• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Amélanchier

     
    « (...) il devenait une grande girandole, un merveilleux bouquet de vocalises, au milieu d’ailes muettes et furtives, qui annonçaient le retour des oiseaux » (Jacques Ferron).


    Définition

    Fleur sauvage.

    Arbre ou arbuste (hauteur: 2 à 10m), SILHOUETTE assez large, aérée, ÉCORCE lisse et brune, FEUILLES alternes, ovées-lancéolées, pourvues de dents fines, feuilles souvent velues et, chez certaines espèces, teintées de roux au moment de la floraison, FLEURS rassemblées en bouquets, à cinq pétales blancs plus longs que larges, FRUITS bleus, en forme de poire, comestibles.

    Pousse au printemps, au temps de l'érythrone et des trilles. Choisit des lieux ensoleillés, souvent en lisière d'un bois.

    Sa présence attire les oiseaux.




    Usage culinaire:
    Avec d'autres baies, celles de l'amélanchier entrent dans la composition du pemmican, plat amérindien composé de viande séchée et de fruits.

    Recette et histoire du pemmican de l'Ouest canadien
    Reportage photo sur la cuisson du pemmican

    Essentiel

    «Un pays, c'est plus qu'un pays et beaucoup moins, c'est le secret de la première enfance…»
    L'amélanchier, l'un des plus beaux romans de Jacques Ferron, raconte le monde d'une enfance enchantée, aussi vibrante qu'éphémère.

    Extrait:
    Tous ces arbres, arbustes, arbrisseaux avaient un langage et parlaient à qui voulait les entendre. Le cornouiller menaçait de ses harts rouges les mauvais enfants. Le bouleau, ne voyant que ses branches et leurs feuilles, brunes, vertes, disait qu’il aurait préféré être blanc. Dans les coins sombres, l’aulne dénonçait l’humidité d’une voix sourde et jaune. De fait, si l’on n’y prenait pas garde, on se mouillait les pieds. Le plus extraordinaire de tous était l'amélanchier.

    Dès le premier printemps, avant toute feuillaison, même la sienne, il tendait une échelle aux fleurs blanches du sous-bois, à elles seulement; quand elles y étaient montées, il devenait une grande girandole, un merveilleux bouquet de vocalises, au milieu d’ailes muettes et furtives, qui annonçaient le retour des oiseaux. Monsieur Northrop, ayant déboutonné son veston, tiré sa montre de la pochette de son gilet et regardé l’heure, pouvait dire dans sa langue forestière, et sans crainte de se tromper :

    — Ouhonneudeurfoule-dé! Ouhonneudeurfoule-dé!

    Durant un petite semaine, on ne voyait ni n’entendait que l’amélanchier, puis il s’éteignait dans la verdure, plus un son, parti l’arbre solo, phare devenu inutile. Le bois se mettait à bruire de mille voix en sourdine, puis le loriot chantait et mon père disait à propos de l’amélanchier qu’il s’était retiré : «Laissons-lui la paix : il prépare sa rentrée d’automne.» L’été se passait et que trouvions-nous? Quelques baies noires rabougries, laissées par les oiseaux, et un amélanchier content d’avoir écoulé son stock de minuscules poires pourpres avant notre retour, premier à avoir ouvert la saison, premier à la fermer, qui disait :
    —Tout est vendu, revenez l’année prochaine, mais de préférence avec des ailes.

    Jacques FERRON,
    L’amélanchier, nouvelle édition, éditions TYPO, Montréal, 1992, p.28-29 © VLB Éditeur et succession de Jacques Ferron, 1986.

    Commentaires et présentations de l'Amélanchier de Jacques Ferron:
    «L'amélanchier, c'est mon enfance», dit Marie Ferron, fille de l'auteur. (écouter l'enregistrement dans les archives de Radio-Canada)

    Aux sources de l'Amélanchier

    1970: publication de l'Amélanchier

    L'amélanchier, un fragment autobiographique

    En 1987, Jean Guy Noël en a fait un film intitulé «Tinamer» avec Gilles Vigneault, Louise Portal, and Sarah-Jeanne Salvy

    Documentation

    Fiches d'identification:
    1. Flore Laurentiennedu frère Marie-Victorin en ligne
    2. Plants of the Missouri (angl.) photos seulement
    3. Missouri Botanical Garden, fiche complète

    Fiches botaniques
    3. Boundary Waters Canoe Area Wilderness (angl.)

    Recherches
    1. Québec: Carte de répartition de l'amélanchier du Canada le long du St-Laurent, 2002, site d'Environnement Canada.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-07-23
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.