Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

L'invention du tabagisme passif

Philippe Muray
L’invention du tabagisme passif est d’une date assez récente, dans la post-Histoire du genre humain, mais elle a eu pour conséquence rapide de transformer le non-fumeur en combattant de l’antifumage. Le non-fumeur avait toujours existé, même dans les âges farouches, mais c’est au cours de la dernière décennie, et tandis que s’étendait la terreur hyperfestive, qu’il s’est transformé en militant; et que, de non-fumeur, il est devenu anti-fumeur. Ce qui signifie qu’il s’implique. Son non-fumage a cessé d’être une habitude comme une autre pour devenir un combat. Et une affirmation de lui-même. Agrémentée d’un projet: la suppression du fumeur. Ou sa conversion. En tout cas l’éradication à moyen terme de ce vestige d’un passé honni. D’enfumé passif, le non-fumeur moderne s’est découvert fumophobe actif. Les mauvaises habitudes de l’autre sont devenues son plus crucial souci. De ce vice résiduel, il se sent responsable. Comme, plus généralement, Homo festivus se sent comptable de tant de survivances barbares, à travers le monde, qu’il a résolu d’effacer. La planète zéro volutes est son horizon. Il y arrivera.

À lire également du même auteur

La littérature et la désacralisation du monde présent
Passage d'une entrevue parue dans Webdo sous le titre "Philippe Muray: Soleil noir de la litté