• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Monet Claude

    Nymphéas

    Albert Flament

    Les toiles décoratives de Claude Monet, exposées chez M. Paul Rosemberg et provenant de l’atelier de Giverny, rentrent dans cette production de la fin de la vie du grand impressionniste, qui n’a plus guère de liens avec la nature même, qui est une transposition complète, une forme d’orchestration visuelle, et sans analogie avec aucune sorte de décoration précédemment exécutée par aucun peintre. Elle ne tient rien de la forme, de la composition, du jeu des lignes. Écouter dans la pénombre quelque prélude de Debussy produit sur les sens un résultat presque analogue. Le travail du peintre et celui du compositeur, aboutissent par des voies opposées à des réalisations identiques. Mais le point attaquable de ces sortes de grands rideaux que Monet a peints et qui représentent quelques instants fugitifs du crépuscule, de la nuit et du jour, placés entre nous et la vie, c’est de ne fixer qu’un instant de l’été et de ne pas renouveler, ni modifier la première sensation qu’ils procurent. Elle est si exacte, si unique dans son insaisissable rapidité, elle isole dans une sorte de concert où l’accord varie si peu, qu’on ne la retrouve pas sans une certaine sensation de monotonie. Il faudrait, en réalité, posséder toutes ces gammes, toutes ces toiles et choisir, selon l’humeur.

    Peut-être sommes-nous autorisés à nous demander si elles ne devançaient pas le temps pour lequel elles ont été faites. Ou, peut-être, ce temps est-il déjà passé, sans avoir pu les comprendre et les adapter ? Peut-être Monet peignait-il seulement les Nymphéas pour engourdir dans le travail ses dernières énergies et ses nouveaux rêves ? Ce rénovateur de génie, a pressenti et traduit un temps nouveau. Il a ouvert les portes à ceux qui devaient suivre, mais il n’est pas toujours facile aujourd’hui de discerner parmi eux, sinon le talent, du moins la valeur, la sincérité, et l’amour, dont les âmes comme celle de Monet furent pleines.

    Source

    Albert Flament, « Nymphéas », extrait des « Tableaux de Paris », La Revue de Paris, 1er mars 1933, p. 237-238 

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2016-09-20
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Albert Flament
    Mots-clés
    peinture française, impressionnisme, nénuphar, Giverny
    Extrait
    Les toiles décoratives de Claude Monet (...) provenant de l’atelier de Giverny, rentrent dans cette production de la fin de la vie du grand impressionniste, qui n’a plus guère de liens avec la nature même, qui est une transposition complète, une forme d’orchestration visuelle, et sans analogie avec aucune sorte de décoration précédemment exécutée par aucun peintre. Elle ne tient rien de la forme, de la composition, du jeu des lignes.
    Documents associés
    Joris-Karl Huysmans
    Impressionnisme
    Gustave Kahn
    Impressionnisme, Camille Pissarro, Londres
    Mario Pelletier
    Monet, Nymphéas, Grande Guerre, Chicago, laideur, beauté
    Théodore Duret
    Biographie de Monet, découverte de Manet, débuts, les séries, les Nymphéas, Giverny
    Octave Mirbeau
    Impressionnisme

    2%
    Dons reçus (2017-2018): 509$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.