• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Thériault Yves

    «J'avais un talent naturel de conteur, et j'ai écrit.» (Yves Thériault)

    Né à Québec en 1915, Yves Thériault se destinait à une carrière d'athlète professionnel. Après avoir exercé différents métiers, il publia son premier roman en 1944. Yves Thériault est décédé à Rawdon au Québec en 1983, laissant plus d’une centaine de nouvelles, contes et récits publiés dans différents magazines et journaux. On trouve également plus de soixante-quinze articles, éditoriaux et essais signés de sa plume. D’innombrables chroniques sont éparpillées dans des journaux et des revues. Il a la paternité de plus de cent textes radiophoniques. Il a produit aussi vingt télé-théâtres.

    Biographie

    1915 Yves Thériault naît le 28 novembre à Québec. Tout jeune, la famille déménage à Montréal. Il fait des études à l'école Notre-Dame-de-Grâce et au Mont-Staint-Louis.
    1930 Thériault délaisse les études. Il s'occupe à 56 métiers: conducteur de camion, vendeur de fromage, etc.
    1934 Problèmes de santé. Il fait un séjour de plus d'un au sanatorium du Lac-Édouard.
    1935 Postule un poste d'annonceur à CKAC. Engagé à l'essai, ses services ne sont pas retenus.
    1936 Travaille comme annonceur à New Carlisle en Gaspésie. Puis il exercera le même métier à Québec, à CHRC et à CHLN à Trois-Rivières. Abandonne ce métier pour devenir vendeur de tracteurs.
    1939 Fait un retour à la radio au poste CKCH de Hull.
    1940 À CKCH, écrit ses premiers sketches pour la radio. Cette année 1940 le verra publier ses premiers contes dans le journal Le Jour de Jean-Charles Harvey.
    1942 Thériault épouse Germaine-Michelle Blanchet. Il est nommé
    directeur d'un journal à Toronto. Quitte cet emploi pour diriger une usine qui fabrique des produits de guerre.
    1943 Passe quelques temps à l'Office nationale du film.
    1944 Publication des Contes pour un homme seul aux Éditions de l'Arbre.
    1945 Scripteur à Radio-Canada. Parallèlement à ce travail, Thériault
    1950 Il écrit des «romans à 10 sous». Travail alimentaire où il lui est arrivé de produire plus de dix titres par semaine. Il travaillait sous plusieurs pseudonymes. Thériault dira de cette production qu'elle «fut un excellent exercice de style».
    1950 21 mars, première de la pièce Le marcheur au Gésu.
    Publication de son premier roman La fille laide (Beauchemin).
    Récipiendaire d'une bourse du Gouvernement Français, il la refuse à cause de son travail.
    1951 Le dompteur d'ours (Cercle du livre de France)
    Les vendeurs du temple (L'Institut littéraire du Québec)
    1952 Le samaritain radio-théâtre couronné au Concours dramatique organisé par Radio-Canada. Bourse de 1000$.
    1954 Aaron (L'Institut littéraire du Québec)
    1958 Agaguk (L'Institut littéraire du Québec)
    1959 Thériault est élu à la Société royale du Canada.
    1960 Ashini (Éditions Fides)
    Roi de la Côte-Nord (Éditions de l'Homme)
    1961 Cul-de-sac (L'Institut littéraire du Québec)
    Les commettants du Caridad (L'Institut littéraire du Québec)
    Amour au goût de mer (Beauchemin)
    Le vendeur d'étoiles (Éditions Fides)
    Séjour à Moscou (Éditions Fides)
    À travers cette production fébrile, Thériault collabore au
    Nouveau Journal, de Jean-Louis Gagnon.
    1962 Si la bombe m'était contée (Les éditions du Jour)
    1963 Le grand roman d'un petit homme (Les éditions du Jour)
    Le ru d'Ikoué. (Éditions Fides)
    1964 La rose de pierre, histoires d'amour (Les éditions du Jour)
    Occupe la présidence de la Société des écrivains canadiens.
    1965-67 Occupe le poste de Directeur des affaires culturelles du ministère des affaires indiennes et du Grand Nord canadien, à Ottawa.
    1965 Les temps du carcajou (L'Institut littéraire du Québec)
    1967 L'appelante (Les éditions du Jour)
    1968 N'Tsuk (Éditions de l'Homme)
    L'île introuvable (Éditions de l'Homme)
    Le marcheur (Leméac)
    Kesten (Les éditions du Jour)
    La mort d'eau (Éditions de l'Homme)
    Mahigan (Leméac)
    1969 Valérie (Éditions du Jour)
    Antoine et sa montagne (Éditions du Jour)
    Tayaout fils d'Agaguk (Éditions de l'Homme)
    Textes et documents. Choix de textes présentés par Renald Bérubé, aux Éditions Leméac.
    1970 Fredange, Les terres neuves (Leméac)
    Le dernier havre (L'Actuelle)

    Oeuvres

    Contes pour un homme seul, nouvelles, Montréal, L’Arbre, 1944.
    Montréal, Hurtubise, HMH, 1965.
    Montréal, BQ, 1993.

    La fille laide, Montréal, Beauchemin, 1950.
    Montréal, Typo, 1994.

    Le dompteur d’ours, Montréal, Cercle du livre de France, 1951.
    Montréal, Les Quinze, éditeur, coll. 10/10, 1989.

    La vengeance de la mer, Montréal, Publications du Lapin, coll. Petit livre populaire, 1951.

    Les vendeurs du temple, Québec, Institut littéraire de Québec, 1951.Montréal, Typo, 1995.

    Le drame d’Aurore l’enfant martyre, (sous pseudonyme), Québec, Diffusion du livre, 1952.

    Aaron, Québec, Institut littéraire de Québec, 1954. Prix de la Province de Québec. Paris, Grasset, 1958. Montréal, Typo, 1995.

    Agaguk, Paris, Grasset, 1958. Grand Prix de la Province de Québec.
    Québec, Institut littéraire de Québec, 1958.
    Montréal, Éditions de l’Homme 1961.
    Tokyo, Éditions Riron-Sha, 1960.
    Berlin, Éditions Herbig, 1960.
    Milan, Éditions Aldo Martello, 1960.
    Belgrade, Éditions Znanje, 1960.
    Toronto, McGraw-Hill, Reyerson, 1962.
    Prague, Éditons Spirala, 1972.
    Varsovie, Instytut Wydwniczy, 1975,
    Montréal, Les quinze, éditeur, 1980.
    Montréal, Typo, 1993.

    Le samaritain, pièce radiophonique créée en 1952, publiée par les Écrits du Canada français, vol. 4, 1958.

    Alerte au camp 29, Montréal, Beauchemin, 1959.

    La revanche du Nascopie, Montréal, Beauchemin, 1959.

    Ashini, Montréal et Paris, Fides, 1960. Prix du Gouverneur général 1961.
    Montréal, Fides, coll. Du Nénuphar, 1965.
    Montréal, Harvest House, 1972.
    Montréal, Fides, coll. BQ, 1988.

    Roi de la Côte-Nord, La vie exemplaire de Napoléon-Alexandre Comeau.
    Montréal, Éditions de l’Homme, 1960.

    L’homme de la Papinachois, Montréal, Beauchemin, 1960.

    La loi de l’Apache, Montréal, Beauchemin, 1960.

    Amour au goût de mer, Montréal, Beauchemin, 1960.
    Montréal, Libre expression, 1981.

    Les commettants du Caridad, Québec, Institut littéraire de Québec, 1961.
    Montréal, Éditions de l’Homme, 1966.

    Cul-de-sac, Québec, Institut littéraire de Québec, 1961.
    Montréal, Les quinze, éditeur, coll. 10/10, 1981.

    Séjour à Moscou, Montréal et Paris, Fides, 1961.

    Le vendeur d’étoiles et autres contes, Montréal et Paris, Fides, 1961. Montréal, BQ, 1995.

    Si la bombe m’était contée, Montréal, Éditions du Jour, 1962.

    La montagne sacrée, Montréal, Beauchemin, 1962.

    Le rapt du lac Caché, Montréal, Beauchemin, 1962.

    Nakika, le petit Algonquin, Montréal, Beauchemin, 1962.

    Le grand roman d’un petit homme, Montréal, Éditions du Jour, 1963. Montréal, Éditions du Jour, 1969.

    Avéa, le petit tramway, Montréal, Beauchemin, 1963.

    Les aventures de Ti-Jean, Montréal, Beauchemin, 1963.

    Les extravagance de Ti-Jean, Montréal, Beauchemin, 1963.

    Maurice, le Moruceau, Montréal, Beauchemin, 1963.

    Nauya, le petit Esquimau, Montréal, Beauchemin, 1963.

    Le ru d’Ikoué, Montréal et Paris, Fides, 1963. Montréal, Fides, 1977.

    Ti-Jean et le grand géant, Montréal, Beauchemin, 1963.

    La rose de pierre. Histoires d’amour, Montréal, Éditions du Jour, 1964.
    Montréal, Libre expression, 1981.

    Zibou et Coucou, Montréal, Leméac, 1964.

    La montagne creuse, Montréal, Lidec, 1965.

    Le secret de Mufiarti, Montréal, Lidec, 1965.

    Le temps du carcajou, Québec, Institut littéraire de Québec, 1965.
    Montréal, Les quinze, éditeur, coll. 10/10, 1982.

    Le château des petits hommes verts, Montréal, Lidec, 1966.

    Les dauphins de Monsieur Yu, Montréal, Lidec, 1966.

    Le dernier rayon, Montréal, Lidec, 1966.

    Le marcheur, théâtre, Montréal, Leméac, 1966. Créé en 1950.
    Montréal, SYT, 1996.

    L’appelante, Montréal, Éditions du Jour, 1967.
    Montréal, BQ, 1989.

    L’île introuvable, nouvelles, Montréal, Éditions du Jour, 1968.
    Montréal, BQ, 1996.

    Kesten, Montréal, Éditions du Jour, 1968.
    Montréal, BQ, 1989.

    Mahigan, récit, Montréal, Leméac, 1968.

    La mort d’eau, Montréal, Éditions de l’Homme, 1968.

    N’Tsuk, Montréal, Éditions de l’Homme, 1968.
    Montréal, Harvest House, 1972.
    Montréal, Les quinze, éditeur, coll. 10/10, 1990.

    Les pieuvres, Montréal, Lidec, 1968.

    Les vampires de la rue Monseigneur-le-Prince, Montréal, Lidec, 1968.

    Antoine et sa montagne, Montréal, Éditions du Jour, 1969.
    Montréal, BQ, 1995.

    L’or de la felouque, Québec, Jeunesse, 1969.

    Tayaout, fils d’Agaguk, Montréal, Éditions de l’Homme, 1969.
    Les quinze, éditeur, 1981.
    Les quinze, éditeur, coll. 10/10, 1981.

    Textes et documents, Montréal, Leméac, 1969.

    Valérie, Montréal, Éditions de l’Homme, 1969.

    Le dernier havre, Montréal, L’Actuelle, 1970.
    Montréal, Typo, 1996.

    Fredange suivi de Les terres neuves, théâtre, Montréal, Leméac, 1970.

    La passe-au-crachin, Montréal, René Ferron, 1972.

    Le haut pays, Montréal, René Ferron, 1973.

    Agoak, l’héritage d’Agaguk, Montréal, Stanké et Les quinze, éditeur, 1975.
    Montréal, Stanké, coll. 10/10, 1981. Publié aussi en anglais.

    Œuvre de chair, nouvelles, Montréal, Stanké, 1975.
    New York, Gage Publishing, 1976
    Montréal, VLB éditeur, 1982.

    Moi, Pierre Huneau, Montréal, L’arbre HMH, 1976.
    Montréal, BQ, 1989.

    Les aventures d’Ori d’Or, Montréal, Éditions Paulines, 1979.

    Cajetan et la taupe, Montréal, Éditions Paulines, 1979.

    Le partage de minuit, Montréal, Quebecor, 1980.

    Popok, le petit Esquimau, Montréal, Quebecor, 1980.

    La quête de l’ourse, Montréal, Stanké, 1980.

    L’étreinte de Vénus. Contes policiers, Montréal, Quebecor, 1981.

    La femme Anna et autres contes, Montréal, VLB éditeur, 1981.

    Kuanuten, vent d’est, Montréal, Éditions Paulines, 1981.

    Pierre Gilles Dubois, Laprairie, Marcel Broquet, coll. Signatures, 1981.

    Valère et le grand canot, nouvelles, Montréal, VLB éditeur, 1981.
    Montréal, Typo, 1996.

    Le coureur de marathon, Montréal, Éditions Hurtubise HMH, 1983.

    L’herbe de tendresse, nouvelles, Montréal, VLB éditeur, 1983.
    Montréal, Typo, 1996.

    Cap à l’amour, récits, Montréal, VLB éditeur, 1990.

    Documentation

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Canada; Québec
    Naissance
    28 novembre 1915, Québec
    Déces
    20 octobre 1983
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.