• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Eau

    Les noces alchimiques

    Jacques Languirand
    Jacques Languirand, notice biographique, entrevue sur le mal être.
    Passage du site de Jacques Languirand à Radio-Canada.
    «Je suis la mer et la mer est en moi. (...) La Terre est la planète de l'eau.»
    Commandant Jacques-Yves Cousteau

    «Rien ici bas n'est plus souple, moins résistant que l'eau, pourtant, il n'est rien qui vienne mieux à bout du dur et du fort.»
    Lao Tseu

    «On commence à mesurer aujourd'hui les conséquences catastrophiques de la pollution des eaux. L'eau est le véhicule par excellence de la vie; sa pollution menace donc tous les aspects de la vie animale.»
    Edgar Bonnefous, L'homme ou la nature?, Éditions J'ai lu


    L'eau est un élément féminin, créateur et conservateur de vie. Elle est la source informelle de la vie : la source de fécondation de la terre et de ses habitants. Elle est aussi le véhicule de toute vie. L'eau est la mère :
    mater, materia.

    Élément de la naissance et de la renaissance, physique et spirituelle, elle purifie, guérit, rajeunit : l'eau du baptême, des ablutions, des sources miraculeuses... Elle est force vitale, sacrée et sacralisante.

    Symbole des énergies inconscientes, elle est associée aux ténèbres : elle représente les puissances informes de l'âme, les motivations obscures.

    On commence à peine à découvrir ce qu'il en coûte de vouloir trop corriger la nature à force de chimie synthétique.

    Dans une région fruitière de la Pennsylvanie, un échantillon d'eau dite potable contenait assez d'insecticides pour faire crever dans les quatre heures tous les poissons qu'on y mettait.

    En 1956, au Nouveau-Brunswick, des aspersions aériennes de D.D.T. destinées à détruire un parasite dans les plantations fruitières, ont causé la mort de 800 000 saumons et truites - c'est-à-dire à peu près les deux tiers des effectifs respectifs.

    Pour ne donner ici que deux exemples de l'effet des pesticides sur l'eau.
    L'alternative aux pesticides paraît être, entre autres, la lutte biologique.

    Les besoins en eau ne cessent d'augmenter.
    On a calculé qu'il fallait 447 gallons d'eau pour irriguer la superficie d'un champ de coton nécessaire à la fabrication d'une seule chemise, depuis le moment où on sème la graine jusqu'à celui de la récolte.

    La production d'une pinte de lait nécessite 232 gallons d'eau, si on tient compte de l'irrigation des champs de céréales destinées au bétail producteur de lait, de l'eau consommée par les vaches elles-mêmes et de celle nécessaire au nettoyage de l'étable.

    À partir de ce genre de données, on arrive à déterminer qu'il faut 136 gallons d'eau pour produire un pain; 125 gallons pour une livre de tomates; 47 gallons pour une livre d'oranges; 23 gallons pour une livre de pommes de terre...
    Ce qui souligne, une fois de plus, l'irresponsabilité d'une civilisation aussi polluante que la nôtre.

    La Conférence des Nations Unies sur l'Eau, tenue en Argentine en 1977, avait recommandé que la décennie 1980-1990 soit proclamée officiellement «Décennie internationale de l'eau potable et de l'assainissement», afin de relever le défi auquel l'humanité devrait éventuellement faire face puisque, si nous poursuivions dans le sens où nous étions engagés, très bientôt, les ressources d'eau des régions habitées du globe seraient presque épuisées.
    Où en sommes-nous?

    Il est impossible de considérer l'homme détaché de sa planète. Nous vivons en symbiose avec la Terre. Qui est la planète de l'eau. L'homme est lui-même en grande partie constitué d'eau. Ce que l'eau véhicule sur la planète, l'homme finit par en être lui-même le véhicule. L'état de l'eau devient l'état de l'homme.

    Novalis écrit : [...] toutes nos sensations agréables ne sont à la fin, que diverses manières d'écoulement en nous des mouvements de cette eau originelle qui est en nous. Le sommeil lui-même n'est rien autre que le flux de cette invisible mer universelle et le réveil le commencement de son reflux.
    Et le poète de conclure : les poètes seuls devraient s'occuper des liquides.
    Ce qu'il y a de plus profond dans l'homme participe de l'eau. C'est là que puisent nos racines. Dans le ventre de la mère, le petit baigne dans le liquide amniotique. Tout ce qui évoque la sécurité, la nourriture, la chaleur, se trouve lié à cet élément féminin. L'eau est aussi le symbole des énergies inconscientes, des motivations obscures. Ce sont les eaux profondes, dormantes, mais jamais mortes. Les zones humides, ténébreuses et froides de l'être.

    Source

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Jacques Languirand
    Il a écrit plusieurs ouvrages dans les domaines les plus divers: un roman, un récit de voyage, un livre d'humour, dix pièces de théâtre, quelques essais et plusieurs ouvrages de vulgarisation. Ses ouvrages les plus récents sont: Les voyages de Languirand ou le Journal de Prospéro (éd. Alain Stanké, 1997), Prévenir le Burn-Out (éd. Héritage, 1987), qui a fait l'objet d'une édition française sous le titre de Vaincre le mal-être (éd. Albin Michel, 1989); un livre de recettes de cuisine avec son épouse Yolande Languirand: A comme aubergine (éd. de Mortagne, 1989); et les trois premiers numéros d'une collection dont il est le seul auteur: Languirand, Par 4 chemins, 1, 2 et 3 (éd. de Mortagne,1989, 1990 et 1991). Il est aussi l'auteur de chroniques régulières dans les magazines Guide Ressources et Boomers. source: Radio-Canada
    Mots-clés
    symbolique de l'eau, mythologie, pollution, besoins en eau
    Extrait
    Ce qu'il y a de plus profond en l'homme participe de l'eau.
    Documents associés
    Léo-Pol Morin
    Josette Lanteigne
    Pollution, cycle de l'eau, eau minérale, eaux de surface, eau lourde, eau potable, eau dure, puits
    Héraclite
    Éléments, devenir, impermanence, âme
    Arthur Rimbaud
    voir, vie
    Claude Villeneuve
    Pollution industrielle, gazon, environnement, responsabilité
    Jean Proulx
    Sacré, cosmos, être, mythologie
    Claude Villeneuve
    Origines de la vie, cellule
    Paul Valéry
    Mémoire, arbre, lumière

    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.