Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: nergie

    La demande d'énergie devrait augmenter fortement dans les pays en développement

    Energy Information Administration (É.-U.)
    Résumé d'un rapport de l'Energy Information Administration des États-Unis.
    La demande d'énergie des pays en développement, notamment des pays asiatiques, devrait presque doubler (91 %) au cours de la période allant de 2001 à 2025, étant donné que l'économie et la population de ces pays augmentent plus vite que celles des pays industriels. C'est du moins ce qui ressort du rapport 2004 sur les perspectives mondiales en matière d'énergie que l'Administration d'information sur l'énergie (EIA), qui relève du ministère américain de l'énergie, a rendu public le 14 avril.

    En revanche, l'augmentation de la demande d'énergie ne devrait être que de 33 % dans les pays industriels et de 54 % dans le monde entier. Selon le rapport, la part des pays en développement dans la demande mondiale d'énergie atteindra 43 % en 2025, soit seulement 2 points de pourcentage de moins que la part des pays industriels.

    Il est probable que la consommation de charbon et de pétrole augmentera considérablement dans les pays asiatiques, notamment en Chine et en Inde, qui auront aussi de plus en plus recours à l'énergie nucléaire.

    Si le gaz naturel est la source d'énergie primaire dont la croissance est la plus rapide, le pétrole demeure le combustible prédominant. Quelque 57 % de l'accroissement de la demande de pétrole seront dus aux Etats-Unis et aux pays en développement asiatiques. L'EIA s'attend néanmoins que les cours du pétrole baissent après 2004 pour passer à 25 dollars le baril (si l'on ne tient pas compte de l'inflation) et pour ensuite augmenter lentement.

    Le charbon continuera d'être la source prédominante d'énergie pour la production d'électricité, en particulier en Chine qui compte d'importants gisements de ce combustible, mais peu d'autres sources d'énergie.

    On s'attend que plus de la moitié de l'augmentation des émissions de gaz carbonique, qui contribuent au réchauffement de notre planète, ait lieu dans les pays en développement où la consommation d'énergie devrait augmenter fortement.

    Selon l'EIA, même si les pays industriels s'efforcent de réduire leurs émissions de gaz carbonique, il est probable que ces émissions s'accroîtront considérablement dans le monde en raison de l'utilisation croissante par les pays en développement du charbon et d'autres combustibles fossiles.


    Diffusé par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat américain - 14 avril 2004
    Site Internet : http://usinfo.state.gov/francais/
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Energy Information Administration (É.-U.)
    Mots-clés
    combustibles fossiles, pétrole, charbon, énergie nucléaire, effet de serre, Asie, développement
    Documents associés


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C