• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Hâblerie

    Définition

    Le hâbleur selon Théophraste.

    Faire semblant de disposer de biens en réalité inexistants : telle apparaîtra sans doute la hâblerie, et le hâbleur est du genre que voici.
    Debout sur le môle, il explique à des étrangers qu'il a des fonds considérables engagés en mer; il discourt sur l'importance de son entreprise de prêt, en précisant combien il y a lui-même perdu et gagné. Et tout en enflant les chiffres, il envoie son petit esclave à la banque – où il a tout juste une drachme !
    En voyage, il est homme à snober son compagnon de route, en racontant comment il a fait campagne avec Alexandre, en quels termes il était avec lui, et combien de coupes incrustées de pierreries il a rapportées; il prétend que les artisans d'Asie sont meilleurs que ceux d'Europe – voilà ce qu'il affirme, lui qui n'a jamais résidé nulle part en dehors de sa cité !
    Il dit aussi qu'il possède des lettres d'Antipatros, trois en fait, qui l'invitent en Macédoine; on lui donnait licence d'exporter du bois en franchise, ce qu'il a refusé de peur d'être attaqué ne serait-ce que par un seul délateur – «les Macédoniens auraient bien dû penser un peu plus loin» !
    Et d'affirmer encore qu'à l'époque de la disette, il a dépensé plus de cinq talents en faveur de ses concitoyens nécessiteux, car il ne sait pas dire non.
    Des inconnus se sont-ils assis près de lui, notre homme prie l'un d'eux de disposer les jetons à calcul et, faisant le total depuis la colonne des milliers jusqu'à celle des unités, puis ajoutant de façon toute plausible les noms des bénéficiaires, il arrive bien à dix talents – et ceci, affirme-t-il, pour n'alléguer que ses prêts d'amitié, sans parler de ses triérarchies et de toutes les liturgies dont il s'est acquitté.
    Allant du côté des chevaux de prix, il se donne l'air auprès des vendeurs de vouloir acheter. Se dirigeant vers le secteur des lits au marché, il affirme chercher des tissus pouvant aller jusqu'à deux talents et gourmande son esclave, parce qu'il l'escorte sans avoir pris d'or avec lui.
    Habitant une maison dont il est locataire, il assure à qui l'ignore que c'est sa demeure de famille et qu'il va la vendre parce qu'elle est trop exiguë pour ses réceptions...

    THEOPHRASTE, Les Caractères (1 à 9), Nouvelle traduction annotée
    par Marie-Paule LOICQ-BERGER (janvier 2002), Chef de travaux honoraire de l'Université de Liège.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.