Les nombres et les figures

Friedrich Novalis
Il est intéressant de comparer la traduction que nous avons choisie (champ texte) à celle-ci, parue dans un recueil publié chez Gallimard:

Lorsque nombres et figures ne seront plus
La clef de toutes créatures,
Lorsque tous ceux qui s'embrassent et chantent
En sauront plus que les savants profonds,
Lorsque le monde reprendra sa liberté
Et reviendra au monde se donner
Lorsqu'en une clarté pure et sereine alors
Ombre et lumière de nouveau s'épouseront,
Et lorsque dans les contes et les poésies
On apprendra l'histoire de nos cosmogonies,
C'est là que s'enfuira devant un mot secret
Le contresens entier de la réalité.
Quand les nombres et les figures
Ne seront plus la clef de toute créature,
Quand, par les chansons et les baisers
Nous en saurons plus long que les savants,
.............
..............
Quand l'ombre et la lumière
Se marieront à nouveau dans la pure clarté,
Quand à travers les légendes et les poèmes
Nous connaîtrons la vraie histoire du monde,
Alors s'évanouira devant l'unique mot secret
Ce contresens que nous appelons réalité.

(Traduction de Gustave Thibon)
P.S. Les deux vers indiqués par les pointillés avaient été omis par le traducteur.

Texte allemand

Wenn nicht mehr Zahlen und Figuren
sind Schlüssel aller Kreaturen
wenn die, so singen oder küssen,
mehr als die Tiefgelehrten wissen,
wenn sich die Welt ins freie Leben
und in die Welt wird zurückbegeben,
wenn dann sich wieder Licht und Schatten
zu echter Klarheit werden gatten
und man in Märchen und Gedichten
erkennt die wahren Weltgeschichten,
dann fliegt von einem geheimen Wort
das ganze verkehrte Wesen fort.

Autres articles associés à ce dossier

À lire également du même auteur

Hymnes à la nuit
Où l'on voit que ce n'est pas en se tournant vers la lumière, comme dans le mythe de la caverne qu