Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Tableau périodique

Le tableau périodique est la représentation, sous forme schématique, de la classification des éléments chimiques; les regroupements se font par propriétés physiques et chimiques analogues. Sans la périodicité exprimée par cette classification, les étudiants en chimie devraient apprendre les propriétés de chacun des éléments connus (maintenant 118). Alors que la classification périodique leur permet de déterminer les propriétés de n'importe quel élément en cherchant la famille à laquelle il appartient (les familles forment les colonnes du tableau).

Essentiel

Principales étapes du développement de la représentation du tableau périodique

Plusieurs scientifiques du XIXe siècle cherchèrent la manière de représenter schématiquement l'ordre des éléments en considérant leur masse atomique et la similarité de leurs propriétés chimiques. Mendeleïev fut le premier à proposer un graphique qui tenait compte de tous les corps connus à l'époque (63) et de leurs regroupements par propriétés analogues.

En 1913, Anton van den Broek décida d'opérer le classement suivant la charge nucléaire de chaque atome plutôt que suivant la masse atomique, une méthode qui fut rapidement adoptée par les chimistes grâce à la preuve de l'existence d'une «loi périodique» apportée par Henry Moseley. Mais c'est en 1926 que Marcel Courtines inaugura la première révolution dans la construction graphique. Plutôt que le tableau à colonnes de Mendeleïev, le scientifique méconnu (car on sait peu de choses concernant Marcel Courtines) conçut un graphique en forme de «tour» qu'il publia en adjoignant un modèle cartonné. Quelques décennies plus tard, dans les années 40, Howard W. Blakeslee, récipiendaire du prix Pulitzer en 1937, proposait un modèle amélioré.

En 1979, Fernando Dufour apportait une modification majeure au schéma en proposant un module tridimensionnel (ElemenTree) qui permet de voir enfin la richesse de la «symérie fondamentale de la loi périodique», comme le souligne Eric Scerri dans «La classification périodique des éléments», Pour la science, novembre 1998.

Articles


La classification périodique des éléments

Marcel Courtines
Courtines propose une représentation nouvelle du tableau des éléments, hors l'ordre vertical et linéaire de Mendeleïev. Il arrive avec une tour (voir tableau 1) à trois dimensions...

Dossiers connexes