Michel-Ange

José Maria de Heredia
Certe, il était hanté d’un tragique tourment,
Alors qu’à la Sixtine et loin de Rome en fêtes,
Solitaire, il peignait Sibylles et Prophètes,
Et, sur le sombre mur, le dernier Jugement.

Il écoutait en lui pleurer obstinément,
Titan que son désir enchaîne aux plus hauts faîtes,
La Patrie et l’Amour, la Gloire et leurs défaites;
Il songeait que tout meurt et que le rêve ment.

Aussi ces lourds Géants, las de leur force exsangue,
Ces Esclaves qu’étreint une infrangible gangue,
Comme il les a tordus d’une étrange façon!

Et dans les marbres froids où bout son âme altière,
Comme il a fait courir avec un grand frisson
La colère d’un Dieu vaincu par la Matière!

Autres articles associés à ce dossier

Croquis et dessins

Paul Mantz


Le Jugement Dernier

Paul Mantz


Le génie de Michel-Ange

Eugène Guillaume


Le Moïse et la Déposition

Eugène Guillaume


La chapelle San Lorenzo

Eugène Guillaume


Le tombeau de Jules II

Eugène Guillaume


Le premier séjour à Rome

Eugène Guillaume


Les années de formation

Eugène Guillaume


les dernières années (1550-1564)

Anatole Montaiglon

XLIV. Michel-Ange, architecte des papes. Travaux de Saint-Pierre. — XLV. Mort d'Urbino. — XLVI. Statue équestre de Henri II. — XLVI

de la bibliothèque de San Lorenzo aux peintures de la Chapelle Pauline (1521-1550)

Anatole Montaiglon

XXXIV. La bibliothèque du couvent de Saint-Laurent. — XXV. Projet d'un Colosse pour Florence. — XXXVI. Travaux du Tombeau de Jules II. &#

de la Chapelle Sixtine à la Chapelle des Médicis (1508-1520)

Anatole Montaiglon

XXVII. Peintures de la voûte de la Sixtine. — XXVIII. Second marché pour le monument sépulcral de Jules II. — XXIX. Christ de la Miner

du carton de la guerre de Pise à la statue de bronze de Jules II (1504-1508)

Anatole Montaiglon

XXI. Le carton de la Guerre de Pise. — XXII. Premiers rapports avec Jules II. — Séjour à Carrare. — XXIII. Les Esclaves du Louvr

du premier séjour à Rome à la statue de saint Mathieu (1496-1503)

Anatole Montaiglon

XV. Premier voyage à Rome. Statues de Bacchus et de l'Amour. — XVI. La Piéta de Saint-Pierre. — XVII. Statues de la Chapelle Piccolomin

les premières années (1475-1496)

Anatole Montaiglon

Chronique des principaux événements qui ont marqué la carrière de Michel-Ange. L'auteur, Anatole de Montaiglon, analyse ces événements à traver

Michel-Ange architecte

Charles Garnier


Une méthode de sculpture inventée par Michel-Ange

Johann Winckelmann

Extrait des Réflexions sur l'imitation des artistes grecs en sculpture et en peinture, publié en 1755.

Michel-Ange

Romain Rolland

Évocation de la vie du grand homme.




Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ