Ferron Jacques

20 / 01 / 1921-22 / 04 / 1985
«Quand on parle des écritures québécoises on est vite ramené à trois grands courants : a) la ligne asilaire, la réserve des fragiles; b) la ligne politique, la réserve des nationalistes; c) la ligne gentille, la réserve des régionalistes, des pasticheurs. Avec Ferron, tout ça est dépassé. L’oeuvre de Ferron appartient à une quatrième ligne, celle de la modernité, la ligne critique. C’est cette ligne que j’aime le plus, celle qui a été le moins enseignée – Ferron note que la revue dynamique des années trente était celle d’Albert Pelletier, les Idées, qu’on a complètement oubliée au profit de la Relève, revue conservatrice de moindre qualité.»
(Philippe Haeck, La fondation fantastique)

«Jacques Ferron est le seul romancier qui ait tenté, tout au long d'une œuvre maintenant essentielle, de nous donner une mythologie. Son écriture d'ailleurs hésite toujours entre le mythe et le réel, entre l'imaginaire, le rêve québécois et le quotidien.» (Victor-Lévy Beaulieu, Docteur Ferron)

Articles





Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ