Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Abbaye


    Intérieur d'une abbaye cistercienne (Bade-Wurtemberg, Allemagne)
    © Adrian Wettenschwyler, Berne - visipix.com (reproduction autorisée par le site d'origine)

    Définition

    La définition du mot abbaye que l'on trouve dans tous les dictionnaires d'aujourd'hui est souvent sensiblement la même que donnait déjà Voltaire dans son Dictionnaire philosophique: «C'est une communauté religieuse gouvernée par un abbé ou une abbesse». Toutefois, cette définition ne satisfait pas Camille Lefèvre, créateur d'une Encyclopédie universelle de la langue française qui consacre plusieurs pages à l'abbaye.

    Enjeux

    Le monachisme a-t-il évolué à partir de vieilles croyances égyptiennes? Voici ce qu'en pense Armand Veilleux, qui signe un article dans l'Encyclopédie universelle de la langue française:
    «À la fin du siècle dernier, au moment où se développait l’étude comparée des religions, des chercheurs allemands, H. Weingarten en tête, pensèrent que l’origine du monachisme chrétien pouvait s’expliquer par une évolution à partir de la vieille religion égyptienne. Le moine chrétien continuerait la tradition des reclus (katochoi) du temple de Sérapis. Il fut relativement facile aux historiens catholiques de démontrer le caractère nettement chrétien du monachisme égyptien primitif et de faire voir qu’aucune dépendance à l’égard des cultes païens ne pouvait être démontrée. Alors que durant longtemps les études en ce domaine se concentrèrent sur l’histoire des pratiques ascétiques, l’étude de Peter Nagel sur les motivations de ces pratiques, en 1966, marqua un tournant.»

    Essentiel

    «[…] Le résultat du travail obscur de mille paysans, serfs d’une abbaye, était une abside gothique, dans une belle vallée, ombragée de hauts peupliers, où de pieuses personnes venaient six ou huit fois par jour chanter des psaumes à l’Éternel […]. Cette vallée, ces eaux, ces arbres, ces rochers voulaient crier vers Dieu mais n’avaient pas de voix; l’abbaye leur en donnait une […].»
    ERNEST RENAN, Dialogues philosophiques. Rêves

    Documentation

    Pierre Maraval, Le christianisme de Constantin à la conquête arabe, éditées aux PUF, 1997.
    H. Weingarten, «Der Ursprung des Mönchtums im nachconstantinischen Zeitalter », ZKG I (1876) 1-35; 545-574.
    P. Nagel, «Die Motivierung der Askese in der Alten Kirche und der Ursprung des Mönchtums», (Texte und Untersuchungen – 95), Berlin 1966.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-16


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C