Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Ave

Catherine Pozzi
«Mais je vais vers un autre amour, dont celui-ci n'était qu'étincelle. Oh, qu'il soit présent! Qu'il ne permette pas beaucoup plus longtemps que la semblance de l'amour me donne aussi soif, chaque fois qu'elle passe. Des vers que j'ai fait [Ave] vont paraître dans la Nouvelle Revue Française. Et tous ils croiront que ce sont des vers à quelqu'un.» (journal de Catherine Pozzi, octobre 1929)
LAWRENCE JOSEPH, Catherine Pozzi, oeuvre poétique, Éditions de la différence, Paris, 1988
Ave

Très haut amour, s’il se peut que je meure
Sans avoir su d’où je vous possédais,
En quel soleil était votre demeure
En quel passé votre temps, en quelle heure
Je vous aimais,

Très haut amour qui passez la mémoire,
Feu sans foyer dont j’ai fait tout mon jour,
En quel destin vous traciez mon histoire,
En quel sommeil se voyait votre gloire,
Ô mon séjour..

Quand je serai pour moi-même perdue
Et divisée à l’abîme infini,
Infiniment, quand je serai rompue,
Quand le présent dont je suis revêtue
Aura trahi,

Par l’univers en mille corps brisée,
De mille instants non rassemblés encor,
De cendre aux cieux jusqu’au néant vannée,
Vous referez pour une étrange année
Un seul trésor

Vous referez mon nom et mon image
De mille corps emportés par le jour,
Vive unité sans nom et sans visage,
Coeur de l’esprit, ô centre du mirage
Très haut amour.

À lire également du même auteur

Vale
Vale(Adieu) forme un tout avec un second poème: Ave(Salut). L'auteure se détourne de l'amour hum

Vale (extrait)
«L'avenir, nous le fabriquons dans notre imagination. Seul le passé, quand nous ne le refabriquons

Nyx
Un mois avant sa mort, Pozzi compose ce poème qu'elle dédie «À Louise aussi de Lyon et d’I

Ave
«Mais je vais vers un autre amour, dont celui-ci n'était qu'étincelle. Oh, qu'il soit présent! Q