Mon corps est devenu précieux

Rabindranath Tagore
Tu m'as grandi de ton amour, moi qui ne suis qu'un homme
parmi les autres, flottant dans l'ordinaire courant, agité au gré
de la changeante faveur du monde.
Tu m'as donné place là où les poètes de tous les temps apportent
leurs offrandes, où les amants au nom impérissable se
saluent l'un l'autre à travers les âges.
Des hommes pressés passent devant moi au marché sans
remarquer comme mon corps est devenu précieux de ta
caresse, sans savoir qu'en moi je porte ton baiser, comme le
soleil porte en son orbe le feu du divin toucher, dont il brille à jamais.

Autres articles associés à ce dossier

L'éducation et le soin du corps dans la Grèce antique

Johann Winckelmann

Extrait des Réflexions sur l'imitation des artistes grecs en sculpture et en peinture (publication initiale en allemand, 1755).

Kant et l'éducation du corps

Raymond Thanin

Préface à une édition de 1886 du Traité de pédagogie de Kant.

De l'importance de la beauté du corps chez les Grecs

Johann Winckelmann

Extrait des Réflexions sur l'imitation des artistes grecs en sculpture et en peinture, publié en 1755.

À lire également du même auteur

Ma vie n'est qu'amour
Cet amour par qui l'on connaît l'autre et qui, en même temps, protège son mystère. À rapprocher

L'enfant
Où l'on voit que l'absence de choix en amour n'équivaut pas à l'absence de poésie.




Nos suggestions