Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

Mackendrick Alexander

Débuts

 

            Après des études à Glasgow, Alexander Mackendrick intègre les studios de Pinewood et devient scénariste en 1937. Pendant la seconde guerre mondiale, il réalise plusieurs films de propagande à la requête du Ministère de l’Information de Grande-Bretagne. La paix revenue permet à sa carrière de prendre son envol. Ainsi, le jeune cinéaste est engagé par les studios Ealing, temple de la comédie Britannique, pour coécrire les scenarii de Sarabande (Saraband for Dead Lovers) (1948) et de Police sans arme (The Blue Lamp) (1950), deux films mis en scène par Basil Dearden. Il profite de ces fructueuses expériences pour concevoir son premier long-métrage : Whisky à gogo (Whisky Galore) (1949).

 

Particularités

 

            Alexander Mackendrick se révéla aussi brillant dans le comique (L’homme au complet blanc (The Man in the White Suit) que dans le Tragique (Mandy, Le grand chantage (Sweet Smell of Success), Cyclone à la Jamaïque (A High Wind in Jamaïca)). Sa filmographie ne compte que dix longs-métrages. L’un d’entre eux, The Ladykillers, donna lieu à un remake des frères Coen au début des années 2000. Notons que le cinéaste acheva sa carrière en dispensant son savoir au California Institute for the Arts.

 

Articles