• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Rajic Négovan

    Négovan Rajic est né en 1923 à Belgrade (Yougoslavie). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il prend une part active à la Résistance. Inscrit à l'université de Belgrade, à l'automne 1945, il refuse d'adhérer à la Jeunesse Populaire. En 1946, il quitte clandestinement son pays d'origine ( il a publié le passionnant récit de cette évasion sous le titre: Vers l'autre rive. Adieu Belgrade). Après avoir séjourné dans les prisons, camps de concentration et camps de personnes déplacées en Autriche, en Italie et en Allemagne de l'Ouest, il arrive enfin en France en octobre 1947. Pour subsister, il exerce différents métiers manuels avant de reprendre, à partir de 1950, ses études d'ingénieur grâce à une bourse du Comité pour l'Europe libre. De 1956 à 1969, il est d'abord ingénieur de recherche au Laboratoire de Physique de l'École Polytechnique de Paris, puis professeur dans l'enseignement technique à Strasbourg. En 1969 il émigre au Canada où, pendant 17 ans, il a enseigné les mathématiques au cégep de Trois-Rivières. Négovan Rajic est l'auteur de nombreux articles dans diverses revues au Québec et en France. Il doit publier sous peu l'Errance, la suite de son autobiographie, Vers l'autre rive.

    Oeuvres

    Les hommes taupes, récit, Prix Esso du Cercle du livre de France, Éditions Pierre Tisseyre, Montréal, 1978.
    Propos d'un vieux radoteur, nouvelles, Éditions Pierre Tisseyre, Montréal, 1982.
    Sept roses pour une boulangère, récit, Éditions Pierre Tisseyre, Montréal, 1987.
    Vers l'autre rive. Adieu Belgrade, L'Âge d'homme, Lausanne, Suisse, 2000.
    Le puits ou une histoire sans queue ni tête, Pièce en un acte et un tableau, in Écrits du Canada français, Montréal, 1990. La radio de la Société Radio Canada (SRC) a diffusé cette pièce.
    À venir l'Errance, suite de Vers l'autre rive. Adieu Belgrade.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Naissance
    1923, Belgrade (Yougoslavie)
    Documents Associés
    Négovan Rajic
    Yougoslavie, liberté, langue française
    Négovan Rajic
    Cet enfermement dans un puits en acier inoxydable d'où les contraintes administratives et surtout l'insouciance de son unique visiteur empêchent le héros de sortir , c'est le symbole du sort que l'auteur a connu pendant les deux années où, devenu un
    Négovan Rajic
    Désinformation

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.