• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Horoscope

    Définition

    Examen de la position et de l'influence des astres à un certain moment dans le but de prédire l'avenir d'un individu, le succès d'une entreprise, etc., sans oublier que les astres inclinent, mais ne déterminent pas.


    *******



    Marguerite Yourcenar fait parler ainsi l'empereur Hadrien:
    «J'ai toujours été l'ami des astronomes et le client des astrologues. La science de ces derniers est incertaine, fausse dans le détail, peut-être vraie dans l'ensemble: puisque l'homme, parcelle de l'univers, est régi par les même lois qui président au ciel, il n'est pas absurde de chercher là-haut les thèmes de nos vies, les froides sympathies qui participent à nos succès et à nos erreurs.»
    MARGUERITE YOURCENAR, Les mémoires d'Hadrien, ed. Gallimard, 1974, p. 163

    Enjeux

    Le philosophe Alain déconseille de jamais se laisser prédire l'avenir.

    Trop souvent, la prédiction suffit à causer le drame. Dès qu'une peur est née, l'imagination travaille et nous torture. Elle illumine certains faits pour en estomper d'autres; la crainte augmente et l'esprit ne trouve plus de paix. C'est déjà là un mal, peut-être le plus grand.

    Quant au malheur annoncé, il peut fort bien survenir par effet de l'imagination : «Celui qui craint de ne pas dormir est mal disposé pour dormir, et celui qui craint son estomac est mal disposé pour digérer.»1

    Les jeux divinatoires ne sont pas moins dangereux pour les incrédules: «Vous riez d'une prédiction sinistre et invraisemblable ; vous rirez moins si cette prédiction s'accomplit en partie ; le plus courageux des hommes attendra alors la suite ; et nos craintes, comme on sait, ne nous font pas moins souffrir que les catastrophes elles-mêmes.»2 (A.C.)

    Notes
    1. ALAIN, Propos sur le bonheur, Gallimard, coll. folio/essais, 1928, p.25
    2. Ibid., p. 65

    Essentiel

    Astrologie chinoise

    On pense généralement que l'astrologie chinoise avait sans doute été pratiquée sous une forme quelconque depuis des temps immémoriaux - peut-être même depuis l'époque du sinanthrope, il y a 150, 000 ans, en même temps que l'acupuncture chinoise, puisque ces deux disciplines procèdent de la même conception cosmogonique. (Cosmogonie = théorie de la naissance, de l'organisation et du fonctionnement de l'Univers tout entier.)

    Mais ce n'est qu'au XVIIe siècle av. J.-C. que l'empereur Houang-Ti décida de la perfectionner, de la codifier et de la reconnaître officiellement. L'entrée en vigueur de cette discipline divinatoire eut lieu le soixantième anniversaire du règne de l'illustre empereur, en l'an 2637 avant notre ère. Cette date revêt une importance capitale, car elle seule nous permet d'identifier les années chinoises et toutes leurs subdivisions, à peu près comme la date présumée de la naissance du Christ sert de point de départ pour le calendrier grégorien (calendrier international actuel).
    Sonia Ming

    Documentation

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.