La Terre est bleue comme une orange (Éluard)

Stéphane Stapinsky

« Qui a décidé que la Terre est ronde et pourquoi le croire lui ? » Cette remarque saugrenue, sur sa page Facebook, de la conseillère municipale de Gatineau, déjà décrédibilisée pour ses propos sur les musulmans, nous rappelle que les idées complotistes sont florissantes sur les réseaux sociaux. Il y aurait donc, pour elle, un complot visant à éliminer les preuves que la Terre serait plate… (1)

Visiblement, cette dame ne suit pas l’actualité et ne prend pas note des anniversaires… Car en décembre dernier, en effet, nous commémorions les 50 ans du vol lunaire d’Apollo 8 (2). Pour la première fois, une mission spatiale, dont l’équipage était composé de Frank Borman, Jim Lovell et Bill Anders, s’approcha de la Lune et en fit le tour une dizaine de fois.

C’est au cours d’un de ces passages que l’astronaute Anders prit la célèbre photo du lever de Terre, qui est devenue par la suite un symbole pour la lutte environnementale. “Cette photo (…) a rapidement incarnée la fragilité de la Terre et a été utilisée par les organismes et associations militant pour l'écologie et la protection de l'environnement.” (3) Une vidéo sur YouTube est d’ailleurs intitulée “Apollo 8 ou la naissance de l’ère écologiste”… (4)

Photo prise par l'astronaute Bill Anders, le 24 décembre 1968. Source : NASA


Cette photo “a été classée en 2003 parmi les 100 photos ayant le plus changé le monde par le magazine Life” (5)

L’évocation de cet épisode me ramène à mes années d’enfance. Je dois en faire l’aveu : j’ai été un enfant de l’ère de l’exploration lunaire. Si j’étais trop jeune pour me souvenir du premier alunissage en juillet 1969, des images me reviennent, par contre, des dernières missions Apollo, en 1971 et 1972. Un cadeau a fait le bonheur du jeune garçon que j’étais : un modèle grand format de la fusée Saturne V, avec le module de commande et le LEM. Je rêvais alors de devenir astronaute.

Mais j’ai bien grandi depuis. Et réfléchi. Sur la technique. Sur l’homme machine, dont l’astronaute est peut-être la figure par excellence. Il est vrai que celui-ci n’a pas bonne presse à l’Agora. À juste titre. Car il est en quelque sorte le précurseur du cyborg.

“Aujourd’hui l’homme disparaît peu à peu derrière la machine, et même parfois il s’éclipse totalement. (…) L’astronaute en orbite est sûrement l’être humain dont la survie dépend le plus du bon fonctionnement d’appareils les plus divers.” (6)

Pour Jacques Dufresne, “Les voyages en fusée illustrent bien ce nouveau rapport au réel. Fonctionnant comme des machines à l'intérieur d'une machine, les astronautes n'ont de rapport avec le monde que par un regard vers le lointain. Ce qu'ils voient est sublime, certes, mais froid. Cette beauté est désincarnée, abstraite, par rapport à la beauté proche à laquelle on est lié par tous ses sens.” (7)

Cela est vrai, bien sûr. Mais, autre part, le philosophe, soulevé par René Dubos, ouvre une tout autre porte : 

“Quelle est donc cette vision du monde qui réhabilite la connaissance subjective? Elle existe à l'état d'ébauche depuis longtemps, mais surtout depuis la diffusion, en 1969, des premières photos de la terre prises depuis un vaisseau spatial en orbite autour de la lune. Quarante ans plus tard, cette image continue de nous éblouir et de nous inspirer.” (8)

Contemplons-la donc. Et émerveillons-nous du fait que l’astronaute, cet homme-machine tout-puissant, ait finalement pu échapper, un instant, à sa “machinité” pour nous donner une image inoubliable à même de fonder notre défense de la Vie la plus fragile

Notes

(1) https://www.ledroit.com/actualites/gatineau/qui-a-decide-que-la-terre-est-ronde-nathalie-lemieux-2c4a893970527cd89164566c994d1f99
(2) https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1143788/apollo-8-astronautes-lune-photographie-terre
https://www.lapresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/201812/24/01-5209059-mission-apollo-8-il-y-a-50-ans-la-nasa-croquait-un-cliche-historique.php
(3) https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/cette-photo-de-la-terre-prise-depuis-la-lune-a-50-ans
(4) https://www.youtube.com/watch?v=7F0of6IAShc
(5) https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/cette-photo-de-la-terre-prise-depuis-la-lune-a-50-ans_130514
(6) http://agora.qc.ca/documents/antoine_de_saint-exupery--le_heros_et_la_machine_par_marc_sauvalle
(7) http://agora.qc.ca/documents/vie--vivre_ou_fonctionner_par_jacques_dufresne
(8) http://agora.qc.ca/Documents/Monde--Gaia_ou_la_vision_artistique_du_monde_par_Jacques_Dufresne




Articles récents

  •  

    Les mots ont une vie eux aussi

    Pierre Biron
    Les mots naissent, évoluent dans leur structure, se répandent, accouchent d’un autre sens, livrent vérités ou m

  •  

    Lovelock James

    Jacques Dufresne
    James Lovelock est né le 26 juilllet 1919; il est mort le 26 juillet 2022. Gaia a mauvaise presse en cet automne 2022 en raison de la conceptio

  •  

    Culture médicale: un ABC

    Jacques Dufresne
    La culture médicale est la première condition de l'autonomie des personnes face à un marché de la santé o&ugrav

  •  

    Gustave Thibon, un Nietzsche chrétien

    Jacques Dufresne
    On a comparé Gustave Thibon à Pascal et Gabriel Marcel a reconnu en lui un Nietzsche chrétien, mais il eut encore plus d’af

  •  

    Pause ton écran

    Jacques Dufresne
    À propos du site Pause ton écran, consacré à des mises en garde contre la dépendance aux écrans et de Cather

  •  

    Ottawa n'est pas Rome

    Marc Chevrier
    Pourquoi le français n’est-il pas au Canada ce que le grec fut à Rome? Une version espagnole suit.

  •  

    L'inflation généralisée

    Jacques Dufresne
    L’inflation, un mal multiforme et universel ? Le premier sens que le CNRTL donne au mot est  médical : enflure, inflammation. L

  •  

    Pâques et les calendriers

    Jacques Dufresne
    Notre attention a besoin d’être tirée chaque jour vers le haut, et vers le zénith lors de grandes fêtes comme Pâ