• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Fincher David

    Introduction à l’œuvre de l’auteur

     

                L’Amérique post-moderne est fondée sur des valeurs destructrices, dont il convient de faire immédiatement table rase. S’il n’est sciemment remis en cause par ses protagonistes, le « Rêve Américain » s’effondrera de lui-même, car il est porteur de sa propre fin. Le salut des Etats-Unis ne réside pas dans la quête de grandeur mais dans le « Small is beautiful » d’Ernst Friedrich Schumacher, l’économiste contestataire. Toute l’œuvre de David Fincher est dans ces trois propositions radicales, qui nous convient à reconsidérer un concept à la fois galvaudé par la vox populi et dévalorisé par le conservatisme dominant : la Révolution.

     

    Lire la suite de l'article

    Biographie

    Débuts

     

                Fils d’une infirmière en psychiatrie et d’un journaliste du magazine Life, David Fincher manifeste très tôt de fortes inclinations pour le Septième Art. Il conçoit ainsi ses premiers films dans le cadre familial, dès l’âge de huit ans. Une décennie plus tard, il met un terme à sa scolarité pour travailler, en tant que technicien, sur les œuvres de John Korty. Cette expérience lui permet d’intégrer la prestigieuse Industrial Light and Magic et de collaborer à des films aussi célèbres que Le retour du Jedi (Return of the Jedi) de Richard Marquand, ou  Indiana Jones et le temple maudit (Indiana Jones and the Temple of Doom), de Steven Spielberg. En 1984, il tourne une publicité au profit de l’American Cancer Society. Séduit par ses travaux, les producteurs Hollywoodiens lui confient la réalisation d’un documentaire intitulé The Beat of the Live Drum. Sa carrière est lancée. Après avoir mis en scène de nombreux clips, le jeune cinéaste signe son premier long-métrage en 1993 : le troisième épisode de la série Alien.

     

     

    Particularités

     

                David Fincher a réalisé des clips pour Sting, Madonna, Michael Jackson, Aerosmith, Roy Orbison ou encore, les Rolling Stones. Spécialiste des effets visuels, il a été un acteur influent de la Demoscene, un mouvement culturel épris de création par informatique. Il a en outre entamé une carrière de producteur en 2001. Il a ainsi financé des films de John Frankenheimer, d’Ang Lee, de Wong Kar-Waï, de Guy Ritchie et d’Alejandro Gonzalez Inarritu.

    Oeuvres

    Filmographie

    Réalisateur

             - Courts-métrages

    ·         1985 : The Beat of the Live Drum

    ·         1992 : Stone Steps

             - Longs-métrages

    ·         1993 : Alien 3

    ·         1995 : Seven

    ·         1997 : The Game

    ·         1999 : Fight Club

    ·         2002 : Panic Room

    ·         2007 : Zodiac

    ·         2009 : L'étrange histoire de Benjamin Button (The Curious Case of Benjamin Button)

    ·         2010 : The Social Network

    ·     2012 : Millenium

     

             - Clips

    ·         1984 : Dance This World Away, Rick Springfield

    ·         1984 : Celebrate Youth, Rick Springfield

    ·         1984 : Bop Til You Drop, Rick Springfield

    ·         1985 : Shame, The Motels

    ·         1985 : Shock, The Motels

    ·         1986 : All The Love, The Outfield

    ·         1986 : Every Time You Cry, The Outfield

    ·         1986 : One Simple Thing, Stabilizers

    ·         1987 : She Comes On, Wire Train

    ·         1987 : Should She Cry, Wire Train

    ·         1987 : Endless Nights, Eddie Money

    ·         1987 : Downtown Train, Patty Smith

    ·         1987 : I Don't Mind At All, Bourgeois Tagg

    ·         1987 : Notorious, Loverboy

    ·         1987 : Love Will Rise Again, Loverboy

    ·         1987 : Johnny B, The Hooters

    ·         1987 : Storybook Story, Mark Knopfler

    ·         1987 : Can I Hold You, Colin Hay

    ·         1987 : No Surrender, The Outfield

    ·         1987 : Say You Will, Foreigner

    ·         1987 : Don't Tell Me The Time, Martha Davis

    ·         1988 : Tell It To the Moon, Martha Davis

    ·         1988 : Heart of Gold, Johnny Hates Jazz

    ·         1988 : Englishman in New York, Sting

    ·         1988 : Shattered Dreams, Johnny Hates Jazz

    ·         1988 : Get Rhythm, Ry Cooder

    ·         1988 : Most of All, Jody Watley

    ·         1988 : Roll With It, Steve Winwood

    ·         1988 : (It's Just) The Way That You Love Me, Paula Abdul

    ·         1988 : Holding On, Steve Winwood

    ·         1989 : Heart, Neneh Cherry

    ·         1989 : Bamboleo, Gipsy Kings

    ·         1989 : Straight Up, Paula Abdul

    ·         1989 : Most Of All, Jody Watley

    ·         1989 : Real Love, Jody Watley

    ·         1989 : She's A Mystery To Me, Roy Orbison

    ·         1989 : Forever Your Girl, Paula Abdul

    ·         1989 : Express Yourself, Madonna

    ·         1989 : The End of the Innocence, Don Henley

    ·         1989 : Cold Hearted, Paula Abdul

    ·         1989 : (It's Just) The Way That You Love Me, Paula Abdul

    ·         1989 : Oh Father, Madonna

    ·         1989 : Janie's Got a Gun, Aerosmith

    ·         1990 : Vogue, Madonna

    ·         1990 : Cradle of Love, Billy Idol

    ·         1990 : L.A. Woman, Billy Idol

    ·         1990 : Freedom '90, George Michael

    ·         1993 : Bad Girl, Madonna

    ·         1993 : Who Is It?, Michael Jackson

    ·         1994 : Love Is Strong, The Rolling Stones

    ·         1996 : 6th Avenue Heartache, The Wallflowers

    ·         2000 : Judith, A Perfect Circle

    ·         2005 : Only, Nine Inch Nails

    Producteur

    ·         2001 : Hire : The Ambush, de John Frankenheimer

    ·         2001 : Hire : The Chosen, de Ang Lee

    ·         2001 : Hire : The Follow, de Wong Kar-Wai

    ·         2001 : Hire : The Powder Keg, de Alejandro González Iñárritu

    ·         2001 : Hire : The Star, de Guy Ritchie

    ·         2001 : Hire : The Ticker, de Joe Carnahan

    ·         2004 : Les Seigneurs de Dogtown (producteur exécutif)

    ·         2006 : Love (et ses petits désastres) (producteur exécutif)

    ·         2010 : The Goon (producteur exécutif)

     

    Animation et effets visuels

    ·         1983 : Twice upon a time, de John Korty et Charles Swenson

    ·         1983 : Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi (Star Wars, Episode VI: Return of the Jedi), de Richard Marquand

    ·         1984 : L'Histoire sans fin (Die Unendliche Geschichte), de Wolfgang Petersen

    ·         1984 : Indiana Jones et le Temple maudit (Indiana Jones and the Temple of Doom), de Steven Spielberg

    ·         1985 : Le Secret de la pyramide (Young Sherlock Holmes) de Barry Levinson

     

    Acteur

    ·         2001 : Murder by Numbers, documentaire de Mike Hodges et Paul Carlin : lui-même

    ·         2002 : Full Frontal, de Steven Soderbergh : lui-même

    ·         2007 : Dirt crée par Matthew Carnahan : lui-même

    ·         2009 : Logorama (court-métrage) de François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain : Pringles Original (voix)

     

    Distinctions

    ·         Sant Jordi Awards 1997 : prix du public du meilleur film étranger pour Seven

    ·         Directors Guild of America Awards 2004 : pour son travail sur les publicités pour nikegridiron.com ("Gamebreakers"), Nike ("Speed Chain"), Xelibri Phones ("Beauty for Sale")

    ·         NBR Awards 2008 : meilleur réalisateur pour L'Étrange Histoire de Benjamin Button

    ·         London Film Critics Circle 2009 : réalisateur de l'année pour L'Étrange Histoire de Benjamin Button

    ·         Vancouver Film Critics Circle 2009 : meilleur réalisateur pour L'Étrange Histoire de Benjamin Button

    ·         L.A Film Critics (LAFC) 2010 : Meilleur film de l’année / Meilleur réalisateur / Meilleur scénario / Meilleure musique pour The Social Network

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.