Dernières modifications

    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Linné Carl von

    Une visite de Sigrid Undset à la propriété de Linné

    En 1940, Sigrid Undset qui avait dénoncé le nazisme dans ses écrits et ses conférences en Norvège est obligée de fuir en Amérique pour échapper à l'invasion allemande. En route, elle visite avec une compagne de voyage la maison en Suède où a vécu Linné dont elle avait pratiqué l'oeuvre dans sa prime jeunesse.

    «Dès sa tendre enfance, Linné avait été pour Sigrid Undset une sorte de "saint protecteur profane", l'étude de la botanique l'avait toujours séduite, ses connaissances, concernant les oiseaux et les fleurs, étaient remarquables. Il lui fallait saisir l'occasion de visiter la propriété de Linné près d'Upsal " le vieux Hammarby". Tandis qu'avec une amie elle parcourait les pièces simples mais joliment meublées qu'avait habitées le grand naturaliste du XVIIIe siècle, Carl Linné et son oeuvre prirent à ses yeux valeur de symbole. Linné lui parlait de victoires qui signifient plus que les triomphes guerriers; il lui parlait de la science au service de la paix et de la raison. Elle songeait aussi à la philosophie religieuse de Linné telle qu'il l'exposa dans les réflexions sur Nemesis Divina, qu'il écrivait pour son fils alors que lui-même était déjà marqué par la mort. «Le succès, pensait Sigrid Undset, ne le rendit ni optimiste, ni pessimiste, le baron Von Linné savait ce qu'il avait toujours su: Dieu dirige le monde d'une main ferme et juste. Tôt ou tard, sa vengeance s'exercera sur celui qui s'est rendu coupable d'imposture ou d'injustices.»

    Sigrid Undset n'aimait pas les gestes ostentatoires: «Et pourtant, poursuit-elle, (...) j'ai embrassé le pupitre où Linné avait posé sa main si souvent. »Au jardin où on servit un goûter aux deux visiteuses «la pluie se mit à tomber, une pluie fine et serrée, et nous respirions la bonne odeur de terre mouillée et d'herbe nouvelle. Alice murmura cette citation de Linné, qui n'avait cessé de me trotter par la tête: Le vaincu possède encore une arme, le recours à Dieu. »

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    Mots-clés
    Linné, philosophie, botanique
    Extrait
    Linné lui parlait de victoires qui signifient plus que les triomphes guerriers; il lui parlait de la science au service de la paix et de la raison.


    Dons reçus (2019-2020):6100$
    Objectif: 25 000$


    Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




    TEST C