveaux et y a apporté des innovations grammaticales. Jusqu'à sa renaissance récente, l'hébreu n'était utilisé que dans le cadre des services religieux judaïques.

    Source

    Charles Durand, La langue française: atout ou obstacle? Presses Universitaires du Mirail, Université Toulouse-le-Mirail, 56 rue du Taur 31000 Toulouse (France).

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Charles Durand
    Charles Durand est professeur d'informatique à Central Washington University. Il a obtenu en mars 1996 le grand prix du prestigieux concours international de la francophonie Charles­ Hélou pour avoir fait une série de propositions concrètes sur les mesures à prendre par la francophonie mondiale afin d'assurer son développement et sa pérennité.
    Mots-clés
    Volonté, courage, hébreu
    Extrait
    Dans le domaine de la langue, tout est possible. Rien n'est irréversible. Celui qui se plie aux tendances du moment et qui n'essaie pas de tracer son propre chemin ne laisse jamais son nom dans l'Histoire.
    Documents associés

    10%
    Dons reçus (2017-2018): 2 396$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.