Sur la correspondance de Mérimée et de Viollet-le-Duc

Chronique des lettres françaises
À propos de la publication de cette correspondance dans l’édition des Œuvres complètes, préparée par Pierre Trahard et Édouard Champion.
Elle porte sur trente années et, toujours narquoise, enjouée, brillante d’intelligence et de vie comme toutes les lettres de l’auteur de Carmen, révèle une face peu connue de sa prodigieuse activité. On sait que Mérimée était inspecteur des monuments historiques, et, comme tel, joua un rôle considérable dans l’organisation défensive des monuments de notre art roman et ogival, dont il fut le premier à assurer le classement dès 1835. C’est certainement à lui que l’on doit, entre autres sauvetages des merveilles architecturales de l’ancienne France, la conservation de l’admirable église de la Madeleine, à Vézelay, où fut prêchée la première croisade. Sur son intervention personnelle le jeune Viollet-le-Duc, qu’il avait connu et apprécié chez Delécluze, fut chargé d’assurer la consolidation de l’antique sanctuaire.

L’amitié des deux hommes, entretenue par maints voyages effectués en commun et la plus affectueuse estime, devait durer jusqu’à la mort de l’écrivain, et s’exprimer de façon charmante dans leur longue correspondance. Elle intéresse au premier chef les archéologues, les antiquaires et les architectes. On verra qu’entre les municipalités aveugles et la constante mauvaise volonté du clergé, la tâche de Mérimée n’était pas toujours très commode… Les simples lettrés liront aussi avec intérêt cette correspondance parfois sévère, égayée un temps par les gentilles jovialités de l’écrivain, puis, à la fin, assombrie par les préoccupations de l’homme clairvoyant, inquiet des erreurs accumulées par ses impériaux amis des Tuileries… Devant le vaste labeur scientifique attesté par ces lettres, ils pourront se demander, une fois de plus, si ce ne sont pas ses travaux d’archéologue et d’inspecteur qui, dès 1840, ont de plus en plus détourné Mérimée de la littérature pure.

Autres articles associés à ce dossier

Portrait intime de Mérimée

Anatole France

Mérimée sur le mariage, ses désillusions de vieillesse, son désir «d'avoir une petite fille» à élever pour occuper ses vieux jours. Texte d'An

Jean-François-Léonor Mérimée

La Grande encyclopédie

Brève biographie du père de l'écrivain Prosper Mérimée.

À lire également du même auteur

Mallarmé vu par Paul Claudel
Évoque la contribution de Paul Claudel à un "Hommage à Stéphane Mallarmé" paru dans l

La lecture est-elle un vice?
Discussion des idées exprimées par l'écrivain français Valery Larbaud au sujet de la lecture.

Joseph de Maistre et la guerre
Un résumé des idées du célèbre théoricien contre-révolutionnaire savoyard sur le problème de




Articles récents

  •  

    Ukraine, une guerre de religion fatale pour la religion

    Marc Chevrier
    Le Kremlin a refusé à la mi-décembre d’envisager à Noël une trêve de sa guerre en Ukraine, ce qui entre p

  •  

    Mourir sagement ou chrétiennement ? Socrate et le Christ

    Richard Lussier
    Difficile d’être plus vrai et plus dense sur un sujet si fondamental et si controversé  

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.