L'espace urbain pervertit par les «loisirs»

Susan G. Davis
Texte de la présentation: «C'est le centre des villes qui est désormais la cible des entreprises de "loisir familial" conditionné telles que Disney, Sony, Warner, etc. A l'image des vingt-quatre centres de jeux vidéo de La Tête dans les nuages, deuxième enseigne du secteur en France avec 5 millions de visiteurs par an, derrière Disneyland Paris (11 millions), des mini-parcs à thèmes prolifèrent au coeur de l'espace public, dans des cités transformées chaque jour un peu plus en un vaste champ clos commercial.»

Autres articles associés à ce dossier

Un fabuleux renversement

Jacques Dufresne

C'est au sommet de la société que l'on travaille le plus aujourd'hui. L'auteur interprète ce renversement à la lumière des propos de Schopenhauer

Temps libre et loisir

Bernard Lebleu

Nous nous définirons à l'avenir autant par le travail que par l'usage que nous ferons de notre temps libre.

Otium et negotium dans la Rome antique

Jean Touchard

Extrait de: Jean Touchard, avec la collaboration de Louis Bodin, Pierre Jeannin, Georges Lavau et Jean Sirinelli, Histoire des idées politiques. Tome




Nos suggestions