Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

La classification périodique des éléments

Marcel Courtines
Courtines propose une représentation nouvelle du tableau des éléments, hors l'ordre vertical et linéaire de Mendeleïev. Il arrive avec une tour (voir tableau 1) à trois dimensions...
Par les soirs d'automne, lorsqu'une pluie fine bat les vitres doucement et sans répit, il arrive bien souvent au lecteur inquiet de fermer un beau livre et de méditer. C'est l'heure propice à l'afflux des souvenirs. On fait alors d'étranges rapprochements. Les sentiments nouveaux qu'agite en nous la lecture interrompue se mêlent aux vieilles idées entrevues au cours de l'enfance et que l'on croyait enfuies sans espoir de retour. Les phrases raffinées que l'on venait de lire semblent extraire, du bric-à-brac logé pêle-mêle au grenier de notre mémoire, des phrases naïves dites par les vieux de jadis. Et, l'une expliquant l'autre, l'idée nous devient plus proche, plus intime et plus nette à la fois.

Parvenus à ce degré de compréhension de la matière, les physiciens n'ont pu se défendre de rêver un peu. Déjà, l'idée naïve des philosophes de la mer divine, l'atome, prenait forme, comme ces poussières invisibles qu'un rayon de soleil illumine brusquement. Depuis ce rêve atomique, bien d'autres avaient été poursuivis. La transmutation des éléments fut âprement convoitée par les alchimistes. La doctrine de l'unité de la matière, en germe dans la philosophie greco-latine, avait été reprise en 1815 par Prout, puis oubliée. Nous verrons, au cours de ce chapitre, ces théories naître à nouveau de leurs cendres et gagner en ampleur et en harmonie. Rappelons cet autre souvenir scientifique: la classification périodique des éléments, introduite par Mendeléïeff en 1870, et nous verrons combien féconde s'est montrée la notion de périodicité, si longtemps envisagée comme une rêverie.

Si l'on range les éléments dans l'ordre des masses atomiques croissantes, une sorte de régularité chimique apparaît pourvu que l'on prenne soin d'échanger l'argon et le potassium d'une part, le tellure et l'iode d'autre part. Notons la place des cinq gaz rares, hélium, néon, argon, krypton, xénon, que les chimistes associent dans une même rubrique «éléments chimiquement inertes». Les éléments qui les précèdent immédiatement s'appellent hydrogène, fluor, chlore, brome, iode. Mettons à part l'hydrogène, dont le rôle chimique est vraiment spécial; les chimistes classent les autres dans une même rubrique «monovalents électronégatifs»; ils s'unissent atome par atome avec l'hydrogène pour donner des acides. Ceux qui viennent avant eux sont l'oxygène, le soufre, le sélénium, le tellure, «divalents électronégatifs». Avant ceux­ci viennent les «trivalents électronégatifs». Les éléments qui suivent les gaz rares sont le lithium, le sodium, le potassium, le rubidium, «monovalents électropositifs», que le courant d'électrolyse entraîne vers la cathode à raison d'un atome-gramme par faraday. Ceux qui viennent après eux sont les «bivalents électropositifs», puis les «trivalents électropositifs».

Rangés dans un tableau de telle façon que, par des replis successifs, on amène les gaz rares en regard les uns des autres, les autres éléments se groupent selon leurs propriétés chimiques; le tableau, mis sous cette forme, prend le nom de Mendeléieff. On trouvera ci-contre un tableau de cette sorte (il diffère notablement du tableau primitif de Mendeléïeff qui ne connaissait ni les gaz rares ni d'autres éléments découverts ultérieurement selon ses prévisions (tableau I). Nous donnons dans le tableau II les symboles des éléments.
TABLEAU I.


Version agrandie (ne pas autoriser le redimensionnement automatique de l'image)

TABLEAU II.

1. HHydrogène
2. HeHélium
3. Li Lithium
4. GlGlucinium
5. B Bore
6. CCarbone
7. NAzote
8. OOxygène
9. FFluor
10. NeNéon
11. Na Sodium
12. MgMagnesium
13. AlAluminium
14. SiSilicium
15. PPhosphore
16. SSoufre
17. ClChlore
18.ArArgon
19. KPotassium
20. CaCalcium
21.ScScandium
22.TiTitane
23.VVanadium
24.CrChrome
25.MnManganèse
26.FeFer
27.CoCobalt
28.NiNickel
29.CuCuivre
30.ZnZinc
31.GaGallium
32.GeGermanium
33.AsArsenic
34.SeSélénium
35.BrBrome
36.KrKrypton
37.RbRubidium
38.SrStrontium
39.YtYttrium
40.ZrZirconium
41.NbNobium
42.MoMolybdène
43.
44.RuRuthénium
45.RhRhodium
46.PdPalladium
47.AgArgent
48.CdCadmium
49.InIndium
50.SnÉtain
51.SbAntimoine
52.TeTellure
53.IIode
54.XeXénon
55.CsCaesium
56.BaBarium
57.LaLanthane
58.CeCérium
59.PrPraséodyne
60.NdNéodyme
61.
62.SaSamarium
63.EuEuropium
64.GdGadolinium
65.TbTerbium
66.DyDysprosium
67.HoHolmium
68.ErErbium
69.TmThulium
70.YbYtterbium
71.LuLutécium
72.
73.TaTantale
74.WTungstène
75.
76.OsOsmimum
77.IrIridium
78.PtPlatine
79.AuOr
80.HgMercure
81.TlThalium
82.PbPlomb
83.BiBismuth
84.PoPolonium
85.
86.NtNiton
87.
88.RaRadium
89.AcActium
90.ThThorium
91.PaProtactinium
92.UUranium

À lire également du même auteur

La classification périodique des éléments
Courtines propose une représentation nouvelle du tableau des éléments, hors l'ordre vertical et l