"Huysmans ne s'efforce pas vers la Vérité..."

Léon Bloy
Mon cher André, quelques lignes de réponse à vos reproches (...) Huysmans ne s'efforce pas vers la Vérité, comme vous le croyez, mais vers le Succès, ce qui est exactement le contraire. Il semble n'avoir jamais pu se dessoûler de la victoire imprévue de Là-Bas, mauvais livre qui l'a rendu célèbre. A dater de ce jour, des Esseintes, jusqu'alors altier, s'est mis à compter soigneusement ses tirages. Il a connu enfin le bonheur des boutiquiers qui font leur caisse, la journée finie. Au point de vue strictement catholique, son métier actuel est de jeter le pain aux chiens et de dégoûter les âmes. Son métier antérieur, moins lucratif, était préférable.

Vous me parlez de pardon. Étant son juge, sinon devant les hommes, au moins devant Dieu, il ne m'appartient pas de lui pardonner. C'est à lui de me pardonner ma misère qui est, en grande partie, son ouvrage et la célèbre droiture de mes sentiments ou de mes doctrines, Mais cela, il ne le fera jamais.

(Pour les personnes de bonne volonté qui trouveraient ce jugement excessif, voir Les Dernières Colonnes de l'Église, chapitre Huysmans)

28 juin 1902

Autres articles associés à ce dossier

Souvenirs sur Huysmans

Remy de Gourmont


À lire également du même auteur

"Le duel est une ânerie..."
"Réponse à un imbécile, dictée à un secrétaire bénévole" (Léon Bloy).

Une martyre
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Une idée médiocre
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Tout ce que tu voudras!...
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Terrible châtiment d'un dentiste
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Projet d'oraison funèbre
Le texte présenté sur cette page a d'abord paru dans le journal Gil Blas de Juillet 1893 à Avril

Les premières plumes d’un vieux dindon
Une critique dévastatrice du roman En 18.. des frères Goncourt.




Nos suggestions