Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Michel de Montaigne

    Situation de Montaigne

    Gérard Wormser

    Mort un siècle après le premier voyage transatlantique de Christophe Colomb, Michel de Montaigne vécut dans une période où l’identité européenne était profondément bouleversée par les dynamiques à l’oeuvre dans de multiples domaines. Ne s’identifiant déjà plus à la seule Chrétienté, l’Europe opérait une rupture radicale avec l’ensemble des références qui avaient orienté son développement des siècles durant. La preuve la plus manifeste pourrait en être fournie par le morcellement des espaces linguistiques au sein desquels se développait la culture. Si le XVIe siècle voit se poursuivre encore la production d’oeuvres littéraires et scientifiques en latin, les littératures nationales sont partout constituées et les plus grands chefs-d’oeuvre sont désormais écrits dans les idiomes locaux. Les Essais illustrent particulièrement la bigarrure culturelle de l’Europe renaissante : la prose de Montaigne est entrelardée de citations latines - elles-mêmes souvent traduites du grec -, mais aussi bien pétrie d'expressions puisées dans un fonds plus populaire, cette variété exprimant tout à la fois la convergence de multiples expériences en une philosophie de l’existence nourrie d’un vif souci comparatiste, et l’inadéquation des jugements dogmatiques à la plupart des situations vécues.

    Il était dès lors inévitable que les interprétations suscitées par son oeuvre oscillassent entre la formulation d’une « sagesse » faite de tolérance et d’humanité en même temps que de l'affirmation de la valeur absolue de la culture littéraire classique d’une part, et, d’autre part, celle d’un scepticisme mélancolique et désabusé qu’aurait nourri tant l’expérience des conflits religieux que la connaissance socratique de l’impossibilité de faire de la vertu la règle de vie des collectivités organisées. Entre ces deux visions, un terrain d’entente subsistait, devenu depuis l’opinion reçue : contemporain de l'invention (bourgeoise) de l’individu et de l'approfondissement littéraire des replis de la subjectivité, Montaigne serait le prototype de l’esprit moderne.

    Source

    Gérard Wormser, "Montaigne (1533-1592)", Perspectives : revue trimestrielle d’éducation comparée, vol. XXIV, n° 1-2, 1994, p. 157-171 (Paris, UNESCO : Bureau international d’éducation).
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-04-03
    Informations
    L'auteur

    Gérard Wormser
    Au moment de la rédaction de cet article, l'auteur était responsable de la philosophie et des sciences sociales pour les éditions Encyclopaedia Universalis (Paris), et maître de conférences à l'Institut d’études politiques de Paris. Ses recherches portent en particulier sur la question du jugement en phénoménologie, de Husserl à Sartre et Merleau-Ponty. Il est l’auteur de plusieurs articles sur Montaigne.
    Mots-clés
    modernité, Renaissance, Europe, latin, humanisme, scepticisme, individu, individualisme, subjectivité
    Extrait
    Mort un siècle après le premier voyage transatlantique de Christophe Colomb, Michel de Montaigne vécut dans une période où l’identité européenne était profondément bouleversée par les dynamiques à l’oeuvre dans de multiples domaines. Ne s’identifiant déjà plus à la seule Chrétienté, l’Europe opérait une rupture radicale avec l’ensemble des références qui avaient orienté son développement des siècles durant.
    Documents associés
    Hélène Laberge
    Ernst Jünger
    René Dubos
    biomimétisme, mousse, pauvreté, Thomas Rowlandson, William Blake, Voltaire, énergie, ressources, symbiose, liberté
    Louis Painchaud, Paul-Hubert Poirier
    Confession publique, Grande Église
    Franck Michel
    Terrorisme, adaptation, droit au voyage
    L'Agora
    Simone Weil
    François de Malherbe
    Faire la cour, flirt courtois
    Franck Michel
    Quête du sacré, tourisme engagé, tourisme planifié, exploit sportif, introspection
    Albert Sorel
    Talleyrand, l'écrivain et le diplomate, Louis XVIII
    Auteurs divers
    génome humain, manipulations génétiques, bioéthique médicale


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C