• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Moustique

    Définition

    On en dénombre de 2500 à 2800 espèces, adaptées à la plupart des climats de la planète, des régions polaires à la forêt équatoriale. Description des adultes, cycles de vie, etc.

    Règne:
    Animal
    Embranchement:
    Invertébré
    Classe:
    Insecte
    Sous-classe:
    Ptérygota
    Ordre:
    Diptère
    Sous-ordre:
    Nématocère
    Famille:
    Culicidae
    Sous-famille:
    Toxorhynchitinae
    Anophelinae
    Culicinae
    Genre:
    Toxorhynchite
    Anophele
    Culex
    Aedes
    Mansonia
    Source: Luc Finot, Les petites pages du moustique

    Enjeux


    © Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C. 20540 USA, #LC-USZC2 5437

    Combattre le virus du nil

    Depuis les années 30, le virus du Nil a fait plusieurs centaines de morts. Originaire d'Afrique, il a été détecté en Europe dans les années trente et en Amérique pour la première fois en 1999. Le virus se propage d'oiseau à oiseau ou d'humain à humain par piqûre d'insecte. On peut donc s'en protéger en évitant les moustiques et autres insectes piqueurs.

    Le danger justifie-t-il l'emploi massif de larvicides et d'insecticides qui a été effectué notament au Québec?

    Voir le dossier de l'Institut National de Santé Publique.

    De l'importance des moustiques

    Léon Provancher (1820-1892), prêtre et fondateur de l'entomologie québécoise (il a fondé en 1869 la première revue scientifique québécoise: Le Naturaliste canadien), soulignait déjà l'importance des larves de moustiques: «Les larves de maringoins et d'une foule d'autres Diptères vivent dans les eaux croupissantes des mares, qu'elles contribuent puissamment à rassainir; sans ces larves, nous serions constamment exposés aux fièvres malignes et autres maladies qui n'ont pour cause que les misasmes délétères qui s'échappent des mares, dans la saison des chaleurs. (Le naturaliste canadien, tome III: Le voyage en Floride, Québec, imprimé par C. Darveau, 1871.) En plus de nourrir les grenouilles, oiseaux et petits mammifères, les moustiques assainissent les eaux croupissantes des mares. Comme le souligne Jean-Pierre Bourassa, auteur d'un livre consacré aux moustiques dans lequel se trouve la citation de Provancher, «ils participent avec d'autres organismes au recyclage de la matière dans leurs milieux.»

    Essentiel

    «Le mécanisme de la piqûre est relativement simple. La trompe comprend, entre autre, un canal salivaire et un canal alimentaire, acéré en biseau à l'extrémité. Au repos ces pièces buccales sont protégées par une enveloppe souple : le labium. Lorsqu' un moustique veut se nourrir, alors que le labium se replie sur la trompe, celle-ci pénètre et recherche un capillaire sanguin qu'il cathétérise. La salive est injectée à plusieurs reprises durant la pénétration des pièces buccales. Dans la salive différents composants interviennent pour provoquer une anesthésie locale et empêché le sang de coagulé dans la trompe. La quantité de sang ingérée peut varier de 4 à 10 mm3.» (source: Luc Finot, Les petites pages du moustique)

    Documentation

    Jean-Pierre Bourassa, Le Moustique. Par solidarité écologique. Préface de Pierre Dansereau, Les Éditions du Boréal, 2000.
    Julie Lastérade, Traité de guerre contre serial piqueurs, Libération, mardi 11 septembre 2001.
    Actualité canadienne sur la question du virus du Nil.
    Des moustiques transgéniques, La Presse, mai 2002.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.