Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Pour une agriculture paysanne

Ignacio Ramonet
Présentation extraite de Soulager la Planète. Note de mars 2001: José Bovet (leader français de l'agriculture biologique) vient de remporter en cour suprême de France une victoire contre le gouvernement: le gouvernement français a 8 jours pour révéler publiquement tous les sites où poussent des OGM en France. Voir la carte des OGM en France (1999).
Depuis une décennie, l'opinion «redécouvre » l'agriculture.
Pour prendre conscience, avec beaucoup de retard, que la
ruralité longtemps installée dans l'imaginaire des citadins
a subi de profonds bouleversements. Et surtout que les
problèmes soulevés lors de cette mutation - productivisme,
inégalités, accaparement des aides publiques par une
minorité, chute vertigineuse de l'emploi, pollution,
destruction des milieux naturels, utilisation des organismes
génétiquement modifiés, mainmise des transnationales sur le
vivant, etc. - ne concernent pas seulement les agriculteurs.
Pour couronner le tout, les militants de la Confédération
paysanne, José Bové en tête, ont réussi un extraordinaire
exercice pédagogique en reliant directement le contenu de
l'assiette et la prétention de l'Organisation mondiale du
commerce (OMC) à vouloir transformer le monde en
marchandise. C'est bien parce que les évolutions en cours -
obéissant à la seule logique du profit - provoqueraient une
véritable régression de la civilisation que les citoyens
sont de plus en plus sensibles à la revendication d'une
«agriculture paysanne» réconciliant qualité des produits,
préservation de l'environnement et solidarité Nord-Sud.

À lire également du même auteur

Pour une agriculture paysanne
Présentation extraite de Soulager la Planète. Note de mars 2001: José Bovet (leader français de