• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Ethologie

    Définition

    Qu'est-ce que l'éthologie?

    «L'éthologie ou étude comparée du comportement est assez facile à définir : elle consiste à appliquer au comportement animal et humain toutes les interrogations et les méthodes qu'il paraît naturel d'appliquer dans toutes les autres branches de la biologie depuis les découvertes de Charles Darwin.» (K. Lorenz, les fondements de l'éthologie)

    Même quand elle est de Konrad Lorenz, l'un des fondateurs de l'écologie dite classique ou objectiviste, comme c'est le cas ici, la définition de l'éthologie n'est pas complète si elle ne met pas en relief le fait que la méthode qui la caractérise, l'observation de l'animal dans la nature, plutôt qu'en laboratoire, est indissociable d'un doute méthodique à l'égard de ce qui était devenu un dogme: l'idée, lancée par Descartes au XVIIe siècle, puis étudiée en laboratoire par Pavlov et les behavioristes américains, selon laquelle l'animal est un automate. «Dans les années 1930, écrit Laurence Bruder, un jeune zoologiste, escorté d'une ribambelle de petites oies, balaya l'idée de l'animal-automate: l'animal n'était pas une simple mécanique, mais un être vivant qu'il fallait étudier dans son milieu naturel. Telle serait la base de l'écologie, cette nouvelle discipline que Konrad Lorenz fonda avec son collègue et ami hollandais, Niko Tinbergen.»

    Non seulement l'observation a-t-elle une place centrale en éthologie, mais encore faut-il préciser que cette observation doit être discrète, non intrusive, disent les spécialistes.
    L'expérimentation fait aussi partie de la méthode de l'éthologie, mais elle doit être subordonnée à l'observation.

    Dans sa définition citée plus haut, Lorenz met l'accent l'étude comparée et la sur perspective évolutionniste. C'est en comparant l'anatomie d'une espèce à une autre qu'on a pu établir une filiation entre expèces. En comparant les comportements d'une espèce à ceux d'une autre, l'éthologue apporte sa contribution à l'étude de l'évolution et il s'appuie en même temps sur elle pour expliquer les comportements.

    Comme l'indique le site Etholog, on distingue deux grands types de cause:

    «la causalité proximale (mécanismes nerveux,génétiques, ontogenètiques, sensoriels, moteurs et cognitifs à l'origine d'un comoprtement)
    - la causalité ultime (stratégies comportementales sélectionnées par des processus phylogenètiques)»

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.