• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Gaia

    Utopia

    Pierrette Laperle

           La planète bleue s'éclaire d'un sourire. Le soleil vert a disparu. Un ciel bleu poudré de nuages. Les mers ont perdu leurs reflets glauques, poisseux,  étendant leurs marées écumeuses comme des naïades allongées sur les plages de sable blanc.  

      L'Antarctique n'est plus menacée par la surchauffe du climat. Les icebergs ont ralenti  leur descente vertigineuse.  Les Îles de la Madeleine ne tremblent plus devant le danger  d'être englouties à tout jamais. Les banquises de glace comme des trottoirs de villes accueillent les ours polaires pour gober leur portion de poissons gras…Le pergélisol ne libère plus son méthane mortel.

            Les milieux humides soupirent d'aise. Ne craignant plus d'être enterrés par des pelles mécaniques, ils sont maintenant reconnus comme des micro-usines d'épuration des eaux usées, des régulateurs des écosystèmes… Dans leurs habits vert fluo, les rainettes faux-grillon se prélassent au soleil, jasent les soirs de lune sans crainte d'être exterminées au profit de condos de luxe. 

            Le soleil danse en roulant sur l'horizon. Dans une joyeuse farandole, la lune attend  son tour,  la nuit venue, pour étirer ses fils d'argent sur les océans. Fleurissent des jardins d'Eden aux balcons des villes jadis assiégées, Bagdad, Téhéran, Kaboul, Sarajevo,  Alep. Les burkas, les hijabs accrochés aux branches des arbres flottent dans le vent comme des drapeaux en liberté. Les femmes à visage découvert marchent dans les rues enceintes d'espérance.  Dans l'ombre paisible des cimetières reposent un arsenal de kalachnikovs des tyrans maintenant disparus. 

            Le commerce de l'eau, richesse collective a  été frappée d'interdiction. Comme l'air. Comme le vent. Les éoliennes telles des colombes, présages de paix,  bercent  leurs ailes blanches au large des rives côtières. 

             Le petit Prince lumineux, assis sur une haute dune du Désert aux oasis fleuris,  les mains en visière, scrute l'horizon. La Terre des hommes, astiquée, polie, briquée. Maintenant vivante. 

            Il a fallu que les enfants d'hommes puissants meurent empoisonnés en buvant de l'eau, meurent étouffés en jouant dans leurs carrés de sable bitumineux pour que ces bien-nantis mettent leur puissance au service de la Terre/mère. Masqués, barricadés, hyper-protégés derrière leurs barbelés, les possédants, malgré tout le fric entassé dans leurs  paradis d'enfer, ne pouvaient plus se soustraire aux effets mortels de leurs méga-réussites. Coincés comme des rats dans leurs châteaux.     

     

    Lancé fut le mot d'ordre mondial : 

    À bas le PIB(produit intérieur brut) 

    Vive le BIB (bonheur intérieur brut).

     

     
    Ce mois de Mai de l'an  2080

     

    Femme aux ailes de vent, petite-fille de Gaia.

           

    Date de création : 2017-01-05 | Date de modification : 2017-01-08
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Pierrette Laperle
    Mots-clés
    Nature, Résilience, Gaïa, Utopie
    Extrait
    Les burkas, les hijabs accrochés aux branches des arbres flottent dans le vent comme des drapeaux en liberté. Les femmes à visage découvert marchent dans les rues enceintes d'espérance.
    Documents associés
    L'hypothèse Gaia, James Lovelock
    Jacques Dufresne
    Écologie, James Lovelock, développement durable, protocole de Kyoto, climat
    Daniel Laguitton

    0%
    Dons reçus (2017-2018): 0$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.