• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Mauve négligée

    Définition

    Fleur sauvage du Québec. Naturalisée d'Eurasie.

    Herbacée annuelle ou bisannuelle;
    tige souvent couchée, ramifiée;
    feuilles (larg. 30 à 50 mm) cordées*, presque circulaires, divisée en 5 à 9 lobes peu profonds;
    fleurs (diam. 8 à 15 mm.) à cinq pétales blancs veinés de mauve, plus longs que les sépales, à pistil blanc en forme de cercle, à étamines mauves rayonnantes.

    Fleurit pendant l'été et le début de l'automne. Pousse en talles hautes et larges, dans les lieux ouverts, souvent dans les endroits habités: courts, bord des trottoirs, pied des murs, etc.

    Corolle de la mauve négligée
    Tiges couchés et feuilles
    «Comme peut-être le plus grand nombre des Mauves, celle-ci est fortement héliotropique, les feuilles se plaçant normalement à la lumière incidente et conservant cette position tout le jour. La vitalité des graines qui peuvent demeurer vingt ans et plus dans le sol, explique l'ubiquité de cette plante dans les lieux habités.»1
    Usage culinaire et médical
    «Les anciens faisaient grand usage de la Mauve comme plante alimentaire;
    PYTHAGORE la considérait comme une nourriture très salutaire, propre à favoriser l'exercice de la pensée et la pratique de la vertu. Elle paraît encore sur les tables des Chinois. La pharmacopée moderne lui reconnaît des propriétés émollientes.»2
    1. frère Marie-Victorin, Flore Laurentienne, Presses de l'Université de Montréal, Montréal, 1964, p.381
    2. idem, p.381

    Essentiel

    LXXXII

    Le temps est infini dans tes mains, mon Seigneur. Nul n'est là pour compter tes minutes.

    Les jours et les nuit passent, les âges s'épanouissent et puis se fanent comme des fleurs. Tu sais attendre.

    Tes siècles se succèdent pour parfaire une frêle fleur des champs.

    Nous autres, nous n'avons pas de temps à perdre, et parce que nous n'avons pas de temps il nous faut nous démener pour nos chances. Nous sommes trop pauvres pour nous permettre d'être en retard.

    Et c'est ainsi que le temps passe, tandis que je l'abandonne à tous les plaignants qui le revendiquent; cependant ton autel reste vide d'offrandes et dégarni.

    À la fin du jour je me hâte dans la crainte que les vantaux ne soient fermés; puis je trouve que pourtant il est temps encore.


    TAGORE, Rabindranath, LV, L'offrande lyrique (Gitanjali),
    traduction d'André Gide, éditions de la Nouvelle Revue Française, 1914, p.79
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Linguistique
    Anglais
    Running Mallow

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.