• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Communauté

    Bonheurs d'occasion

    Renée Larochelle
    Parce qu’elles permettent de consommer autrement, les ventes de garage sont dans l’air du temps.
    Geneviève Saint-Jacques Thériault se souvient encore de la réaction des gens quand elle leur parlait de son sujet de mémoire en ethnologie. «Une maîtrise sur les ventes de garage, mais qu’est-ce que tu vas faire avec ça?», lui lançait-on d’un air à la fois étonné et inquiet.

    Aujourd’hui, la jeune femme peut non seulement se targuer d’avoir mené à terme son projet, supervisé par Jocelyne Mathieu du Département d’histoire, mais sa recherche sur ce sujet de prime abord farfelu a abouti à une exposition qui se déroule jusqu’au 25 mars au Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières. Intitulée «Ventes de garage. Cossins ou trouvailles?», l’exposition met en scène les principaux aspects de la vente de garage, un calque de garage sale pour vente-débarras.

    «J’ai tellement couru les ventes de garage pour en savoir plus sur le phénomène que je devrai bientôt en organiser une», dit à la blague Geneviève Saint-Jacques Thériault, affirmant du même coup avoir acheté quantité d’articles qu’elle n’aurait jamais pu se payer à l’état neuf. Pour les fins de son mémoire, l’ethnologue a réalisé une quinzaine d’entrevues auprès des acheteurs et des vendeurs, en plus de fouiller presque toute la documentation existante sur le sujet. «La vente de garage est une activité complexe qui varie d’un individu à l’autre, explique la jeune femme. On pourrait résumer en disant que c’est une sorte de corvée d’entraide, comme le faisaient nos grands-parents, ou encore une occasion de faire le grand ménage, dans un esprit écologique.»

    Acheteur ou vendeur ?

    Les personnes qui souhaitent en savoir davantage sur les ventes de garage seront servies, en visitant cette exposition résolument interactive. En effet, dès son entrée dans la salle, le visiteur est invité à choisir son camp, celui de vendeur ou d’acheteur. Six ventes de garage y sont reconstituées et révèlent des «faits vécus» de la petite histoire de ce type de vente, comme par exemple cet acheteur ayant eu la surprise de sa vie en dénichant un tableau du peintre québécois Ozias Leduc parmi un tas de babioles. On y voit aussi des objets recyclés qui bénéficient d’une seconde vie grâce à l'imagination de leur nouveau propriétaire. C’est le cas de cette vieille paire de bottes de caoutchouc trop usée pour être portée qui, remplie de ciment, sert maintenant à maintenir les portes d’une pièce ouverte. Les collectionneurs trouvent aussi leur compte dans ces ventes où on trouve de tout à prix d’ami, pour paraphraser une publicité connue.

    «La vente de garage est une sorte de tribunal de l’objet, explique Geneviève Saint-Jacques Thériault. En effet, c’est à ce moment que se décide si l’objet continue son parcours de vie ou s’il s’arrête. Certaines valeurs bien actuelles sont rattachées au phénomène des ventes de garage: on a l’impression d’économiser, de moins consommer ou encore de consommer autrement. C’est tout à fait dans l’air du temps.»

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Renée Larochelle
    Mots-clés
    vente de garage, échange, vie communautaire, vie de quartier, corvée, entraide, objet, collection, collectionneur, recyclage, consommation, société de consommation
    Extrait
    «La vente de garage est une activité complexe qui varie d’un individu à l’autre, explique la jeune femme. On pourrait résumer en disant que c’est une sorte de corvée d’entraide, comme le faisaient nos grands-parents, ou encore une occasion de faire le grand ménage, dans un esprit écologique.»
    Documents associés
    Stéphanie Raymond
    développement local, capital social
    Al Etmanski
    Philia, intégration de la personne handicapée, expérience de l'organisme PLAN, amitié, pouvoir de l'amitié
    Benoît Melançon
    Immigration
    Bernard Lebleu
    Travail, aliénation de l'espace et du temps du travail, vie collective, vie familiale, choix professionnels
    Marc Chevrier
    Dominique Boucher
    Nation, Québec, histoire, passé, André Laurendeau
    Jean-Claude Michéa
    Jacques Dufresne
    Communautés virtuelles, handicapés, amitié
    Fondation Res Publica

    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.