Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Francophonie

"La Francophonie possède deux visages bien distincts, quoique inséparables. Le premier, c'est la francophonie linguistique, celle du terrain, rivée à ses contingences géographiques et humaines. Cette Francophonie, née en Europe de l'Ouest, puis transplantée en Amérique, en Afrique et en Asie, et essaimée en Europe de l'Est, présente peu d'unité, si ce n'est celle d'une langue qui pour les uns, est la langue du foyer et du cœur, et pour les autres, une langue de culture et de communication. L'autre francophonie, c'est celle que des chefs d'État ont imaginée puis réalisée, comme forum de relations internationales et instrument de rapprochement entre États et entre peuples que beaucoup de choses, a priori, divisent. Bref, c'est la Francophonie institutionnelle, qui, en tant que régime de relations internationales, doit son originalité au fait de vouloir fédérer les relations entre États sur la base d'une langue commune.

La Francophonie se distingue donc d'autres régimes, comme du Commonwealth par exemple, qui réunit la Grande-Bretagne et ses anciennes colonies, dont plusieurs encore aujourd'hui portent allégeance au monarque britannique. La Francophonie, elle, fédère des peuples sur la base d'une stricte égalité entre les pays qui y participent et sans coïncider avec les vestiges d'un empire."

Marc Chevrier, La Francophonie et les inforoutes. Comment s'inscrire dans le concert de la communication. Communication présentée lors du Séminaire de l'Agora sur les aspects sociaux des inforoutes, Way's Mills, Québec (30 mai 1997)

Voir aussi: Qu'est-ce que la francophonie? (CIRAL, Univ. Laval, Qc)

Articles


La Francophonie et les inforoutes

Marc Chevrier
Pour tirer parti des inforoutes les francophones devront relever le défi de l'universel, qu'il ne faut pas confondre avec celui de la mondialisation.

Tout est possible

Charles Durand
La renaissance de langues mortes comme l'étaient l'hébreu en Israël, le grec dans la Grèce longtemps dominée par les Turcs, le norvégien après des siècles de domination danoise, nous rappelle que tout est possible dans le domaine de la langue