Merci d'encourager L'Agora
Faites un don via Paypal
Le site est en cours de modernisation. Nous vous invitons à utiliser la recherche pour repérer les contenus qui vous intéressent. Merci de votre patience et bonne lecture.

La finance internationale est semblable au père de la horde primitive

Aldo Naouri

Question : A travers la famille, ne faites-vous pas une psychanalyse de la société, notamment quand vous comparez le père primitif de la horde et la finance internationale?

Aldo Naouri : Le père est celui qui met en place une limite au plaisir. Il prive l’enfant de la toute disponibilité de la mère. Quand on a supprimé le soutien social au pouvoir paternel, la notion de limite a été supprimée également. Tandis que les instances paternelles locales disparaissent apparaît le père le plus féroce qu’on puisse éventuellement imaginer, plus féroce encore que celui de la horde primitive, qui allait jusqu’à tuer ses enfants : la finance internationale, qui prive chacun de ses ressources. Par qui est menée cette finance? Par des hommes comme les autres qui veulent « jouir sans entraves » et qui s’en donnent les moyens. Voilà pourquoi je fais de leur masse l’équivalent du père primitif, qui se réserve les meilleurs morceaux. Des tyrans, somme toute, comme ceux que notre société a entrepris de fabriquer à grande échelle dès le petit âge, ces enfants tyrans avec lesquels même les centres de soins ne savent pas quoi faire.

« Éduquer, pas séduire. Entretien avec Aldo Naouri ». Propos recueillis par Hélène Rouquette-Valeins, Sud Ouest dimanche, 14 avril 2013, p. 12.