• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Regard de l'historien Baronius sur Hypatie

    César Baronius

    Baronius, cardinal et un historien italien (Sora, 1538 – Rome, 1607) fut disciple de Philippe Neri, et lui succéda comme supérieur de l’Oratoire. Il devint confesseur du Pape Clément VIII et bibliothécaire de la Vaticane. il est l'auteur d’«Annales ecclésiastiques» jusqu'en 1598. Dans le texte ci-dessous, Baronius n’exprime pas une opinion explicite sur Hypatie. D'une part, il fait état de la renommée philosophique d’Hypatie et, d'autre part, il laisse entendre qu’elle fut accusée d’avoir corrompu Oreste.
    «Socrate le Scolastique rapporte qu'il y eut cette année [415] en Alexandrie de grandes séditions, excitées par les Juifs, que saint Cyrille avait chassés de cette ville, dans laquelle ils avaient demeuré depuis Alexandre le Grand, et que cela fut cause de grandes inimitiés entre saint Cyrille, et Oreste gouverneur de la ville, lesquelles augmentèrent la sédition dans la ville, à cause des moines de Nitrie, qui étaient venus en troupe afin de combattre pour saint Cyrille, et avaient blessé, et ignominieusement traité Oreste, que le peuple défendit, et chassa les moines: et enfin Hypatie femme très renommée, et qui surpassait en doctrine tous les philosophes de ce temps-là, à laquelle Synesius écrivit plusieurs lettres, qui restent encore, dans lesquelles il l'appelle sa Dame, et sa Maîtresse, et de laquelle Suidas fait état comme d'une vierge très chaste. [Elle] fut tuée, mise en pièces, et brûlée par les partisans de saint Cyrille, à cause qu'on la soupçonnait de détourner Oreste de se réconcilier avec saint Cyrille. Sur quoi il faut prendre garde, [car] Socrate, qui raconte cette histoire plus au long, était Novationiste [secte rigoriste à l'égard des apostates], si bien qu'il n'écrit pas trop équitablement de saint Cyrille, lequel avait chassé les Novationistes d'Alexandrie, [...], de sorte qu'il ne faut pas s'étonner s'il reprend souvent saint Cyrille d'orgueil, et de trop grande présomption, et quelques fois de crime.» (vol.I, p.785).

    «Hypatia, au travers de la littérature»
    http://www.e-olympos.com/hypatia4.htm

    IMAGE
    Cardinal Baronius
    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30

    Documents associés

    • Hypatie (Poème, 1847)
    • Hypatie - 1847 - poème de Leconte de Lisle Au déclin des grandeurs qui dominent la terre, quand...
    • Mort d'Hypatie
    • «Y a-t-il rien de plus horrible et de plus lâche que l’action des prêtres de l’évêque...