Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Obésité

    Une pilule pour le coeur et la taille

    Jean Hamann
    Une étude dévoile les conclusions d'essais cliniques sur le rimonabant, un médicament administré aux personnes souffrant de problèmes d'obésité. Article paru dans Au fil des événéments, journal communautaire de l'Université Laval, édition du 11 mars 2004.
    Un nouveau médicament, mis à l'essai chez 1036 obèses, a produit des résultats spectaculaires tant pour la taille que pour le coeur, viennent d'annoncer le chercheur Jean-Pierre Després, de la Faculté de médecine de l'Université Laval, et son collègue Robert M. Anthenelli, de l'Université de Cincinnati. Les deux chercheurs ont dévoilé les conclusions de leur essai clinique sur le rimonabant, lors du Congrès de l'American College of Cardiology qui se déroulait cette semaine à la Nouvelle-Orléans.

    Après avoir pris ce médicament pendant un an, les sujets ont perdu, en moyenne, 9 kilos et leur tour de taille a fondu de 9 cm. Leur taux de bon cholestérol a augmenté de 23 % pendant que leur taux de triglycérides, néfastes à la santé cardiaque, diminuait de 15 %. Les chercheurs ont également noté que les autres facteurs de risques associés aux maladies cardiovasculaires avaient pris du mieux. "Il semble que nous disposons maintenant d'un médicament qui cible les principaux facteurs de risques de maladies cardiovasculaires", a commenté Jean-Pierre Després, lors de l'annonce des résultats.

    Fabriqué par la pharmaceutique française Sanofi-Synthelabo, le rimonabant agirait sur les mécanismes du cerveau et des cellules nerveuses qui interviennent dans le contrôle de l'équilibre énergétique. Ce contrôle opérerait par l'entremise du système endocannabinoïde, celui-là même qui est impliqué dans la dépendance au tabac. Des tests cliniques sont d'ailleurs en cours pour tester l'efficacité du rimonabant chez les personnes qui tentent d'arrêter de fumer.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Jean Hamann
    Journaliste scentifique
    Mots-clés
    Rimonabant, traitement de l'obésité et des maladies cardio-vasculaires
    Documents associés
    Stéphane Stapinsky
    Jean Anthelme Brillat-Savarin
    Jean Hamann
    Plaisir, alliesthésie, sucre
    Chambre des Communes (Ottawa)
    langue de bois, idéologie, parlement, parlementarisme, Stephen Harper, activité physique
    Nicole Morgan


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C