• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Recherche

    Les faiblesses de la recherche française, selon l’endocrinologue Philippe Froguel

    Stéphane Barge

    Philippe Froguel est médecin, chercheur en endocrinologie, biologie moléculaire et génétique, professeur à l’Imperial College de Londres et à l’université de Lille-II. Ses recherches portent sur les prédispositions génétiques au diabète et à l’obésité. Il a établi les premières cartes génétiques du diabète de type 2 et de l’obésité sévère. C’est, au dire d’un de ses collègues, « un fonceur et un as de la provocation, qu’il manie avec dextérité et humour ». Les critiques qu’il émet sur la recherche en France confirment ce propos.

    « En Angleterre (…), les universités sont dirigées par des scientifiques qui ont une vision et une stratégie entrepreneuriale. Leur objectif, c’est d’être les meilleurs. Rien à voir avec ces présidents d’université français qui souvent n’ont jamais fait de science et gèrent des budgets à la petite semaine. »

    Une diagnostic tout aussi impitoyable sur le niveau de la recherche française : « Nos scientifiques ne se remettent pas assez en question. Une fois sortis d’une grande école, quand ils sont nommés directeurs de recherche ou professeurs, ils pensent qu’ils n’ont plus rien à prouver. Alors qu’aux États-Unis, comme le dit un dicton, la valeur d’un chercheur ne dépasse pas celle de sa future publication. » Tout cela expliquerait selon lui la supériorité anglo-saxonne. « En Angleterre, l’impact des publications est deux fois supérieur. Bien sûr qu’en France nous avons d’excellents professionnels. Néanmoins près d’un tiers d’entre eux ne resteraient pas deux ans en Angleterre, car ils ne sont pas bons. »

    Philippe Froguel déplore aussi un manque d’ouverture à l’international : « Nous sommes trop recroquevillés sur nos vieilles gloires. Aux dernières Assises de la recherche, nous sommes restés entre nous. J’avais demandé que l’on invite des scientifiques de stature internationale, mais mon courier est resté lettre morte. »

    Stéphane Barge, « Portrait d’un endocrinologue. Philippe Froguel : ''La recherche française reste trop recroquevillée sur ses vieilles gloires''», La Recherche, no 474, avril 2013, p. 64.
     

    Date de création : 2013-03-31 | Date de modification : 2013-03-31
    Informations
    L'auteur

    Stéphane Barge
    Documents associés
    Jean-Marie Domenach
    Quête, découverte
    Jacques Dufresne
    Wilder Penfield, Hans Selye et Jacques Genest
    Wilfrid Noël Raby
    Wilfrid Noël Raby

    2%
    Dons reçus (2018-2019):609$
    Objectif (2018-2019): 20 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.