• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Nom

    Définition

    On peut diviser les nom en noms communs et noms propres. Les premiers désignent de façon générale des personnes, des animaux, des objets, etc., alors que les seconds désignent de façon précise des personnes, des animaux, des villes, des édifices, etc. Le nom commun servirait donc à regrouper des objets ou des classes d'objets, alors que le nom propre (qui peut être une expression comprenant plusieurs mots) servirait à isoler des entités uniques et spécifiques.«Dans une tradition qui remonte à Saussure, le nom propre est pratiquement évacué du discours linguistique, au prétexte qu'il n'aurait pas de sens, ce que l'analyse infirme. Une seconde approche propose que le nom propre se distingue du nom commun en ce que ce dernier nous aide à regrouper des objets, tandis que le nom propre nous aide à isoler des entités uniques et spécifiques, qu'il nomme sans décrire. Toutefois, au moment de l'acte de dénomination, le nom propre apparaît généralement comme motivé, selon une motivation sémantique, métaphorique, ou associative. Mais, parce qu'il a pour fonction de nommer avant que de décrire, le nom propre peut subir un processus de désémantisation. Les fréquentes remotivations dont il est alors l'objet, soit par paronymie, soit par traduction, donnent lieu aux légendes onomastiques qui expliquent, après coup, le pourquoi de tel nom, et soulignent, aux yeux du linguiste, la nécessité de la motivation. Celle-ci est alors repérée pour sa fonction ancillaire par rapport aux fonctions cognitives, facilitant la mémorisation du nom propre et son identification avec l'objet désigné.»
    Andres Kristol, professeur de linguistique à l'Université de Neuchâtel, Qu'est-ce qu'un nom propre?

    Vocabulaire

    La TOPONYMIE est l'étude des noms de lieux.
    L'ANTHROPONYMIE est l'étude des noms de personne

    L'ONOMASTIQUE est l'étude des noms propres, elle comprend donc la toponymie et l'anthroponymie.

    Un PATRONYME est un nom de personne transmis par le père.
    Un MATRONYME est un nom de personne transmis par la mère.

    Enjeux

    Le changement de nom

    L'une des caractérisiques de l'époque contemporaine, en Occident et dans la partie du monde qui subit son influence est l'importance accordée au choix: choix du conjoint, choix du sexe des enfants, choix du mode de procréation, choix d'un nouveau visage par le moyen de la chirurgie esthétique, etc. Le nom est aussi touché par le choix: un enfant dans bien des pays peut recevoir le nom de son père, celui de sa mére, les deux dans certains cas. Que penser de cette pratique? Voici ce que Mario Forget nous apprend sur laquestion dans un ouvrage sur la conversion paru récemment.

    «L’histoire nous apprend que le changement de nom était, dans l’Antiquité, un signe de conversion religieuse. Dans une étude très documentée qu’il a publiée en 1987, G. H. R. Horsley (1)s’est appliqué à montrer le lien qui s’établissait à la fin du III° siècle de l’ère chrétienne entre le nom et l’identité de la personne. Mais au-delà des papyrus, des ostraca et des inscriptions de cette époque, il nous entraîne dans l’Égypte pharaonique et le monde païen gréco-romain pour nous montrer la tendance générale que l’on retrouve durant cette période historique à signifier tout changement d’allégeance religieuse, politique ou simplement culturelle par un changement de nom ou encore l’ajout à son nom de naissance d’un second signalant ainsi la nouvelle identité. Il cite entre autres le cas de jeunes Égyptiens qui adoptent un nom on ne peut plus romain après leur intégration dans un corps d’armée romaine; ou encore la pratique courante des Juifs et des Égyptiens d’adopter un nom public grec tout en gardant leur nom de naissance dans la vie privée de façon à s’intégrer davantage dans le milieu des affaires d’Alexandrie. Ce ne sont là que des exemples qu’il utilise pour situer la tendance générale notée par Eusèbe de Césarée pour les convertis au christianisme d’abandonner leur nom de naissance pour adopter des noms bibliques marquant ainsi leur adhésion à la nouvelle foi. Malgré des exceptions significatives, l’auteur considère cependant que cette tendance est suffisamment forte pour que l’on puisse inférer des noms cités dans les textes de l’époque l’identité religieuse des personnes qui les portent.»
    1-HORSLEY, G. H. R., «Name Change as an Indication of Religious Conversion in Antiquity», Numen, 1987, 34, 1, p. 1 - 17..

    Source et suite

    Documentation

    Sélection de livres sur l'onomastique
    Jean-Claude Boulanger, Monique C. Cormier, Le Nom propre dans l’espace dictionnairique général : études de métalexicographie, Tübingen, Niemeyer, 2001, XV-214 p.
    Saül Kripke, La Logique des noms propres, Paris, Éd. de Minuit, 1982, 173 p.
    Dauzat, Albert, Les Noms de famille de France : traité d'anthroponymie française / Albert Dauzat, Marie-Thérèse Morlet. - Guénégaud, 1977
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Linguistique
    Difficultés
    La première lettre d'un nom commun est toujours une minuscule, et celle d'un nom propre, toujours une majuscule.
    Antonymes
    verbe
    Allemand
    Wort
    Anglais
    word
    Espagnol
    palabra
    Documents Associés
    Mario Forget
    Identitité, sobriquet, patronyme, prénom
    Raccourcis

    Référence


    10%
    Dons reçus (2017-2018): 2 396$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.