Deux instruments d’enquête de l’historien

Roland Houde

L’historien d’une question quelconque dispose de deux instruments d’enquête : la bibliographie et la bibliologie. Outils de travail qui représentent des savoirs accumulés, disciplinés, rigoureux, normatifs et critiques. Ces deux disciplines sont le fondements de la recherche mais aussi résultats d’une recherche. C’est ce qui me permettait de dire aux intéressés qu’un travail de recherche débute avec une bibliographie et se termine avec une autre plus complète et mise à jour. Ces connaissances sur le livres ou les livres comme objets, en tant que contenants et contenus, sont précieuses pour le chercheur comme détective ne serait-ce, en tout premier lieu, pour pouvoir distinguer le dit de l’inédit, la répétition ou l’originalité, la preuve ou le doute, le réel ou l’imaginaire, et en dernier lieu, pour reconnaître le souci de l’exactitude dans les textes imprimés et en faire des lectures comparées. Ce souci bibliographique et bibliologique fournit au chercheur des arguments ad textum plutôt que ad hominen.

Autres articles associés à ce dossier

L'histoire du Canada «à rebrousse-poil»

Stéphane Stapinsky

Compte rendu du recueil: Stanley Bréhaut Ryerson, un intellectuel de combat, sous la direction de Robert Comeau et Robert Tremblay, Éditions Vents d

Impartialité ne signifie pas impassibilité

Thomas Chapais

Ces lignes, extraites de l'avant-propos d'un cours sur la période des Rébellions de 1837-1838, évoquent quelques-unes des qualités que devraient p

À lire également du même auteur




Nos suggestions