Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Poulenc Francis

7 janvier 1899-30 (ou 31) janvier 1963

Le cinquantenaire de sa mort (2013)

Site officiel du cinquantenaire 

Activités organisées (site de l'Association des amis de F. P.)

François Hudry, "Cum grano salis : Francis Poulenc prophète en son pays", Qobuz Magazine, 18 février 2013. Un survol des activités organisées pour le 50e

« Moine et voyou »… In memoriam (blogue "Perles d'Orphée") - comprend plusieurs belles séquences vidéo

Christopher Huss, "Francis Poulenc, la comète", Le Devoir, 29 décembre 2012. Recension de : Francis Poulenc - L’intégrale (EMI 20 CD 972165 2), parue à l'occasion du 50e.

Hommage à Francis Poulenc, mort le 30 janvier 1963. Émission "Chefs d'oeuvre et découvertes", France Musique, 26 janvier 2013

Francis Poulenc (1899-1963) - émission "Une vie, une oeuvre", animée par Matthieu Garrigou-Lagrange (France Culture, 16 mars 2013). Invités : François Leroux, baryton; Hervé Lacombe, musicologue, auteur d’une biographie de Francis Poulenc; Myriam Chimènes, musicologue, éditrice de la correspondance de Francis Poulenc; Emmanuel Pahud, flûtiste;  Renaud Machard, critique musical, auteur d’un livre sur Francis Poulenc; Janine Reiss, chef de chant.

Francis Poulenc - 30 janvier 2013. Émission "Carrefour de Lodéon", animée par Frédéric Lodéon. France Inter. On peut faire l'écoute en différé de cette émission en cliquant ici.

Souvenirs de Francis Poulenc. Dans le cadre de l'émission "Horizons chimériques", sur France Musique, le 30 janvier 2013.

On peut prendre connaissance de plusieurs documents consacrés à Poulenc sur le site Okarinamusique

Spécial Francis Poulenc (Qobuz) :

Hervé Lacombe, une rencontre-podcast. Rencontre avec le musicologue Hervé Lacombe qui vient de signer une biographie consacrée à Francis Poulenc publiée par les Éditions Fayard. On peut télécharger ce podcast en cliquant ici

Claude Samuel, une rencontre-podcast. A l'occasion, du cinquantenaire Francis Poulenc, rencontre M. Samuel, qui travailla avec le compositeur lorsqu'il était Directeur Artistique chez Vega (22 février 2013). On peut télécharger ce podcast en cliquant ici.

Gabriel Tacchino, une vidéo-podcast. Gabriel Tacchino fut l'élève de Francis Poulenc et le pianiste de la jeune génération de l'époque que le compositeur avait distingué pour défendre ses œuvres. Toute sa vie durant, Tacchino a porté la musique de Poulenc sur scène, et auprès de ses élèves. Entretien avec un proche du compositeur, humble, charmant, grand artiste. On peut voir cet entretien ou le télécharger en cliquant ici.

 

Poulenc, compositeur d’aujourd’hui. Entretien avec le musicologue Hervé Lacombe (Parade) - Document vidéo

Poulenc: célébration pour le 50e anniversaire de sa disparition. YAGG TV, 28 janvier 2013. Document vidéo. Simon Basinger, directeur de publication des Cahiers Francis Poulenc, et organisateur d'un concert le 3 février prochain (Église de la Madeleine, à Paris) nous présente l'homme et son époque dans l'interview qu'il nous a accordée. Marc Korovitch, qui dirigera le Jeune Ensemble de Saint-Christophe pour ce concert, nous explique pourquoi il aime tout particulièrement l'œuvre chorale de Francis Poulenc.

Francis Poulenc, moine et voyou. D'un air entendu. Émission animée par Daniel Robellaz (Espace 2, Radio-télé suisse romand) - cinq émissions, du 18 au 22 février 2013. On peut en faire l'écoute sur le site.

"Poulenc dans tous ses écrits". Émission "Musique en mémoire", animée par Jean-Luc Rieder. 4-8 mars 2013. Espace 2, Radio suisse-romande

Hommage à Francis Poulenc, 25 janvier 2013 (L'équipe de Musiq'3, RTBF) 

Célébrons Poulenc. Radio-Canada, Première chaîne radiophonique, 25 janvier 2013 : "Célébrons Poulenc, un concert que propose le département de musique de l'Université de Lethbridge aujourd'hui. On fera revivre, en musique, les souvenirs de ce compositeur parisien très influent au siècle dernier. Le musicologue Brian Black, maître de cérémonie, nous parle de l'apport important de ce compositeur."

Colloque international "Francis Poulenc : Analyse et diffusion de l’œuvre" Partie 1 - 23- 24 janvier 2013. Organisé par l'Unité de recherche Histoire et critique des arts, avec le soutien de l’Association des amis de Francis Poulenc. Cette manifestation se déroulera en deux temps, tout d’abord au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (Cnsmdp) (les 23 et 24 janvier), puis à l’Opéra de Paris (les 15 et 16 novembre 2013). Ce double colloque se propose d’aborder l’œuvre de Poulenc de deux manières complémentaires : « Style et écriture » pour la première partie, « Diffusion et réception » pour la seconde. Voir aussi cette présentation sur le site du Conservatoire

Terry Teachout, "He Was More Than 'Almost Great'", The Wall Street Journal, 17 janvier 2013

Hommage à Francis Poulenc - un dossier de la librairie Mollat, de Bordeaux. Réalisé par Vincent Dourthe, disquaire et libraire

A.-M. Ch., "Joël Suhubiette dirige Francis Poulenc", La Dépêche du Midi, 30 janvier 2013. Le Chœur de chambre Les Éléments rend hommage au compositeur Francis Poulenc, disparu il y a cinquante ans.

"Francis Poulenc honoré en sa Touraine d'adoption", La Nouvelle République, 5 mars 2013

Centre des monuments nationaux - Concert en hommage à Francis Poulenc (1899-1963) à l’occasion du cinquantenaire de sa disparition.Abbatiale du Mont Saint-Michel, 8 juin 2013

Webradio Classique - Poulenc (Espace Musique, radio de Radio-Canada) - une webradio entièrement consacrée au compositeur

Playlist Francis Poulenc à l'occasion du 50e anniversaire (Qobuz)

 

1999 marquait le 100e anniversaire de sa naissance. Voir la page des Célébrations nationales de cette même année qui lui est consacrée.

 

 

Francis Poulenc naît à Paris en 1899 et commence très jeune l'étude du piano. Ses compositeurs préférés sont Schumann, Schubert, Mozart et Chopin. Il subira plusireurs influences, notamment celle de Debussy dont le langage harmonique le séduit, et de Stravinski alors qu'il découvre son Sacre du Printemps en 1913 (rappeloins que l'oeuvre a été créée au Théâtre du Châtelet de Paris et qu'elle a suscité une vive polémique au point qu'un commentateur évoquera le « Massacre du Printemps »).

C'est à travers le pianiste Ricardo Viñes qu'il rencontrera un autre compositeur qui l'influencera : Érik Satie, ainsi que Georges Auric et Arthur Honegger qui formeront par la suite le Groupe des Six (avec Louis Durey, Germaine Tailleferre et Darius Milhaud) parrainé par Satie lui-même et Jean Cocteau.

Il travaille l'orchestration en 1921 avec Charles Koechlin et rencontre les phares de la Seconde École de Vienne (Arnold Schönberg, Alban Berg et Anton Webern) en Autriche.

Les Ballets russes de Serge Diaghilev lui passent commande des Biches qu'il compose en 1923 et qui constitue sa première oeuvre d'envergure accomplie. La rencontre du chanteur Pierre Bernac en 1926 s'avérera importante au double titre affectif et artistique : c'est pour lui que Poulenc composera la plupart de ses mélodies qu'il accompagnera par ailleurs au piano, étant lui-même un virtuose de l'instrument.

Poulenc avait un goût poétique très sûr. D'abord frappé par Apollinaire (Le Bestiaire, Les Banalités, Rosemonde, Calligrammes, Les Mamelles de Tirésias), il mettra en musique des poèmes de Max Jacob, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Charles d'Orléans, Aragon, Malherbe, Colette, García Lorca ou Ronsard. Un autre poète sera une de ses souces d'inspiration majeures à partir de 1935: Paul Éluard (Figure humaine, Miroirs brûlants, Cinq Poèmes, La Fraîcheur et le feu, Tel Jour telle nuit).

De 1937 à sa mort en 1963, il composera surout des oeuvres chorales religieuses (Messe a capella, Stabat Mater, Gloria, Répons des Ténèbres) et des oeuvres de théâtre lyrique (Les Mamelles de Tirésias, Le Dialogue des Carmélites sur un texte de Georges Bernanos).

On s'est beaucoup étonné du style de Poulenc qui pouvait passer du truculent ou du bouffon le plus gras (Chansons villageoises) au mystique le plus dramatique (Dialogue des Carmélites) ou épuré (Quatre Motets pour un temps de pénitence, Quatre Petites Prières de saint François d'Assise). Poulenc ne se cachait d'ailleurs pas d'une admiration pour les chansonniers parisiens tels que Maurice Chevalier et ses nombreuses mélodies reflètent cette inspiration populaire mêlée de gouaille, de cruauté et de tendresse. Mélodiste et harmoniste naturel à une époque marquée par l'expérimentation sonore, Poulenc a passé, et passe encore, pour un romantique attardé, un Chopin perdu au XXe siècle.

Articles