Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Nicole Morgan

Née et éduquée en France, Nicole Morgan détient une maîtrise de philosophie (Dijon) et de sociologie et anthropologie (Aix-en-Provence).  En 1993, elle a obtenu un doctorat de philosophie (Université d’Ottawa). Sa thèse sur la naissance de l’État moderne via l’Utopie de Thomas More, a été publiée à Paris en 1996 (Le sixième continent. Librairie philosophique Jean Vrin.)  Queen’s National Scholar, elle a enseigné à l’Université Queen’s entre 1991 et 1994. En 1994 elle fut nommée Experte en Résidence à la Centrale d'Hypothèque et de Logement (Ottawa). Au terme de son mandat, elle publia  trois scénarios sur l'avenir urbain du Canada : Le Familier, l'Oublié et l’Impensable.  Elle fut ensuite professeur invitée au Centre de Médecine d'Éthique et de droit  (Université McGill) avant de rejoindre en 2001, le Collège militaire royal du Canada (Kingston). Alors professeur titulaire elle fut nommée chercheure associée à Saint-Cyr dans le cadre du programme  RWP  (Radicalization Watch Project) mené en partenariat entre Saint-Cyr, RMC et le Center for Advanced Defenses Studies à Washington.Ces quinze dernières années ont été consacrées à la philosophie politique et l'analyse des idéologies modernes. En 2007, elle publia au Seuil, en collaboration avec Mathieu Guidère : Le Manuel de Recrutement d’Al Qaida.  Toujours au Seuil, elle publia en 2012 un analyse de la montée de l'extrême droite américaine, intitulée : Haine Froide. Ceci ne représente qu'une partie d'une série d'articles,  livres et conférences qui ont tous et toutes porté sur le corps de l’humanité, le corps de l'état, le corps social, et le corps de l'individu.  Et c'est ainsi que  son prochain livre portera sur le corps humain  tel qu'il évolue en symbiose dans l’espace-temps depuis l'époque glaciaire . La peur au ventre.

 

Articles


Trump contre la science

Où il est montré que le mépris de la science a été savamment construit par les républicains

Haine rouge et peur blanche

Comment cinquante ans de pilonnage intellectuel systématique ont préparé le terrain américain pour qu'un Donald Trump puisse accéder à la présidence. Voici des précisions étonnantes s

Mon petit oncle de quinze ans

La nuit du souvenir, 11  novembre 2017. La poésie haut lieu de la vérité

La grippe et la gangrène, analyse déviante des déviances de l’après-crise

 Suite à son analyse des rêves avortés de l’après 2008, Nicole Morgan donne à réfléchir à ceux qui prédisent des lendemains qui chantent après la pandémie. Ce n&rs

L'ange, la table et la rose

C’est le début de l’été dont j’emplis l’espace de fleurs.  Elles me sont nécessaires depuis le toujours de mes étés studieux, penchée sur mes livres de philosophie.  &

Le fada

Les enfants meurent ils comme des oiseaux, la tête sous l’aile, sans un cri et sans un bruit? Je le crois ou plutôt je le sais puisque je suis morte lorsque j’avais à peine trois ans.

La pitié et la férule

Plus besoin de voler une orange pour attirer les foudres. On punit les pauvres parce qu’ils sont pauvres. Paul Krugman l’avoue : « Cela fait peur. » Le Prix Nobel d’économie n’arrive pas à trouver le sens des mesures économiques imposée

Les réseaux sociaux à la table d’Ésope

Quel rapport peut-il bien y avoir entre le vieux fabuliste et les médias sociaux ? Un contraste entre le copain ou le compagnon,  avec qui on partage le pain et le contact, avec qui on partage les twits. Dans une langue qui peut-être la meilleure

Politique, rhétorique et art du mensonge.

La pathétique fin de la cause pathétique  

Bon anniversaire Thomas More et Merci pour le Sourire

Écrit en 2016 pour célébrer le cinq-centième anniversaire de la parution de l’Utopie, cet article a d’abord paru dans le numéro 416 (janvier-février 2017) de la Revue futuribles. Nous remercions la revue de nous avoir autorisés à l’aj

Le saint, la mégère et le truand

De l’Utopie libérale de Thomas More à la dystopie néolibérale de Donald Trump en passant par l’hystérie d’Ayn Rand.