• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Castel Louis-Bertrand

    Bio-bibliographie de Louis-Bertrand Castel

    Jean-Marc Warszawski
    Louis-Bertrand Castel est également l'auteur d'un traité des couleurs (1740), qui s'oppose à la théorie newtonnienne.
    Castel Louis-Bertrand
    1688-1757
    France
    Voir: Telemann G. P. (1681-1767); Weichmann C. F. (v. 1677-v. 1742); Haltmeier C. J. F. (v. 1692-v. 1747); Geminiani F. S. (1687-1762); REPON 183; ESPRI 180; EXPLA 180; Cartaud de la Vilate (v. 1672-1737)
    Traité de physique sur la pesanteur universelle des corps (1724)
    Clavecin pour les yeux avec l’art de peindre les sons et toutes sortes de pièces de musique (Mercure de France, novembre 1725)
    Démonstration géométrique du clavecin pour les yeux et pour tous les sens (Mercure de France, février 1726)
    Difficultez sur le clavecin oculaire, avec leurs réponses (Mercure de France, mars 1726)
    Lettre du père Castel, jésuite, à M. de la Roque, écrite le 9 juin 1725 (Mercure de France, juillet 1726
    Plan d’une mathématique abgégée et à la portée de tout les monde (1727)
    Discours Préliminaire. Au «Nouveau Sistème sur la manière de défendre les placesar le moyen de contremines» de Dazin. (1731)
    Mathématique universelle abrégée à l’usage et à la portée de tout le monde (1727-1758)
    Méthode pour apprendre la musique en peu de temps (Mercure de France, mai 1732)
    Nouvelles experiences d’optique et d’acoustique (Mémoires pour l’histoire des sciences et des beaux-arts, dit «Journal de Trévoux», 6 articles de juillet 1735 à décembre 1735)
    Discours préliminaire. À «Analyse des infiniments petits comprenant le calcul des intégrales dans toute son étendue […] traduit en français par M. Rondet» de Edmund Stone. (1735)
    Lettre du p. Castel sur la lettre de M. Rameau (Journal de Trévoux, septembre 1736)
    Lettre de M.*** à Mme la princesse de *** au sujet des «Essais historiques et critiques sur le goût» (1736)
    Réponse à M. D’Anville, sur le pays de Kamtchatka et de Jeço (Journal de Trévoux, 1737)
    Seconde lettre philosophique pour rassurer l’univers contre les critiques dela première. En réponse à MM. Les auteurs des “Réflexions sur les ouvrages de littérature” (1737)
    Amusements du cœur et de l’esprit (1738)
    Géométrie naturelle en dialogues (1738)
    Dissertation philosophique et littéraire (1738)
    Optique des couleurs, fondée sur les simples observations et tournée surtout à la pratique de la peinture, de la teinture, et autres arts coloristes (1740)
    An extract out of the «Journal des savans»: or dissertation upon a work wrote By Mr. Geminiani, intitled, the harmonick guide. By father Castel, a learned jesuit (1741)
    Le vrai système de physique générale de M. Isaac Newton exposé et analysé en parallèle avec celui de Descartes (1743)
    Lettres d’un académicien de Bordeaux sur le fonds de la musique, à l’occasion de la lettre de M. R.*** contre la musique françoise (1754)
    L’Homme moral opposé à l’homme physique de Monsieur R***, lettres philosophiques, où l’on réfute de déisme du jour (1756)
    Exercice sur la tactique ou la science du héros (1759)
    Esprit, saillies et singularités du P. Castel. (1763)

    Éditions
    Clavecin pour les yeux, Mercure de France 1725.
    Plan d’une mathématique, Paris, P. Simon, 1727.
    Mathématique universelle, Paris, P. Simon, 1728 et Paris, Duchesne, 1758.
    Nouveau Sistème (Dazin), Paris, J. Clouzier, 1731. Œuvre posthume publiée par de Marne.
    Nouvelles expériences, Mémoires de Trévoux 1735.
    Analyse des infiniments petits (E. Stone), Paris, J.-M. Grandouin.
    Remarques sur la lettre de M. Rameau, Mémoires de Trévoux 1736.
    Lettre de M.*** à Mme la princesse de ***, Paris, Prault père, 1736.
    Réponse à M. D’Anville, Journal de Trévoux et dans: Anville Jean-Baptiste Bourguignon d’, Lettre de Monsieur d’Anville […] au sujet des pays de Kamtchatka et de Jego et Réponse du R. P. Castel, S. L. , 1737.
    Seconde Lettre philosophique, Paris, Prault père, 1737.
    Amusements du cœur et de l’esprit, Géométrie naturelle en dialogues, Dissertation philosophique et littéraire, Paris et La Haye, 1738.
    Optique des couleurs, Paris, Briasson, 1740.
    An extract, London, J. Roberts 1741 (2 ex.).
    Le vrai système de physique, Paris, C.-F. Simon Fils, 1743.
    Lettre d’un académicien de Bordeaux, London et Paris, Claude Fosse 1754 (11 ex.).
    L’Homme moral, Toulouse, 1756.
    Esprit, Saillies, Amsterdam et Paris, Vincent, 1763 (attribué à l’abbé de la Porte).

    Bibliographie
    Études
    Anonyme (Parfois attribué à Joseph de la Porte). Esprit saillies et singularités du P. Castel. Amsterdam, Paris, Vincent 1763. P. 238-250: De la musique. 251-266: De la musique françoise. 266-271 De la musique italienne. 278-348 Clavecin pour les yeux.
    Anonyme. Farben-Musik: das ist, die sichtbare Musik. Oder Harmonia colorum et sonorum. Id est, musica chromatica, aut etiam visibilis musica. Sans lieu, 1784 [traduction de l’optique des couleurs] (unique exemplaire, München, Musiksammlung der Bayerische Staatsbibl.).
    Anonyme. Réponse critique d’un académicien de Rouen. à l’académicien de Bordeaux sur le plus profond de la musique. Paris, 1754.
    Bénézit E. Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs. Paris, Gründ, 1948-1955.
    Coulson Gillispie C. Dictionary of Scientific Biography. New York, Charles Scribens's Sons, 1970-1971.
    Dictionnaire de biographie française. Direction Jean Balteau (1933-1939), M. Prevost & Roman d'Amat à partir de 1948). Paris, Letouzet & Ané (à partir de 1933).
    Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastique. Paris, Letouzey et Ané, 1912.
    Eitner R. Biographisch-Bibliographisch Quellenlexikon der Musiker u. Musikgelehrten.. bis zu Mitte des 19. Jh., (10 vol.), Leipzig, 1900-1909.
    Éloge historique du père Castel, dans «Journal de Trévoux» (avril 1757) second volume
    Enciclopedia universal illustrada Europeo-Americana […] Madrid, Espesa-Calpe, 1908-1930 (70 volumes).
    Essarts Nicolas Toussaint Le Moyne (des). Les siècles littéraires de la France. Paris, chez l'auteur, An VIII-an XI.
    Feret E. Statistique générale topographique, commerciale, historique, archéologique, et biographique du département de la Gironde. Bordeaux, Feret et Fils, Paris, Masson & Le Chevalier, 1889.
    Fétis J. Biographie universelle des musiciens, (4 vol et 2 suppl.), Firmin Didot, Paris, 1874-1889 (2e édition).
    Fiedler F. Handlexikon für Zitherspieler. Biographische Notizen über hevorragende Musiker, Fabrikanten und Verleger auf dem Gebiete Zither. Tölz (Bayern), Verlag des «Echo vom Gebierge», 1895.
    Grente G. Dictionnaire des lettres françaises. Paris, Arthème Fayard, 1964-1971 (5 vol.)
    Hébrail J. La France littéraire. Paris, Veuve Duchesne, 1749-1750.
    Hoeffer J. C. F. Nouvelle Biographie Universelle. Paris, Firmin Didot Frères, jusqi'en 1886. Réédité par Rosenkilde & Bagger, Copenhague, 1963-1969 (46 vol.).
    Jacobi E. R. Œuvres théoriques complètes de Jean-Philippe Rameau. American Institute of Musicology, 1967-1972. Miscellanea III/1-6. On y trouvera la correspondance de Rameau avec le père Castel.
    Jöcher Christian Gottlieb. Allgemein Gelehrten-Lexicon, darinne die Gelerhrten alle stände sowohl man- als Weiblichen Geschlechts welche vom Anfange der Welt bis auf letzige Zeit gelebt und sich den gelehrten Welt bakannt gemacht […] Im Johann Friedrich Gleditschens Buchhandlund, Leipzig (4 volumes) avec suppléments. Fac-similé, Hildesheim, Olms, 1961
    La grande encyclopédie. Sous la direction de M. Berthelot et Hartwig Derenbourg. Société anonyme de la Grande Encyclopédie, Paris 1885-1901. Réédité par Fromann, Bad Cannstatt, 1966
    Lecat. Précis analytique des travaux de l’académie de Rouen (III).

    Lexicographie
    Mac Milan (sous la dir.) The grove’s Dictionary of Music and Musicians, (9 vol. et un suppl.)
    Merseburger C. W. Kurzgefasstes Tonkünstler-Lexicon für Musiker und Freunde der Musik. Regensburg, Gussor Bosse, 1936.
    Michel F., Lesure F. & Fédorov V. Encyclopédie de la musique, Fasquelle, Paris, 1958-1961
    Moreri L. Le grand dictionnaire historique ou le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane. paris, chez les libraires associés, 1759 (10 vol.).
    Poggendorff J. C. Biographish Literarisches Handwörterbuch. Leipzig, Verlag von Johann Ambrosius, 1863-1962 (par années, en cours).
    Quéraud J.-M. La France Littéraire. Paris, Firmin Didot Père et Fils, 1817-1964
    Riemann H. Musiklexikon, Schott, Mainz, 1975 (1967).
    Schier D. S. Louis-Bertrand Castel, Anti Newtonian Scientist. Cedar Rapids, Iowa, 1941
    Schmidle C. Dizionario Universale dei Musicisti. Milan. Casa Editrice Sonzogno, della Società Anon. Alberto Motarelli, 1928-1929.
    Sgard J. Dictionnaire des journalistes, 1600-1789. Presses Universitaires de grenoble, 1976
    Sommervogel C. Bibliothèque de la Compagnie de Jésus. Paris, Alphonse Picard, 1890-1960. Réédition, Bruxelles, 1960. (article Le père Castel, par Bertrand M. (II), 1891.
    Telemann G. Ph. Beschreibung der Augenorgel oder des Augen-Clavicimbels, so der Berühmte.. Herr Pater C. erfunden u. Ins Werk gerichtet hat. Hamburg 1739. Egalement dans la Bibl. Musicale de Mitzler II/2 1742.
    Warszawski Jean-Marc, Le Clavecin oculaire du père Louis-Bertrand Castel. Actes du colloque «La couleur Réfléchie», Université Paris VIII, mai 1999. A paraître fin 1999 dans la revue «Litterature».
    Wellek A. Das Doppelfinden im 18. Jahrhundert. Deutsche Vierteljahrschrift für literatur-wissenschaft und Geistgeschichte(XIV) 1936, 75.
    Wellek A. Farbenharmonie und Farbenklavier: ihre Entstehungsgeschichte im 18 Jahrhundert. Dans «Archiv für die gesamte Psychologie» (XCIV) 1935, 347.

    Note Biographique
    Mathématicien. Son père est chirurgien à Montpellier. Élève chez les jésuites de Toulouse. 1703, intègre l’ordre des jésuites. Fait ses humanités de mathématiques et de philosophie. 1707, enseigne à Toulouse. 1711, enseigne à Clermont. 1714, enseigne à Aubenas. 1716, enseigne à Pamiers. 1719, enseigne à Cahors. Désire être envoyé en mission en Chine, mais Fontenelle et le père Tournemire l’appellent à Paris, où il enseigne au collège Louis-le-Grand. 1724, traité de la pesanteur universelle, qu’il prétend être le «clef du système de l’univers». Il pense que la gravité des corps les pousse au repos, tandis que les esprits rétablissent sans arrêt le mouvement. 1727, Plan de mathématique abrégé, puis Mathématique universelle abrégée à l’usage de tout le monde, dont Saurin dit qu’il est «confusion, chaos et mal débrouillé». Succès en Allemagne et en Angleterre, qui lui vaut d’être admis à l’Académie royale de Londres. 1746, admis à l’Académie de Bordeaux. 1748, admis à l’Académie de Rouen, et à la Société royale de Lyon. 1758, version augmentée de sa Mathématique universelle.

    Sur le contenu de l'œuvre
    Dans la livraison de novembre 1725 du Mercure de France, Castel propose de réaliser un clavecin fait pour les yeux qui «rende les sons sensibles et présents aux yeux, comme ils le sont aux oreilles, de manière qu’un sourd puisse jouir et juger de la beauté d’une musique aussi bien que celui qui entend». «Vous voulez de la pratique, ajoute-t-il, sa réalisation est assurée». Il part d’une interprétation très personnelle des théories acoustiques de Kircher, et constate, que la couleur est produite par des vibrations comme le son. Á chaque note de la série chromatique des sons musicaux, il attribue une couleur: Do = bleu; Do# = céladon; Ré = vert; Ré # = olive; Mi = jaune; Fa = fauve; Fa# = incarnat; Sol = rouge; Sol# = cramoisi; La = violet; La# = agathe = Si = gris; Do; bleu. Il ne fait pas l’économie l’ancienne tradition de l’éthos, en supposant par exemple que «le vert qui répond au ré est naturel, champêtre, riant, pastoral.” Dix ans plus tard, d’août à décembre1735, chaque numéro mensuel du Journal de Trévoux publie une série de «nouvelles expériences» que l'on sent moins assurée. Il prétend alors ne pas être luthier, et n’avoir jamais eu le dessein de fabriquer un tel instrument. Rousseau, curieux de son invention lui rend visite et laisse ce jugement «Cet homme est fou, mais bon homme au demeurant.» et l’abbé de Saint-Pierre: «Il me paraît de ces esprits originaux dont il est plus à propos d’encourager à démontrer de qu’ils découvrent, que les encourager à faire de nouvelles découvertes

    Localisation des livres imprimés
    An extract, DK: København, Det kongelige Bibl.- GB: Cambridge, King’s College — Lettre d’un académicien, B: Bruxelles, Bibl. du Cons. royal de musique - Bruxelles, Bibliothèque Royale - F: Ajaccio, Bibliothèque municipale - Paris, Bibl. de l’Arsenal - Paris, Bibliothèque de France, fonds du Cons. - Troyes, Bibliothèque municipale - GB: London, British Museum - SF: Helsinki, Yliopiston Kirjasto (Bibl. de l’Univ.) - US: Baltimore, Md., John Hopkins Univ. - Chicago, Ill. Newberry Libr. - Washington, D.C., Music Division, Library of Congress -
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    L'auteur

    Jean-Marc Warszawski
    Jean-Marc WARSZAWSKI est musicien et docteur en musicologie.
    Mots-clés
    Théorie musicale, mathématiques, clavecin occulaire
    Extrait
    Dans la livraison de novembre 1725 du Mercure de France, Castel propose de réaliser un clavecin fait pour les yeux qui «rende les sons sensibles et présents aux yeux, comme ils le sont aux oreilles, de manière qu’un sourd puisse jouir et juger de la beauté d’une musique aussi bien que celui qui entend».

    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.