Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Ruines

    Émile Nelligan
    Quelquefois je suis plein de grandes voix anciennes, Et je revis un peu l'enfance en la villa;
    Je me retrouve encore avec ce qui fut là
    Quand le soir nous jetait de l'or par les persiennes.

    Et dans mon âme alors soudain je vois groupées
    Mes soeurs à cheveux blonds jouant près des vieux feux;
    Autour d'elles le chat rôde, le dos frileux,
    Les regardant vêtir, étonné, leurs poupées.

    Ah! la sérénité des jours à jamais beaux
    Dont sont morts à jamais les radieux flambeaux,
    Qui ne brilleront plus qu'en flammes chimériques:

    Puisque tout est défunt, enclos dans le cercueil,
    Puisque, sous les outils des noirs maçons du Deuil,
    S'écroulent nos bonheurs comme des murs de briques!
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Émile Nelligan
    Documents associés
    José Ortega y Gasset
    Animal, Cuvier, proie, prédateur, chasseur, alerte, vie sauvage, nuit, jour
    Jacques Dufresne
    L'ordre, la méthode
    Jacques Dufresne
    Jacques Lamarche
    Politique québécoise
    Jacques Dufresne
    Le pouvoir
    Louis Painchaud, Paul-Hubert Poirier
    Intellect,désir,Eros, Hésiode, Théogonie, Apion
    Jean-Paul II
    sainteté, pape
    Saint-Simon
    littérature française
    Alfred de Vigny
    Femme, progrès, instant, amour, chemin de fer


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C