• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Écologisme

    Définition

    Une définition humoristique, saisie dans un forum de discussion sur l'écologie:
    «Culpabiliser les citoyens pour les amener à accepter de payer ce qu'ils peuvent avoir gratuitement.»
    Plus sérieusement, une demande sociale, une protestation contre des techniques dévastatrices non évaluées environnementalement, s’est constituée en mouvement socio-politique (associations et même programmes politiques) sous le nom d’écologisme: «Un mouvement philosophico-politique développant des thèses publiques a-scientifiques, parfois inspirées de l’écologie mais également étrangères à celle-ci; par exemple, discuter d’une option économique et sociale relative aux choix des filières énergétiques (option nucléaire, pétrolière, solaire, ) relève d’un vaste domaine où les apports de l’écologie à la "décision" ne peuvent être que mineurs. Les partisans ou militants de l’écologisme sont les écologistes.» (D. Simonnet, 1979. L’écologisme, Que sais-je ? Puf, Paris, 1979, 128 p.)
    source: Marcel B. Bouché, Le Courrier de l'environnement de l'INRA

    Enjeux

    Il est extrêmement périlleux, selon Claude Villeneuve, d'établir un parallèle entre la pensée directrice de l'écologisme, si tant est qu'il en soit une unique, et le discours, réel ou supposé de ceux qui représentent les extrémistes d'un mouvement d'écologie profonde. Il est encore plus délicat d'associer à un mouvement idéologique des intentions démoniaques parce qu'il utilise des idées qui ont déjà fait partie d'un ensemble historique. Devrait-on justifier l'esclavage parce que la démocratie d'Athènes le tolérait? Liberté, Égalité et Fraternité devraient-elles toujours être entachées des horreurs de la Révolution française et de la Terreur? (J.D.)

    Essentiel

    Lorsqu'on veut contraindre une société ou un système naturel à se plier à la pauvreté de nos constructions intellectuelles, qu'elles soient des applications de nos théories économiques, scientifiques ou sociales, on observe toujours des exceptions, des éléments imprévisibles. Vouloir faire autrement, c'est s'engager dans un combat mortel, qui se traduira par un appauvrissement de la diversité et par une fragilisation du système. On ne peut réduire la tendance à la complexification et à la diversification des systèmes vivants. On ne peut confiner les lois de l'écologie aux lois de la physique, pas plus qu'on ne peut définir l'humanité que par ses caractéristiques écologiques.
    source: Claude Villeneuve, Pour un écologisme non intégriste.

    Documentation

    Où se situe l'écologisme? «Ni à droite, ni à gauche, ni au centre mais légèrement (donc pas trop!) en avant.» (Jean-Marie Glantzlen. Voir ses pages sur l'écologisme)
    Agence de développement énergétique au Québec, Plan de développement 2002-2003.
    Jean-Paul Bozonnet, Joel Jakubec (dir.), L'écologisme, à l'aube du XXIe siècle, Genève, Éditions Georg, 2000.
    François Duban, L'écologisme aux États-Unis. Histoire et aspects contemporains de l'environnementalisme américain, L'Harmattan, 2000.
    Guillaume Sainteny, L'introuvable écologisme français, PUF, 2000.
    Hélène Laberge, L'Écologiste des balbuzards, L'Agora, vol 1, no 4, déc. 1993-janv. 1994.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Linguistique
    Allemand
    Ökologismus
    Anglais
    ecologism
    Espagnol
    ecologismo
    Documents Associés
    Claude Villeneuve
    Dogmatisme
    Régis Pilote
    FAO, agriculture biologique, industrie porcine
    François Tanguay
    Intégrisme, dogmatisme, Greenpeace
    Raccourcis

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.