Violette

Genre de fleurs possédant toutes une tige dressée, le plus souvent des feuilles basilaires (rattachées à la tige par le pied) aussi larges que longues, en forme de coeur;

La tige porte une fleur unique, tournée vers le sol, à cinq pétales. Selon l'espèce, la couleur varie du violet foncé au mauve pâle, avec parfois du jaune. Elles fleurissent au printemps dans les lieux ombragés, formant souvent des tapis. Certaines espèces exhalent une senteur délicieuse.

Usage culinaire et médicinal:

Les jeunes feuilles de violette se mangent en salade ou en soupe. Quant aux fleurs, elle ont été apprêtées de mille manières : gelée, sirop, crème glacée et décorations de toute sortes.
«Les fleurs de violettes cristallisées sont (...) une spécialité de la ville de Toulouse, en France. En Allemagne, on les met parfois à flotter dans le traditionnel Vin de mai, un mélange de vin de Moselle et de champagne dans lequel on a fait macérer des morceaux d'orange et d'ananas ainsi que des tiges d'aspérule odorante, une plante sauvage extrêmement aromatique.» (Réseau Protéus)

Essentiel

Ne livrant son parfum qu'à ceux qui savent se pencher sur elle, la violette est la fleur de la pudeur, de la modestie, voire de la timidité. Modeste comme une simple violette, dit-on.
Dans le language des fleurs, elle est symbole d'un amour secret.

En France, jusqu'à récemment, les petits bouquets de violettes étaient l'exemple du cadeau spontané, sans prétention et sans éclat.

Ein Veilchen auf der Wiese stand,
Gebückt in sich und unbekannt;
Es war ein herzigs Veilchen.
Da kam eine junge Schäferin
Mit leichtem Schritt und muntrem Sinn
Daher, daher,
Die Wiese her, und sang.

(suite et traduction)

*

(...)
La nuit m’envoie ses violettes
Reçois-les car je te les jette
Le soleil est mort doucement
Comme est mort l’ancien roman
De nos fausses amours passées
Les violettes sont tressées
Si d’or te couronnait le jour
La nuit t’enguirlande à son tour.

Guillaume Apollinaire, Mon Lou, je veux te reparler..., in Poèmes à Lou

La violette cucullée est l'emblème floral de la province canadienne du Nouveau-Brunswick.

Essentiel

Ne livrant son parfum qu'à ceux qui savent se pencher sur elle, la violette est la fleur de la pudeur, de la modestie, voire de la timidité. Modeste comme une simple violette, dit-on.
Dans le language des fleurs, elle est symbole d'un amour secret.

En France, jusqu'à récemment, les petits bouquets de violettes étaient l'exemple du cadeau spontané, sans prétention et sans éclat.

Ein Veilchen auf der Wiese stand,
Gebückt in sich und unbekannt;
Es war ein herzigs Veilchen.
Da kam eine junge Schäferin
Mit leichtem Schritt und muntrem Sinn
Daher, daher,
Die Wiese her, und sang.

(suite et traduction)

*

(...)
La nuit m’envoie ses violettes
Reçois-les car je te les jette
Le soleil est mort doucement
Comme est mort l’ancien roman
De nos fausses amours passées
Les violettes sont tressées
Si d’or te couronnait le jour
La nuit t’enguirlande à son tour.

Guillaume Apollinaire, Mon Lou, je veux te reparler..., in Poèmes à Lou

La violette cucullée est l'emblème floral de la province canadienne du Nouveau-Brunswick.

Articles





Nos suggestions